Accueil | Créer un blog |

seken no awa

Images du monde flottant

Enka pawaaa! | 02 août 2010

L'enka, c'est un style de chanson japonaise, assez vieillotte / kitsh, qui parle surtout d'amour malheureux et de nostalgie du pays natal.C'est le genre de chanson qui plait bien à la ménagère japonaise de 50 ans et plus.

Je ne sais pas pourquoi mais en fait j'aime bien regarder des programmes de enka à la télé  ou voir des vidéos sur youtube par exemple et d'essayer de chanter en même temps en déchiffrant les paroles qui défilent en bas de l'écran (je vous laisse imaginer le tableau).

Ce qui m'a valu une réflexion de la part de ma douce moitié: "Bravo... Maintenant tu es prête pour aller au karaoke avec ma grand-mère".

Il se moque mais en attendant, grâce au visionnage intensif de "enka", je maîtrise parfaitement les kanjis

- de la larme (namida)

- de la solitude (sabishiii)

- de la tristesse (kanashiiii)

- du froid (samuiiiii)

- du vent (kaze), souvent samuiiiiii

- du coeur (kokoro)

- plus bizarement, du dos (mais un amour n'est pas malheureux sans amoureux qui nous tourne le dos)

Prochaine étape: je combine tous ces termes et je crée mon propre enka.

Sabishiii kokoro, tsumetaiiiiii namida ....

En attendant, une petite vidéo.

Si vous vous concentrez bien, à la 59ème seconde vous l'entendrez dire "kaze", "kokoro", "samuiii" (histoire de vous prouver que je ne vous avais pas menti)

 

 

 

 

 

 

Publié par marie110575 à 18:28:45 dans J'ai teste pour vous | Commentaires (0) |

Bienvenue au Japon ! | 25 juillet 2010

Aujourd'hui j'ai pu une nouvelle fois expérimenter le "service" à la japonaise.

Je me baladais avec un copain quand je me suis rendu compte que mon téléphone portable était presque déchargé. Ni une ni deux il (le copain, pas le téléphone) me demande quel est mon opérateur et va se renseigner pour savoir où l'on peut trouver un magasin dans les environs.

Arrivés à la boutique, nous sommes immédiatement pris en charge et on nous explique comment recharger le portable. J'ai pu mettre mon téléphone dans une sorte de petit coffre-fort me permettant éventuellement d'aller me promener en toute tranquillité pendant qu'il faisait le plein d'énergie. Sauf que comme on ne voulait  le recharger que pour 10 minutes on a demandé si on pouvait attendre dans le magasin. Bien sûr que oui, on nous a installés sur une confortable banquette. 30 secondes plus tard une charmante vendeuse nous apporte deux verres de thé glacé. 10 minutes plus tard l'affaire était pliée.

Non seulement nous n'avons rien eu à payer mais en plus on nous a dit "merci" quand nous sommes sortis du magasin.

Comme disait le copain qui m'accompagnait "Bienvenue au Japon"

Publié par marie110575 à 16:47:04 dans J'ai teste pour vous | Commentaires (1) |

Back from the giant doughnut | 22 juillet 2010

Les électrons tournent rond à Spring-8, j'ai pu le vérifier.

Maintenant retour à la civilisation après 10 jours en pleine campagne japonaise.

 

 

La suite des aventures de Dr. Nyan et ses collègues: ICI

Publié par marie110575 à 03:16:55 dans Journal au titre du laboratoire | Commentaires (0) |

Une vie de chien | 18 juillet 2010

Bon, ce que je vais vous raconter n'est pas nouveau, mais quand même, quand on est au Japon, on ne peut pas s'empêcher de remarquer les nombreuses expressions pseudo-françaises ou anglaises qui peuplent les t-shirt, sac à main ou paquets de biscuits et qui nous font bien rire.

C'est comme ça qu'à coté de chez moi il y a  un immeuble qui s'appelle "Sainte Million". Je ne sais pas si c'est un outrage caractérisé à notre culture et si je dois prévenir l'ambassade de France afin qu'elle fasse tout ce qui est en son pouvoir pour mettre fin à ce scandale, quite à aller jusqu'à l'incident diplomatique... A moins qu'il s'agisse juste d'un hommage à la déesse du Loto...

Quoi qu'il en soit à force de passer devant, je commence à m'habituer.

Par contre, la semaine dernière j'ai croisé deux rues plus loin une dame d'un certain âge look BCBG* avec un t-shirt  sur lequel était écrit "Enjoy your dog life!".

Et là je dois dire, je m'interroge encore sur le sens profond de cette phrase...

Ce message est-il là pour nous dire que la sagesse de l'âge, avec le recul des années nous permet d'apprécier la vie même dans ses moments les plus pénibles? **

Ou exprime t'il, dans un anglais fautif,  la joie simple qu'il y a à partager sa vie avec un compagnon à quatre pattes?

 

 

 

* c'est à ce genre d'expression en vogue dans les années 80 que l'on reconnaît que ce blog n'est pas écrit par une nymphette de 16ans...

Pour les moins de 20 ans qui passeraient par ici, BCBG = bon chic bon genre

C'est une expression qu'on utilisait beaucoup quand j'avais votre âge

 

** faut pas faire attention à tout ce que j'écris: 12h de travail un dimanche, ça laisse des traces, forcément

Publié par marie110575 à 16:59:56 dans Question de vocabulaire | Commentaires (1) |

Les japonais sont des gens très discrets... | 14 juillet 2010

... mais quand même, ils propagent les ragots très vite.

Il y a quelques mois de cela, j'étais tranquillement dans mon bureau à Paris lorsque le téléphone sonne.

Mon directeur de thèse qui me dit d'une voix sévère: "Marie, je t'appelle car je reviens d'une conférence en Allemagne. J'y ai appris quelque chose que tu ne m'avais pas dit. C'est inadmissible".

Moi, qui suis en train de chercher toute vitesse ce que j'ai bien pu cacher de si horrible. A part la référence n°3267 en page 524 de ma thèse, que, oui, j'avoue j'ai rajoutée sans lui demander la permission, je ne vois pas: "ben, non, chef, j'vous jure, j'ai rien fait de mal, c'est pas moi."

Lui: "Ah, si j'insiste: j'ai rencontré notre collègue coréen M. Kim et il m'a dit que tu avais un copain et qu'il est japonais. Il savait et tu ne m'avais rien dit! Je suis vexé!".

Moi: ...?? ...!!

Le M. Kim en question je lui ai parlé une fois dans toute ma vie, il y a 7 ans de cela et c'était pendant une conf où  il avait commençé à me chauffer avec mes résultats. A l'époque il était un peu considéré dans notre groupe comme le diable en personne prêt à tout pour nous démolir et nous voler nos résultats. J'étais alors une petite thésarde sans défense; quand j'ai vu la Bête s'approcher de mon poster, je me suis préparée à l'attaque, j'ai sorti l'armure blindée, j'ai serré mes petits poings, j'ai fait ma dernière prière et j'ai plongé dans la bataille. Pas vraiment eu le temps de sympathiser ou de m'étendre sur ma vie privée avec lui.

Mais je tiens la taupe. Ou plutôt LES taupeS: Gros Rocher et Nuage de Printemps! *

Gros Rocher,  auquel, lors d'une de ses visites à Paris et dans un moment de grande faiblesse  j'ai avoué les faits (on avait dû travailler dans les 48h sans dormir au moins pour que je lâche l'info).

Gros Rocher le lendemain reprend son avion vers le Japon. Dès qu'il arrive dans son bureau tokyoite il décroche son téléphone.

Il appelle Nuage de Printemps, en Corée et lui raconte l'affaire.

Nuage de Printemps, un peu plus tard dans la journée, au hasard d'une discussion autour d'un bol de bibimbap avec M. Kim son chef, raconte toute l'histoire.

La semaine suivante, M. Kim prend son petit avion vers l'Allemagne pour assister à une conférence sur les électrons hyper corrélés dans les systèmes de basse dimensionalité. Il y croise M. Pat, anciennement mon directeur de thèse, et, entre deux exposés sur les adsorbats monovalents sur les surfaces de semiconducteur III-V, il lui rapporte la nouvelle. Il rigole un peu parce que M. Pat, il a pas l'air au courant du tout. 4 jours plus tard, celui-ci de retour en France, s'empresse de décrocher son téléphone pour m'appeler...

La boucle est bouclée...

Si vous êtes sages, la prochaine fois je vous raconte comment j'ai reçu ce matin même un mail de Vancouver me disant que maintenant Gros Rocher se présente comme "mon frère de brosse à dents".

 

 

 

* oui, c'est leur grand come back sur ce blog. Enjoy!

 

 

Publié par marie110575 à 15:45:01 dans sekken no awa | Commentaires (3) |

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... 21 | 22 | >>