Accueil | Créer un blog |

joachimdenaeyer

joachimdenaeyer


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


http://www.boosterblog.com


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 




 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


http://joachimdenaeyer.boosterblog.com/


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 



 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


Blog


 





























Joachim De Naeyer

Rechercher

Septembre

DiLuMaMeJeVeSa
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Compteur

Depuis le 16-07-2011 :
211985 visiteurs
Depuis le début du mois :
97 visiteurs
Billets :
510 billets

Joachim De Naeyer - Le singe Vervet - Afrique du Sud | 04 septembre 2011

Le vervet (Chlorocebus pygerythrus), singe vert (Chlorocebus sabaeus), callitriche, grivet (Chlorocebus aethiops), appartiennent au même genre de primate de taille moyenne de la famille des Cercopithecidae. Il existe six espèces actuellement reconnues, même si certains les classent tous comme une seule espèce avec de nombreuses sous-espèces. Ils forment l'ensemble du genre Chlorocebus. L'aire de répartition de ces singes est l'Afrique subsaharienne, du Sénégal et l'Éthiopie à l'Afrique du Sud.

Posté par Joachim De Naeyer – septembre 2011

De Joachim De Naeyer South-Africa Trip
De Joachim De Naeyer South-Africa Trip
De Joachim De Naeyer South-Africa Trip
De Joachim De Naeyer South-Africa Trip

Publié par joachimdenaeyer à 10:51:52 dans joachimdenaeyer | Commentaires (0) |

Joachim De Naeyer - LIbis hagedash - Afrique du Sud | 04 septembre 2011

 

L’Ibis hagedash (Bostrychia hagedash) est une espèce de grand ibis brun (jusqu'à 76 centimètres de long), avec une moustache blanche, des ailes brillantes violettes et vertes, un grand bec noir avec une bande rouge sur la mandibule supérieure et des pattes noires.Répartition[modifier]

L'Ibis hagedash peut être trouvé dans les grandes prairies, la savane et les forêts tropicales du SoudanÉthiopieSénégalOuganda,TanzanieGabonZaireCamerounGambieKenyaSomalieBotswana et Afrique du Sud, mais aussi dans les parcs et grand jardins urbains.

Alimentation[modifier]

Il se nourrit principalement de vers de terre, qu'il attrape en utilisant son grand bec pour sonder le sol. Il mange également des insectes plus gros, comme des criquets, des araignées ou de petits lézards. Cet oiseau aime également les escargots et se nourrit sur les pelouses entourant les maisons.

Posté par Joachim De Naeyer – Septembre 2011

 


 

De Joachim De Naeyer South-Africa Trip
De Joachim De Naeyer South-Africa Trip
De Joachim De Naeyer South-Africa Trip

Publié par joachimdenaeyer à 10:25:47 dans joachimdenaeyer | Commentaires (0) |

Joachim De Naeyer - Lac de Côme - Italie | 04 septembre 2011

Le lac de Côme ou lago di Como (parfois appelé Lario, par référence au Larius lacus des Romains) est un lac des Alpes italiennes, situé dans le nord de l'Italie, en Lombardie, à environ 45 km au nord de Milan. Il se trouve dans les préalpes, à cheval sur les provinces de Côme et de Lecco. Le lac de Côme est l'un des plus importants lacs italiens. Le tour du lac fait environ 140 km, sa superficie atteint 146 km2 et sa profondeur maximale 410 m.

Le lac a la forme d'un Y renversé. Chaque branche a sa ville principale :

<!--[if !supportLists]-->§  <!--[endif]-->Côme pour la branche sud-ouest (Lac de Côme) ;

<!--[if !supportLists]-->§  <!--[endif]-->Lecco pour la branche sud-est (Lac de Lecco) ;

<!--[if !supportLists]-->§  <!--[endif]-->Colico pour la branche nord (Lac de Colico).

Situé au débouché de la Valteline, il est traversé par l'Adda, affluent du . C'est un passage obligé pour franchir le col du Splügen, le col de la Maloja, le col de la Bernina ou le passage du Septimer.

 

Posté par Joachim De Naeyer – Septembre 2011

joachm,de,naeyer

joachm,de,naeyerjoachm,de,naeyer

De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz

Publié par joachimdenaeyer à 09:36:01 dans joachimdenaeyer | Commentaires (0) |

Joachim De Naeyer - Saint-Moritz -Suisse - Photos | 04 septembre 2011

De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz
De Joachim De Naeyer - Saint-Moritz

Publié par joachimdenaeyer à 09:10:35 dans joachimdenaeyer | Commentaires (0) |

Joachim De Naeyer - église orthodoxe de Riga | 03 septembre 2011

 

Vous ne pouvez pas vous rendre en Lettonie sans visiter la cathédrale de la Nativité de Riga. Elle est située au bord du parc de l’Esplanade, entre l’hôtel Reval Latvija (le très haut bâtiment en face de la vielle ville) et la statue de la liberté, sur le trottoir opposé au  ministère de la justice sur le boulevard Brivibas. Le boulevard Brivibas est très court, il commence à la statue de la liberté et se termine à  la rue Elizabetes. A partir de là, il devient la rue Brivibas (Brivibas iela), l’artère urbaine la plus longue des pays baltes.

 

De l’extérieur, vous remarquerez tout de suite les cinq coupoles noire et or typiques du style oriental. Chacune est surmontée d’une croix orthodoxe dorée. Egalement nommée  crucifixion, celle-ci diffère de la croix latine par une petite barre horizontale au dessus de la grande (représentant l’inscription INRI que Pilate avait ordonné de clouer à la croix) et une petite barre oblique au pied, représentant les deux larrons (celui qui monte au ciel et celui qui descend aux enfers).

 

La cathédrale a été érigée entre 1876 et 1883 dans le style néo-byzantin. A l’époque, la Lettonie faisait parti de l’Empire russe sur lequel régnait le Tzar Alexandre II.

 

Lors de l’occupation allemande de la première guerre mondiale, la cathédrale sera vouée au culte protestant et ne sera rendu à l’Eglise orthodoxe qu’en 1921.

 

En 1961, le bâtiment fut transformé en planétarium.

 

La cathédrale sera  consacrée à nouveau au culte orthodoxe au moment de la deuxième indépendance lettone en 1992.

 

Enfin, elle a été restaurée il y a quelques années (extérieur + intérieur).

 

Les orthodoxe représentent environs la moitie de la population de Riga. Une écrasante majorité d’entre eux sont d’origine russe, les autres venants d’Ukraine ou de Belarusse.

 

N’hésitez pas à rentrer admirer les icones, les fresques et à respirer l’odeur de suif et d’encens. Par pitié, éteignez votre téléphone portable avant d’entrer, essayez de parler à  voix basse et évitez de prendre des photos des croyants entrains de prier (même si  vous êtes ébahi par leurs génuflexions et/ou la beauté des femmes slaves). Si vous voulez faire couleur locale, vous pouvez toujours vous couvrir les cheveux d’un joli foulard en rentrant (valable pour les femmes uniquement).

 

Une impressionnante vue interactive de la cathédrale :http://www.360cities.net/image/-riga# .

 

Posté par Joachim De Naeyer – septembre 2011

 

 joachim,de,naeyerjoachim,de,naeyerjoachim,de,naeyerjoachim,de,naeyer

 

Publié par joachimdenaeyer à 16:01:14 dans joachimdenaeyer | Commentaires (0) |

<< |1| 2| 3| 4| 5| 6| 7| 8| 9| 10| >>