Accueil | Créer un blog |

Elections législatives de 2012 - 10ème Circonscription - Jean-Daniel Chaoui - Candidat du Parti Socialiste

Conseiller AFE Océan Indien - Président des élus socialites et républicains de l'étranger

Rechercher

Album

Archives

Septembre

DiLuMaMeJeVeSa
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Compteur

Depuis le 06-11-2010 :
463469 visiteurs
Depuis le début du mois :
9329 visiteurs
Billets :
357 billets

Brice Hortefeux mis en cause par des écoutes judiciaires / Point de vue : De bons Français !!!! | 25 septembre 2011

Brice Hortefeux mis en cause par des écoutes judiciaires

LEMONDE.FR | 23.09.11 | 07h44   •  Mis à jour le 23.09.11 | 11h34

Un vent de panique semble souffler dans les allées du pouvoir. Le volet financier de l'affaire de Karachi pourrait faire une nouvelle victime dans les rangs sarkozystes, après les mises en examen de Thierry Gaubert et de Nicolas Bazire.

 Les enquêteurs de la Division nationale d'investigations financières et fiscales (DNIFF) disposent d'éléments très compromettants pour Brice Hortefeux, l'ancien ministre de l'intérieur chargé à l'UMP de la prochaine campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Les policiers s'appuient notamment sur des interceptions téléphoniques ordonnées par le juge Renaud Van Ruymbeke et dont LeMonde a pris connaissance. Une conversation, en particulier, retient leur attention.

Elle date du 14septembre 2011. A 19h23, Brice Hortefeux appelle sur son portable son ami Thierry Gaubert, autre proche du chef de l'Etat. Le jour même, l'une de leurs relations communes, l'homme d'affaires Ziad Takieddine, a été mis en examen par le juge, qui postule que cet intermédiaire franco-libanais a permis le retour en France, en 1995, de rétrocommissions liées à des ventes d'armes en 1994. Une partie de cet argent aurait abondé illégalement la campagne présidentielle d'Edouard Balladur.

A l'époque, Thierry Gaubert était chef de cabinet adjoint au ministère du budget, sous les ordres de M. Hortefeux, chef de cabinet. Leur ministre était Nicolas Sarkozy, porte-parole du candidat Balladur. M.Hortefeux s'occupait de l'organisation des meetings de M. Balladur.

"ELLE BALANCE BEAUCOUP"

La mise en examen de M. Takieddine les inquiète donc au plus haut point. D'autant que l'épouse de Thierry Gaubert, la princesse Hélène de Yougoslavie, avec laquelle il est en instance de séparation, a aussi passé de longues heures chez les policiers, le 8 septembre. Elle a décrit aux enquêteurs les voyages en Suisse qu'aurait faits son époux, en 1995, en compagnie de M.Takieddine, pour, prétend-elle, rapatrier des fonds remis ensuite à Nicolas Bazire, alors directeur de la campagne de M.Balladur.

M.Gaubert n'est pas encore averti que sa femme a témoigné, et pour cause: le juge Van Ruymbeke a tenu à ce que cette déposition reste confidentielle le plus longtemps possible. M. Hortefeux, lui, en sait pourtant déjà beaucoup. C'est ainsi que l'ex-ministre de l'intérieur, au mépris du secret de l'instruction, apprend à son ami que sa femme a été entendue par les enquêteurs.

"Elle balance beaucoup apparemment, Hélène", avance M. Hortefeux. "Qu'est-ce que tu as comme infos là-dessus, toi, parce qu'elle me dit qu'elle dit rien?", s'inquiète M. Gaubert. "Ça m'embête de te le dire par téléphone (…). Il y a beaucoup de choses, hein…", assure l'ex-ministre de l'intérieur. Manifestement, M. Hortefeux a eu accès aux déclarations sur procès-verbal d'Hélène de Yougoslavie, alors même qu'elles n'ont pas encore été cotées au dossier du juge Van Ruymbeke. "Je te raconterai, poursuit-il, mais ils ont énormément de choses (…). T'as eu Bazire, parce que visiblement il est lui dedans, dans cette histoire."

Incrédule, Thierry Gaubert ne veut pas y croire: "C'est pas Hélène qui a parlé directement…" "Elle a été entendue, lui apprend M.Hortefeux. Elle sait. Elle était beaucoup au courant de tes activités." Et l'ex-ministre d'inciter son ami à lui rendre visite: "Ecoute, euh, essaie de passer un de ces quatre quand même…" M. Gaubert, lors de sa garde à vue, mardi 20septembre, a bien sûr été interrogé à propos de cette conversation. "Je pensais qu'en tant qu'ancien ministre de l'intérieur il aurait pu avoir des renseignements, répond-il aux policiers. C'est lui qui me parle de l'audition d'Hélène au début (…). Je ne sais pas comment il avait des renseignements…"

SECRET DE L'INSTRUCTION

Un peu plus tard, confronté à l'enregistrement d'une conversation de sa fille Nastasia avec un ami, il confirme aux policiers: "J'ai raconté à ma fille que c'est par Brice Hortefeux que j'ai eu la confirmation que le témoin anonyme était ma femme, Hélène." Reste à savoir comment M. Hortefeux s'est procuré le contenu de l'enquête en cours. A-t-il eu recours à ses réseaux policiers, ou a-t-il été informé par un canal plus politique? Jeudi 22 septembre, l'Elysée a été accusé d'avoir violé le secret de l'instruction en faisant allusion à des éléments de l'enquête de M. Van Ruymbeke.

Les réseaux de l'ex-ministre de l'intérieur semblent parfois défaillants. Car ce 20 septembre, tandis que M.Gaubert est en garde à vue dans les locaux policiers à Nanterre, son téléphone portable sonne à 19 h 47. Brève conversation, enregistrée par les policiers: "Allô…, fait Thierry Gaubert. –Oui, c'est Brice. –Oui, je suis en garde à vue, là", rétorque, gêné M.Gaubert. Réponse embarrassée de son interlocuteur: "Ah bon, d'accord OK, à tout à l'heure."

Interrogé par les enquêteurs sur ce coup de fil, M.Gaubert prétend d'abord que la secrétaire de M.Hortefeux a tenté de le joindre. Les policiers lui produisent l'enregistrement: c'est bien Brice Hortefeux qui l'a appelé. "J'ai menti, admet M.Gaubert, car la concomitance aurait pu vous faire penser à un complot ou quoi que ce soit. C'était bizarre qu'il m'appelle à ce moment-là. On devient un peu parano. Cela m'a foutu la trouille…" Contacté par l'AFP, vendredi 23 septembre au matin, M. Hortefeux a reconnu avoir appelé M.Gaubert pendant sa garde à vue.

Gérard Davet et Fabrice Lhomme

8888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

Point de vue

 

De  bons Français !!!!

 

Le  cas d'Emmanuelle BEART...........est particulièrement  intéressant.  Et  Florent Pagny, qui vit en Argentine, a  refusé de payer ses impôts en France, mais vient  donner des leçons de  générosité aux français avec les  enfoirés. C’est effectivement bien un  enfoiré.
Mais  celui de NOAH qui vit aux USA et ne vient en France  que pour vendre ses disques et ponctionner encore plus  les Couillons de Français qui l’élisent régulièrement  le FRANCAIS le plus populaire de l'année....Et en plus  il fait des commentaires sur la France .... Pour  DSK pas de problème...pour lui tout est net  d'impôt..... Instructif .

 A l'aube d'une période d'austérité  et d'un plan de rigueur pour la France,  il peut être intéressant de connaître  la liste (non exhaustive, tirée du « Nouvel  Observateur » n° 2359 du 21 Janvier 2010)   des personnalités qui ont fui  fiscalement le pays pour s'installer en Suisse , ou  dans un autre paradis fiscal.   S'ils l'ont fait en toute légalité  (achat dune résidence en Suisse, séjour inférieur à 6  mois sur le sol français)  , il  est par contre inadmissible que certains d'entre eux  continuent à s'immiscer dans la vie politique  française,  en participant activement aux  campagnes électorales, pour soutenir tel ou tel  candidat, ou pire, en étant officiellement   investi par l'Etat pour  représenter la France à l'étranger, comme c'est le cas  actuellement pour Alain Delon qui est  le parrain officiel du pavillon  français à l'exposition universelle de  Shanghai. 
Parmi  les plus actifs dans ce domaine, il y a donc: Alain Delon (à  Genève depuis 1999). Johnny Hallyday à  Gstaad depuis 2006  (le concert du 14/07/2009 à coûté  500  000 payé par le contribuable Français).  Charles Aznavour (résidant  à Genève). Patricia Kaas , Emmanuelle Béart qui manifeste EN FRANCE pour que  les Français  accueillent et nourrissent les "sans papiers"  !....puis s'en retourne en Suisse, tranquillement...  ).  Daniel Auteuil, 
  Marc Levy,    Michel Houellebecq.

Parmi les sportifs on peut citer  :     Alain Prost,  Jean  Alesi,  Richard Virenque, Guy Forget et toute  son équipe de joueurs de Coupe Davies, Richard  Gasquet,  Henri  Leconte,  Amélie  Mauresmo, Gaël Monfils, Cédric  Pioline, Jo-Wilfried  Tsonga qui  payent tous leurs impôts en Suisse.  Moins étonnant, mais encore plus  scandaleux, des personnalités des affaires qui  exercent actuellement (ou  ont exercé récemment) un pouvoir politique économique  ou financier en France,   parmi eux : Antoine Zacharias (Vinci),  Claude Berda (AB groupe,  TF1), Daniel Hechter  (couturier), Jean-Louis David (salons de  coiffure, cosmétiques). Mais aussi des rentiers et des  héritiers, dont les fortunes ont été créées en France,   avec  la participation de centaines de milliers d'ouvriers  français :   Eric Peugeot,  Jean Taittinger (PDG de la société du  Louvre, ancien ministre de la justice et député de la  Marne), Philippe Hersant  (patron de presse du Groupe Hersant), Corinne Bouygues (héritière de la  fortune Bouygues).  Les familles : Defforey (Carrefour). Mulliez (Auchan, (Promodès).  Tous résidant à Genève ou aux  environs. 

Si ces gens n'aiment pas  (fiscalement) la France, qu'ils la quittent et qu'ils  l'oublient,  et surtout  qu'ils n'en profitent pas quand ils en ont besoin  (comme par exemple pour venir s'y faire  soigner).  A tous les français qui vont se  serrer la ceinture dans un proche avenir, nous  proposons de boycotter les concerts,  les disques et les livres de tous ceux  qui ne participeront pas à l'effort de solidarité  nationale et aux médias, nous demandons de ne plus offrir de tribunes  télévisées (pour la promotion de films et de disques)  aux artistes concernés et de ne plus faire de  sponsoring aux sportifs exilés.  Aux députés nous demandons  d'instaurer une loi pour qu'il ne soit plus possible  pour un évadé fiscal de venir se faire soigner en  France (dans un hôpital public) ni de représenter  officiellement la France à l'étranger.

 

Lettre reçue d’un compatriote de la 10ème circonscription des Français de l’étranger

 

Réponse

Merci de votre courrier ci-dessus. Ces situations sont connues et nous les dénonçons régulièrement. Il sera nécessaire d'inclure une réflexion et des mesures sur les évasions fiscales dans la réforme fiscale qui sera mis en place après le changement de majorité.

 Les personnalités citées n'ont , à l’évidence, rien à voir avec nous, Français de l'étranger, qui avons fait le choix de vivre en Afrique où en Arabie, pour des raisons professionnelles ou familiales ou personnelles et non pour des raisons fiscales.

 Très cordialement

 Jean-Daniel Chaoui

Candidat législatives 2012, 10ème circonscription des Français de l’étranger


Publié par ps-10eme-2012 à 11:26:37 dans Français de l'étranger | Commentaires (0) |