Accueil | Créer un blog |

Editeur et Communicateur

Le Blog de Tatem et de sa modeste maison d'édition

Compteur - Statistique des visites

Depuis le 11-06-2006 :
1200005 visiteurs
Depuis le début du mois :
11914 visiteurs
Billets :
431 billets

ANNONCES GOOGLE

Google
--------------------------------- Cet article ou un autre vous a marqué et vous désirez le partager, alors cliquez ci-dessous et diffusez-le : partagez-le Bookmark and Share

Le livre de Tatem -pièce théâtrale primée avant d'être jouée et éditée. Commander le livre avec 50% de réduction via l'email argotheme@hotmail.fr Titre : LES NOCES DU CHACAL ----- Image hébergée par servimg.com ----- Listen to this article Listen to this article ----- ----- - POPULISCOOP -

Widget images illustrations des articles

Rechercher

Archives

Octobre

DiLuMaMeJeVeSa
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

La reconnaissance internationale à l’ONU d'un Etat Palestinien n'est pas antinomique des négociations. | 18 juin 2011

L’attente de la reconnaissance en plein assemblée générale de l’ONU de septembre 2011, d’un Etat palestinien selon les frontières de 1967 angoissent à la fois Israël et tous les pays qui soutiennent une colonisation aveugle. Une occupation devenue un fascisme même dangereux pour les juifs du monde, parce qu’il se faite en leur nom. Surtout quand les connivences avec des crimes de guerre qui restent impunis, l’humanité observe une injustice criarde.

Par N.E. Tatem avec ARGOTHEME Site de ARGOTHEME.        

Cet article a été publié par POPULISCOOP POPULISCOOP -scoop populaire- Ecrire et publier un article. -Scoop Populaire 

Israël isolé compte sur la conférence, en France, orchestrée depuis Tel-Aviv avec la sous-main d’Alain Juppé.


Le projet de soumettre à l’Assemblée générale de l’ONU de septembre 2011, la reconnaissance de l’Etat palestinien dans les frontières de 1967, est le thème de politique internationale qui préoccupe toutes les carcasses diplomatiques qui restent désarmées devant le point majeur du conflit du Proche-Orient : l’impunité d’un colonialisme spoliateur.

Au moment où Israël a réussi à orchestrer une préalable conférence en France pour la relance, inutile désormais, des négociations qui ne tiennent pas compte des confins de 1967, les palestiniens montrent une cohérence dans leurs rangs. La conférence en juillet voulue par la France, faute d’arrêter l’échéance onusienne de septembre, se pose comme une alternative à l’avancée de la paix. Une manière de détourner le projet onusien de Septembre.

L’humanité, au sens de peuples de tous les continents, est interpellée pour dépasser les blocages dressés contre la paix et avec les projets israéliens de spolier encore plus de territoires. L’idée d’une conférence internationale visant à relancer des négociations au point mort depuis deux ans, qu’Alain Juppé a déclaré lors de son périple dans la région du Proche-Orient, étant celle du premier ministre israélien qui pourtant n’a pas ouvertement dit qu’il est favorable à la tenue de cette rencontre.

Dans un article paru au Figaro, le quotidien de la droite française daté d’Avril 2011, ce projet de conférence pour la relance des négociations, a été en effet attribué à Benyamine Netanyahou. Or le chef de la diplomatie française ne l’a pas avoué, chose qui laisse croire que cette conférence est une tentative visant à court-circuité la déclaration de l’Etat palestinien en septembre à l’ONU, et qui semble avoir gagné les faveurs de nombreux cercles diplomatiques.

L’isolement de l’Etat hébreu à l’origine du dernier colonialisme et d’un fascisme qui dit manifestement son nom d’expropriateur d’un peuple, le palestinien, de sa terre, angoisse davantage les soutiens dont il bénéficie le sionisme expansionniste, avant l’occupant lui-même. Car ces défenseurs découvrent qu’ils protègent l’auteur d’une injustice qui a désormais plus de difficultés de se justifier. Et est regardée avec l’impuissance des peuples qui, de leur côté, apprennent que les connivences de leurs dirigeants sont abusives.

Y compris aux USA où la question de la protection d’Israël devient, de jour en jour, un outrage décriant les valeurs de démocratie et de liberté dont se targue le pays de l’oncle Sam. Les droits du peuple palestinien gagne des sympathies demeurées depuis des décennies dans la vision de domination désormais plus critiquée. Barack Obama, malgré les pressions de diverses versions et sources, a publiquement indiqué que le retour aux frontières de 1967 est la seule mesure, pour une paix définitive, montrant cette lassitude américaine de garder les soutiens à une occupation conflictuelle.

La conférence est orchestrée par Israël, selon cet article du mois d’Avril 2011 du Figaro.

De leurs côtés la Banque mondiale, le Fonds monétaire international et l’ONU ont, dans trois rapports publiés début avril et fin mars 2011, ont affirmé que Salam Fayyad, le premier ministre palestinien, avait réussi à mettre en place les institutions politiques et économiques essentiels et tout à fait opérationnels pour créer un État viable.

Selon nombreux diplomates israéliens et officiels dont des retraités de Tsahal, l’État hébreu a rarement été aussi isolé. Chose que l’opposition israélienne conduite par Tipzi Livni a confirmé sans avoir vu nécessité d’argumenter cet état de la vision qu’a le monde pour Israël, car les choses sautent aux yeux. En plus le mouvement révolutionnaire de démocratisation qui touche le monde arabe, rajoute une nouvelle décantation encore plus hostile à l’arrogance israélienne.

Cette dernière, basée sur un sentiment d’impunité, est devenue dans les opinions mondiales, grâce à ces changements du Printemps Arabe, comme une inégalité jouant énormément pour l’insécurité dans le monde.

La plupart de nos interlocuteurs qui sont en bons termes avec l’Etat hébreu ne cessent de faire entendre aux dirigeants israéliens en leur expliquant qu’il faut profiter du vent de démocratie qui souffle dans les pays arabes pour négocier. Les deux choses, négociations et le cadre des révoltes des peuples arabes contre les despotes qui les dirigent, peuvent liées, du point de vue que les défaites face à cet ennemi commun qu’est l’agent local de la domination occident, qu’est Israël, peut jouer à rejoindre avec confiance la nouvelle situation qui ouvre de nouvelles donnes fondant la paix dans la région.

Publié par argotheme à 10:39:15 dans IMMIGRATION - MONDIALISATION - INTERNATIONAL - LE MONDE - DIPLOMATIE MONDIALE - RELATION INTER-ETATS | Commentaires (0) |

La 3ème Intifadah palestinienne non-violente et dans la légalité internationale. | 24 mai 2011

Rendez-vous en Israël le 8 juillet, sur appel de la jeunesse palestinienne.

Par N.E. Tatem avec ARGOTHEME Site de ARGOTHEME.        

Cet article a été publié par POPULISCOOP POPULISCOOP -scoop populaire- Ecrire et publier un article. -Scoop Populaire 

 Non violente la 3ème Intifadah, l’heure de mettre en échec le dernier des plus injustes colonialismes.

L’attention de l’opinion publique internationale sur la situation des Palestiniens est noyée par la mort de Ben Laden ou bien le viol commis dans un Sofitel de New-York par le fonctionnaire le mieux payé du monde, le président du FMI. Ce qui met en sourdine la mission de solidarité avec la résistance du peuple palestinien du 8 juillet 2011 et qui durera au 16.

Voir en ligne : TOUS LES SUJETS de POPULI-SCOOP CONCERNANT LE PROCHE-ORIENT.

Une initiative absolument cruciale, historique, dans un contexte de révolutions dans bon nombre de pays, et non pas uniquement arabes désormais, au regard des rebondissements. Qui, elle est un voyage vers la Palestine en passant l’aéroport Ben Gourion, mobilise d’autres esprits épris de liberté, regardant dignement les vérités de ce qui est le conflit dit du Proche-Orient...

La jeunesse palestinienne se réveille, depuis l’union des tendances politiques palestiniennes est en place et l’évolution du contexte régional, est en mouvement. Elle promet d’accueillir tous les visiteurs, de les héberger et les nourrir. Des groupes militants en europe et aux etats-unis organisent des délégations. Pour tous l’adresse suivante :info@palestinian.org ou freepalestine63@live.com ATTENTION FREE-Palestine sur Facebook compte 267 800 membres. Notre sujet sur l’avenir de FREE-GAZA.

L’appel lancé par 15 associations palestiniennes, en direction la société civile internationale renfermée dans une hilarante indifférence, est un rendez-vous le 18 juillet en Palestine. Pour que les engagements soient aux côtés des jeunes palestiniens à Jérusalem Est et en Cisjordanie cet été soient tus. Cette initiative est boycottée par les médias, complices du sionisme dévoyé en racisme primaire, afin de faire taire toutes contestations du dernier colonialisme et apartheid.

Dénoncer pour le monde entier les droits à un peuple spolié, de vivre en paix sur sa terre, tel est l’ordre de toute solidarité envers les palestiniens. Circuler librement et débarrasser de l’occupation et sans les murs ou les ghettos, c’est la seule population du monde à subir une situation de précarité touchant quelques 11 millions d’âmes.


sensibilisation des parisiens pour la mission du... parwahedmustapha

La lutte non violente que les palestiniens ont adopté depuis quelques années déjà, du moins l’autorité officielle dirigée par Mahmoud Abbas, est devenue un standard affectionné particulièrement par les réseaux de soutiens. Or les désintéressements semblent être plus une complicité que de simples insouciances.

De leur côté l’isolement des militants israéliens qui luttent comme et avec les résistants pour des bases justes de l’Etat d’Israël dénoncent qu’il est originellement fondé sur le racisme, les discriminations, le nettoyage ethnique. Ces propos ont été dits par Ronnie Barkan, opposant israélien, également le vendredi 13 mai de passage à Paris.

Les objectifs de la journée du 8 juillet.

 arriver ensemble le même jour (vendredi 8 juillet) à l’aéroport de Ben Gourion (Tel Aviv) en provenance de nombreux pays

 refuser de mentir et de se cacher ou de signer des engagements illégaux à ne pas aller dans les territoires palestiniens. Nous n’allons pas cacher le fait que nous venons rendre visite à nos amis palestiniens.

 Nous aiderons les Palestiniens de Cisjordanie à planter ou replanter un maximum d’oliviers sur leurs terres

Israël redoute une contagion des manifestations qui ont fait au moins treize morts, dimanche 15 mai, et cette fois à l’intérieur des frontières de l’occupant. Le rayonnement du printemps arabe, n’a pas d’égal et agace bien des contre-vérités dont Israël la meilleure démocratie du Proche-Orient.

Dénoncer le blocus de Gaza a tenu les premiers plans. Cependant Israël impose un deuxième blocus plus sournois sur les territoires palestiniens de Cisjordanie, refoulant des personnes sans motif, humiliant pendant des heures et de manière raciste les voyageurs dont les noms ont une consonance arabe.

Les questions qui leurs posées n’ont aucun rapport avec la sécurité, comme les prénoms de leurs aïeux, leur religion ou leur connaissance de la langue arabe. Si ce n’est pas du racisme primaire, qu’est ce ça peut bien être ?

 

Publié par argotheme à 09:19:36 dans IMMIGRATION - MONDIALISATION - INTERNATIONAL - LE MONDE - DIPLOMATIE MONDIALE - RELATION INTER-ETATS | Commentaires (0) |

Le Printemps Arabe apporte de réels changements en Tunisie et en Egypte, à chaque pays ses nouvelles orientations. | 23 mai 2011

A - TUNISIE : la peau de banane qui accueille le 1er pas en avant, attention à l’enlisement ! (1ère partie)

Les lendemains, des destitutions des deux despotes égyptien et tunisien, se dessinent incertains dans l’autonomie que les peuples avides de liberté ont imposée. Des problèmes, c’est-à-dire des dangers ! De grands sujets sociaux et politiques surgissent sans que les chaos voulus par les despotes, comme en Syrie, en Libye et au Yémen, ne prennent les dessus.

Par N.E. Tatem avec ARGOTHEME Site de ARGOTHEME.        

Cet article a été publié par POPULISCOOP POPULISCOOP -scoop populaire- Ecrire et publier un article. -Scoop Populaire 

Voir en ligne : SUJETS DE POPULI-SCOOP SUR LA REVOLUTION DES JASMINS 

Sur le plant interne, l’irréversibilité d’une démocratie dont la motivation première est la justice sociale par la répartition équitable des richesses et la création d’emplois, s’est ancrée. Dans les 2 pays où les dictateurs ont été destitués.

La conscience populaire est imprégnée des délictueuses visées que portent bien leurs aspirations, la justice sociale dans ses formes. Des militants ont pris à bras le corps, de remettre les choses dans l’ordre en imposant le projet d’une citoyenneté où l’égalité commence et se termine à l’accès aux droits de l’être...

En Tunisie les départs des jeunes sur le port italien Lampedusa et la persistance du désordre qui génère une violence, sont au cœur des problèmes que rencontre ce pays maghrébin. Débarrassé d’un criminel « Camoriste »qui savait et ne lésinait pas à empiler de grosses liasses, la Tunisie est, dans la solitude, confrontée à un climat d’insécurité qui touche grandement les citoyens. Politiquement les élections sont à l’Horizon, montent parmi des déchirements comme un dessein déterminant.

LA TUNISIE SORTIE DES TENEBRES A LA LUMIERE

Mais une houle sociale secoue encore le pays, enclin de ne pouvoir tous contenir. Y compris certaines sporadiques dérives islamistes, qui ont porté atteinte à la femme et aux laïcs, constituent des épreuves que les tunisiens traversent. Les rationalistes opposés aux populistes de la politique, parmi la population mènent la dernière bataille. Les accidents agacés, et plus radicalement irritée l’ancienne métropole coloniale la France, ferment leurs portes pour quelques milliers d’émigrants ont opté dans le cadre de l’UE« Union Européenne ».

Voir débarquer ces maghrébins, donne à certains cercles de droite alliés au sionisme qui s’abreuvent d’une manière qui leur est vitale de la haine de l’arabe et de l’islamisation, les mots pour déverser quotidiennement une xénophobie qui n’a à en vouloir du Nazisme. Les populations européennes sont en plein glissement à droite - TOUTE ! -, subissent des phobies fomentés par des opinions qui n’optent point à aucune révolution, même quand le capitalisme qu’elles défendent est à plat-ventre !

Loin s’en faut, Ben Ali avait respecté le serment de la laïcité, en bloquant toute existence à l’islamisme. Il négociait la continence des flux migratoires, que les populations les plus jeunes plaçaient parmi leurs destins lointains, le proche était cloisonné. Zine, le raïs maffieux, a assuré pendant 3 décennies à partir d’un tourisme juste moralisé, et l’un des moins chers du bassin méditerranéen, une croissance économique à l’origine de l’élargissement des classes moyennes. Mais n’a pas instauré la légitimité de son pouvoir sur des bribes bureaucratiques intenables devant les volontés démocratiques.

La page du parti unique et du système gouverné avec népotisme est tournée. La transition politique est lancée, reste de remettre l’ordre dans la maison. En limitant les réflexes anarchistes, que les rationalistes tunisiens comptent aussi combattre comme la dictature. L’actuel régime tunisien de Baji Essebsi est devant les chantiers de changement.

Et que les lui impose le nouveau visage du pays, faute de faire sombrer la Tunisie dans les méandres de dangers comme l’instabilité et la barbarie !

 

B : Egypte : L’Etat de droit rétablit l’intelligence diplomatique dans la question du Proche-Orient !

En rapport avec le monde extérieur la question palestinienne, segment incontournable de ce qui est le conflit du Proche-Orient, revient au premier plan des préoccupations majeures des militants égyptiens qui se sont mobilisés pour les libertés et la démocratie. Si au début cette demande n’était pas comme l’urgence par excellence des changements dans le pays, car ce qui était essentiellement abordé était l’instauration d’un nouveau régime plus démocratique, elle est aujourd’hui au centre des actes militantisme en post destitution…

L’apparition des violences entre chrétiens et musulmans d’Egypte est plus médiatisée en occident. Or c’est la question palestinienne et le conflit au Proche-Orient qui sont à l’ordre du jour des projets de militantisme des révolutionnaires de place Tahrir. Et recèle le gros du bataillon, en nombre de personnes, des révoltés. Contrairement aux images et sujets des médias occidentaux.

L’Egypte était, pendant l’époque des décolonisations (les années 50) avec l’arrivée de Nacer au pouvoir, le 1er pays qui influençait et venait ouvertement en aide aux mouvements de libération, notamment le FLN algérien dont l’appareil politique a été installé au Caire.

Les égyptiens, sans le pétrole et d’énormes richesses, ont opté avec l’exploitation du patrimoine archéologique, duquel ils ont fait un tourisme reluisant. Pour leur liberté, la mobilisation de larges catégories de la population. Les demandes ne se limitaient pas seulement à leur dignité de citoyens, mais la place du pays dans la région, les concernaient en premier lieu. Le conflit du Proche-Orient étant, en fait, est le seul sujet.

MANIFESTATION DEVANT L’AMBASSADE ISRAELIENNE, samedi 14 mai

Au lendemain de la mise en échec du règne Moubarak qui mijotait sa relève à travers le fils Gamal, de nouveaux travaux ont surgi. Comme l’autorité du pays a été bouleversée… Les questions cruciales largement revendiquées par les révolutionnaires épris de terminer définitivement avec l’ancien système, ont déterminé que le rôle et la place de l’Egypte dans le monde arabe doivent regagnés. Une image qui a été détériorée aussi par Moubarak, après Anouar Saddat. Le premier a hérité une situation, dite intangible, du second, et il a continué une paix payée avec un denier étatsunien annuellement versé, mais détourné vers les fonds personnels du dictateur déchu.

Des ministres, l’épouse de Moubarak ainsi que l’ex raïs lui-même sont dans le collimateur de la justice, pour en finir avec leur règne nauséabonde. La question palestinienne a repris donc sa place dans l’opinion qui mène les changements. Et aux premiers jours qui ont suivi les révoltes, la frontière de Rafah a connu sa réouverture par un forcing des révolutionnaires.

La solidarité avec les palestiniens a été exprimé en plein occupation de la place Tahrir par les étudiants avec une exhortation qui a étonné, au sein des participants d’abord et a alerté Israël. Le plus fort de cette mobilisation a été exprimé le 15 mai, quand l’ambassade israélienne a été assiégée. L’armée égyptienne a tiré en l’air pour disperser des manifestants qui demandaient ouvertement l’expulsion de l’ambassadeur et la rupture des relations avec Israël, selon un journaliste de l’AFP.

Certains ont pointé avec des jets de pierres le drapeau israélien sur le bâtiment, situé au dernier étage d’un bâtiment résidentiel au bord du Nil, dans une rue étroite. Ils ont scandé : Abaissez-le, brûlez-le ! Ils ont aussi réclamé la rupture des contrats d’exportation de gaz vers Israël, la libération de tous les détenus palestiniens et la fin du blocus de la bande de Gaza.

Pour le samedi et dimanche suivants, les égyptiens ont prévu une marche sur Gaza. Les autorités israéliennes ont été contraintes de déployer des forces de l’ordre pour l’empêcher. Les mêmes jours à la frontière syrienne et libanaise, des marches similaires ont été organisées. Causant une dizaine de morts et de nombreux blessés. Plusieurs dizaines de personnes blessées et 12 tuées ! Et c’est les tueurs de Tsahal qui déposent plainte à l’ONU.

L’Egypte par la volonté du mouvement populaire auteur de la fin de règne de Moubarak, est attendue comme le premier et à l’avant-garde des soutiens aux palestiniens expatriés et spoliés de leur patrie !

Publié par argotheme à 09:36:38 dans Actualités, analyses, polémiques, scoop, insolites | Commentaires (0) |

Alain Ménargues de RFI complètement blanchi, consécration de la vérité contre l'affabulation de l'antisémitisme et les criminels de Tsahal | 13 avril 2011

Dans des pays et des démocraties qui se respectent, c’est une consécration POUR LA VERITE !

Alain Ménargues compte parmi les journalistes auxquels les sionistes de France livrent, pour le compte d’Israël, une surveillance et les sanctionnent impitoyablement de censure. De part le monde occidental existent aussi nombreux professionnels des médias qui ont subi ce sort de ne pouvoir être impartiaux dans le conflit du Proche-Orient.

Par N.E. Tatem avec ARGOTHEME Site de ARGOTHEME.        

Cet article a été publié par POPULISCOOP POPULISCOOP -scoop populaire- Ecrire et publier un article. -Scoop Populaire 

LA PAIX AU PROCHE-ORIENT A DES MARTYRS ET VICTIMES POUR LEUR EXPRESSION DE LA VERITE

- UN CRIMINEL DE GUERRE ISRAELIEN PRIS DANS LA DENONCIATION DU JOURNALISTE David CRONIN

- Octavia Nasr limogée de CNN, 2ème femme et journaliste d’origine arabe prise en chasse par les doxas et l’establishment.

- Charlie-hebdo sectaire vire Siné, son doyen. Signer la PETITION.

- Affaire Richard Labévière : La diplomatie de Sarkozy démentie par l’aveuglement sioniste. SIGNER LA PETTION

- Helen Thomas, doyenne des correspondants de presse à la Maison Blanche mise à la retraite pour des propos condamnant Israël.

- FRANCE : la chaîne Canal+ visée par l’affabulation outrancière de l’antisémitisme.

- LA MONSTRUOSITE ISRAELIENNE, SANS LES MEDIAS, avouée par des officiers de Tsahal.

- Un livre censuré en France, le diktat sioniste n’est pas le propre d’un certain Dieudonné !

- Ma faute ? Avoir heurté de plein fouet la doxa occidentale.

- Israël Turquie : la censure des expressions et le piétinement de la légalité.

- Wikileaks rapporte qu’Israël est plus gangréné par les mafias que la Russie.

- LES NEGOCIATIONS DE PAIX DANS L’IMPASSE DE L’IMPUNITE DE L’ETAT HEBREU.

Alain Ménargues, né en 1947, est un journaliste d’investigation et écrivain français, ancien directeur de l’information de Radio France internationale et correspondant de Radio France à Beyrouth de 1982 à 1995.

Il est spécialiste du monde arabe et a été envoyé spécial permanent au Moyen-Orient pendant 15 ans, et est actuellement journaliste indépendant et écrivain installé au Caire.

Il collabore par ailleurs à de nombreuses publications françaises, ainsi qu’à des radios de divers pays.


Quand on observe la mouise sur laquelle bute et est engluée la paix, on ferme les voix qui veulent mettre fin à la pire injustice que connait l’humanité : la spoliation des palestiniens de leurs terres.

Finalement la Cour de Cassation a condamné Radio France International (RFI) pour le licenciement abusif du journaliste Alain Ménargues. Le verdict est tombé le 9 avril, après 6 années de démarches. La sentence ne peut plus être désormais contestée du fait de la fin de procédure, arrivée à l’instance juridictionnelle qui au-delà de laquelle, aucun recours n’est possible.

Ici, nous ne sommes pas dans une affaire d’espionnage comme chez Renault, des cadres accusés par lettre anonyme de corbeau, qui a la Chine comme autre visée avec celle de membres du personnel. Mais devant la configuration idéologique et les principes de vouloir spolier les palestiniens de leur Terre, des entorses à ciel ouvert... à l’encontre d’un cadre épris de vérité !

Ce fut, en 2004 que ce professionnel a été démis de ses fonctions. Mais datant de bien longtemps, la traque sur la place publique des journalistes dits pro-palestiniens, était perçue comme une convenance de la diplomatie française officielle. Celle faite au nom des français, et puisque relevant de ce qui est la doxa occidentale qui prétexte l’antisémitisme, dans ce cas la question du Proche-Orient reste d’où il est interdit extirper la colonisation opérée sous un label judaïque… Lequel bénéficie dans les médias de connivences qui redoutent la paix indésirable au Proche-Orient. Car cette paix arrêtera inéluctablement l’occupation de la Palestine, créée par l’idéologie sioniste complètement dévoyée par descrimes et l’apartheid.

Quand l’affaire a éclaté, le personnel et les syndicats ont pris position contre, Alain Maguières, leur directeur de l’information. Leur déclaration « Nous, tous les personnels de RFI, dénonçons les propos insultants de M. Ménargues qui ne reposent évidemment sur aucune réalité. (...) Nous rejetons toute incitation à la haine raciale. » Les syndicats de RFI sont ensuite reçus à leur demande par le PDG de RFI qui, selon une dépêche l’AFP de l’époque, est « choqué par les propos de M. Ménargues ». Le 19 octobre au soir, ce dernier décide du licenciement d’Alain Ménargues.

Or dans le fond c’est à la suite de parution de ses deux livres : « Les secrets de la guerre du Liban » et « le Mur de Sharon », successivement en 2004, que ce journaliste a été abusivement licencié. Mais ce qui vient d’être juridiquement rejeté et qui confirme définitivement la condamnation de RFI, l’employeur.

Le premier ouvrage, sorti dès mai 2004, retrace la terreur des massacres de civils palestiniens dans les camps de réfugiés de Sabra et Chatila (Beyrouth, Liban) en septembre 1982. Ménargues révéla que, Tsahal, l’armée israélienne avait outre apporté son assistance matérielle aux milices fascistes libanaises dans leurs crimes. Mais aussi ses forces spéciales avaient pris part à la tuerie de 2.000 hommes, femmes et enfants. Ce qui n’a jamais été démenti !

Puis en septembre de la même année « Le Mur de Sharon », est venu rajouter une autre couche de l’opinion que s’est fait le journaliste du conflit. Ce bouquin offre une analyse d’un racisme que même Mandela et Jimmy Carter ont dénoncé

A qui donc faut-il faire payer les indemnités ? Réclamées à 250 000 euros, dès l’ouverture auprès des prudhommes du procès. Quand le denier public et les poches du contribuable ont à débourser, sans avoir adopté la ligne des criminels de guerre, une telle somme, il est plus question de sanctionner l’abus ! La dépense induite par ce revers à une décision de tribunaux, incombe plus à la source de la décision qu’aux citoyens…

Maintenant que justice est faite, il y a des conséquences à régler aussi !

LES OUVRAGES D’ALAIN MENARGUES

* Les Larmes de la colère, Presses de la Renaissance, Paris, 1996 (ISBN 2-85616-600-8).

* Les Secrets de la guerre du Liban : Du coup d’État de Béchir Gémayel aux massacres des camps palestiniens, Albin Michel, Paris, 2004(ISBN 2-226-12127-7).

* Le Mur de Sharon, Presses de la Renaissance, Paris, 2004 (ISBN 2-7509-0060-3).

LA PAIX AU PROCHE-ORIENT A DES MARTYRS ET VICTIMES POUR LEUR EXPRESSION DE LA VERITE

- UN CRIMINEL DE GUERRE ISRAELIEN PRIS DANS LA DENONCIATION DU JOURNALISTE David CRONIN

- Octavia Nasr limogée de CNN, 2ème femme et journaliste d’origine arabe prise en chasse par les doxas et l’establishment.

- Charlie-hebdo sectaire vire Siné, son doyen. Signer la PETITION.

- Affaire Richard Labévière : La diplomatie de Sarkozy démentie par l’aveuglement sioniste. SIGNER LA PETTION

- Helen Thomas, doyenne des correspondants de presse à la Maison Blanche mise à la retraite pour des propos condamnant Israël.

- FRANCE : la chaîne Canal+ visée par l’affabulation outrancière de l’antisémitisme.

- LA MONSTRUOSITE ISRAELIENNE, SANS LES MEDIAS, avouée par des officiers de Tsahal.

- Un livre censuré en France, le diktat sioniste n’est pas le propre d’un certain Dieudonné !

- Ma faute ? Avoir heurté de plein fouet la doxa occidentale.

- Israël Turquie : la censure des expressions et le piétinement de la légalité.

- Wikileaks rapporte qu’Israël est plus gangréné par les mafias que la Russie.

- LES NEGOCIATIONS DE PAIX DANS L’IMPASSE DE L’IMPUNITE DE L’ETAT HEBREU.

Publié par argotheme à 09:14:43 dans Actualités, analyses, polémiques, scoop, insolites | Commentaires (0) |

Canal+ visée par l’affabulation outrancière de l’antisémitisme, sans respect des téléspectateurs et des français ! | 24 mars 2011

C’était le soir de la diffusion du film The Promise, qui a valu 7 longues années de recherches au cinéaste anglais Peter Kominsky, sur la chaîne française cryptée. Cette dernière connait et maintient son succès, par la qualité de ses programmes et la grande diversité de ses programmes. Même payante avec le mode d’abonnement, Canal+ reste un bastion culturel à qui est due une promotion et une valorisation des arts français.

En réalité le sujet, de cette série en quatre parties, concerne d’abord le Royaume Uni d’où est originaire aussi bien cette œuvre majeure du 7ème art que son créateur. Le fait que sujet induit le conflit du Proche-Orient, dont la solution de paix traîne causant une angoisse au niveau de toute la Terre et l’humanité. La crainte que la spoliation des palestiniens de leur terre soit une bavure historique, elle réveille les démons colonialistes.

INTERVIEW du Réalisateur

Sur appel de plusieurs organisations juives d’une France qui s’emploie à vérifier ses valeurs, à l’heure du débat de l’islam dans la laïcité. Un appel ouvert à la censure, sans respect de l’œuvre de son créateur et encore moins des autres publics intéressé, est lancé. L’union des commerçants… qui, parmi les organisations, commet un outrage à l’art !

C’était le soir de la diffusion du film The Promise du cinéaste anglais Peter Kosminsky, sur la chaîne française cryptée qui connait et maintient son succès. Réalisateur de grand talent, qui adapte un style faisant du reportage d’actualités, une fiction détonante et d’une facture à couper le souffle. Cet anglais est mouliné à toutes les sauces qui indisposent le dernier des colonialismes, certains médias obéissant à des lignes éditoriales établis dans l’injustice à infliger au peuple palestinien, ne lui pardonne… même son génie.

Dans le désordre des choses politiques actuellement, certains juifs de France sont devenus à la pointe de la confusion entre antisémitisme et la criminalité de l’Etat hébreu. Heureusement et loin s’en faut, ce n’est pas l’ensemble de la communauté.

Le plus officiellement aussi, c’est un élu de la république appartenant à l’UMP, député de Paris Claude Goasguen, était présent à ce regroupement qui ne compte une bien minorité de l’ensemble des juifs de France. Il a dénoncé "une série caricaturale, honteuse" qui donne "une image délirante d’Israël", où il perçoit dis-donc de l’antisémitisme.

Le réalisateur s’est déjà défendu Le réalisateur de "The Promise" rappelle que sa série est avant tout une fiction. Intéressant à plus d’un titre, parce qu’il entrecroise l’actualité du jour à celle de la période du mandat britannique.

Peter Kosminsky, dont l’objectif ne fixe son avis d’une manière tranchée sur la spoliation des palestiniens de leur patrie, reste un artiste à défendre là où la liberté d’expression ne doit pas céder un iota de son importance dans la recherche de la paix dans ce qui est le conflit du Moyen-Orient.

Filmographie de Peter Kosminsky

- La guerre des Malouines : The Untold Story (TV, 1987)

- Afghantsi (TV, 1988)

- Shoot To Kill (TV, 1990)

- Wuthering Heights Emily Brontë (1992)

- 15 : La vie et la mort de Philip Knight (TV, 1993)

- La mort de la lumière (TV, 1994)

- No Child of Mine (TV, 1997)

- Walking on the Moon (TV, 1999)

- Warriors (TV, 1999)

- Innocents (TV, 2000)

- Le projet (TV, 2002)

- Laurier blanc (2002)

- The Government Inspector (TV, 2005)

- Britz (TV, 2007)

- The Promise (2011), de la télévision

QUELQUES UNS DE NOS SUJETS : Faites une recherche pour plus d’articles sur le Conflit du Proche-Orient.

Des groupes de musique annulent leurs concerts en Israël.

Jean-Luc Godard récompensé d’un Oscar pour que le 7ème art se civilise.

Roger Waters, membre des Pink Floyd, accusé d’antisémitisme...

Helen Thomas, doyenne des correspondants de presse à la Maison Blanche mise à la retraite pour des propos condamnant Israël.

Israël Turquie : la censure des expressions et le piétinement de la légalité

Publié par argotheme à 08:57:15 dans Cultute et Arts : Critiques. | Commentaires (0) |

<< |1| 2| 3| 4| 5| 6| 7| >>

www.flickr.com
argotheme éléments Aller à la galerie de argotheme

POUR TOUTE LA PLANETE TERRE ! Dommage que le texte soit en anglais.

--Diapo réalisée par N.E. Tatem avec Image hébergée par servimg.com Le révolutionnaire CHE Guevara Diapo réalisée par N.E. Tatem avec Image hébergée par servimg.com --LA CAUSE PALESTINIENNE, LES ENFANTS D'ABORD. Diapo réalisée par N.E. Tatem avec Image hébergée par servimg.com -- Barak OBAMA, en images Diapo réalisée par N.E. Tatem avec Image hébergée par servimg.com -- POUR NOS NOMBREUX VISITEURS D'ALGERIE : Les plus belles images.

Facebook

ARGOTHEME sur MYSPACE

google-site-verification: google0bf0586e77549ccd.html

google-site-verification: google0bf0586e77549ccd.html

Le livre de Tatem -pièce théâtrale primée. Commander le livre avec 50% de réduction avec email argotheme@hotmail.fr Image hébergée par servimg.com **1èr : Annuaire Blogs francophone ** 2ème : Annuaire gratuit blog sexe, blog amateur, blog adulte **3ème :

**4ème : Trafic Booster **5ème : **6ème

Quelques infos de SCOOPEO