Accueil | Créer un blog |

Elections législatives de 2012 - 10ème Circonscription - Jean-Daniel Chaoui - Candidat du Parti Socialiste

Conseiller AFE Océan Indien - Président des élus socialites et républicains de l'étranger

Rechercher

Album

Archives

Avril

DiLuMaMeJeVeSa
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Compteur

Depuis le 06-11-2010 :
464080 visiteurs
Depuis le début du mois :
9940 visiteurs
Billets :
357 billets

<< Campagne présidentielle : PS : Hollande écrit aux électeurs des primaires / Point de vue : Plaidoyer pour l’unité à gauche | Immigration / Nationalité : Claude Guéant sombre dans une politique xénophobe / communiqué de la Fédération socialiste des Français de l'étranger / Marine Le Pen veut créer «une nationalité à points» | Guerres et conflits : Génocide arménien : Rebsamen veut le texte au Sénat rapidement / Y a-t-il des guerres justes, ou seulement la guerre ? >>

Immigration / Nationalité : Claude Guéant sombre dans une politique xénophobe / communiqué de la Fédération socialiste des Français de l'étranger / Marine Le Pen veut créer «une nationalité à points» | 31 décembre 2011

Immigration / Nationalité

Claude Guéant sombre dans une politique xénophobe,

 Claude Guéant continue son marathon derrière le Front National dans le but de récupérer son électorat ou du moins une partie de celui-ci et d’affaiblir Marine Le Pen. Tout est bon pour y parvenir, y compris la démagogie xénophobe qui a pour conséquence principale la banalisation des thèses frontistes et l’accélération des comportements racistes et des situations d’exclusion.

 Après les enfants d’immigrés qui font baisser le niveau scolaire dans les écoles, voici les étudiants étrangers que l’on renvoie dès leurs études terminées et les « mesures spécifiques » contre la délinquance étrangère dénoncée comme bien supérieure à la moyenne.

 Cette phraséologie anti-étrangère permanente de la part du Ministre de l’intérieur donne de la France une image déplorable, voire piteuse. Imaginons ce que nous ressentirions si nous entendions les dirigeants des pays où nous résidons tenir à notre égard en permanence des propos agressifs et dépréciatifs. Tout cela est lamentable.

 Vivement avril 2012  que l’on puisse tourner cette page de plus en plus insupportable.

 Tananarive, le 27/12/211

Jean-Daniel Chaoui

 88888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

 Le 2 novembre 2011

communiqué de la Fédération socialiste des Français de l'étranger

 La Fédération des français à l'étranger condamne fermement les dispositions de la circulaire du 31 mai 2011

 Par une circulaire du 31 mai 2011 relative à l’immigration professionnelle, les Ministères de l'Intérieur et du travail compliquent considérablement l'obtention d’autorisation de travail par les étudiants étrangers hors UE diplômés en France des universités et des grandes écoles.

Au-delà de sa xénophobie  latente, cette circulaire qui freine un peu plus l’immigration légale représente une aberration économique pour notre pays.

Grâce à la qualité de son système d’enseignement supérieur et à une politique d’attractivité éducative, la France draine chaque année de nombreux étudiants venus de l’étranger, qui acquièrent sur notre territoire des compétences à forte valeur ajoutée. En participant à la croissance, souvent dans des secteurs innovants, ces étudiants devenus salariés contribuent à l’essor économique et culturel de notre pays : ils créent de la richesse et des emplois, participent à l’effort de solidarité nationale (remboursant au passage le coût de leur éducation) et modifient la composition démographique du pays en assurant une meilleure répartition de l’effort des retraites. Parfois issus des Lycées français à l’étranger, ils contribuent aussi au rayonnement de la France et de la francophonie dans le monde.

Or les cas de décision administrative de rejet accompagnée d’une Obligation de quitter le Territoire français (OQTF) par application de la circulaire du 31 mai se multiplient. Cette année, près de 6 000 jeunes diplômés de nos plus prestigieux établissements se voient ainsi interdire toute embauche sur le territoire national.

Cette discrimination  représente non seulement une injustice honteuse, mais également une gabegie financière, scientifique et culturelle pour la France.

La droite, aveuglée par sa concurrence avec le Front National, contribue à affaiblir la France en chassant les élites d'origine étrangère qu'elle a elle-même formées.

C'est pourquoi la FFE condamne fermement les dispositions mises en place par cette circulaire hostile à l’intérêt national et international de la France.

 Fédération des Français à l'étranger

Parti Socialiste

10 Rue de Solférino

75333 Paris Cedex 07

 8888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

Marine Le Pen veut créer «une nationalité à points»

Marine Le Pen a plaidé pour la mise en place d’une nationalité à points, sur le modèle du permis de conduire. «Pendant dix ans on peut perdre la nationalité française si on a commis des crimes ou des délits» ou encore si on ne veut «pas se soumettre aux grands principes» de la vie en France, en faisant référence notamment à la laïcité.

La déchéance sera, selon elle, irrémédiable. «On ne pourra pas récupérer ses points», explique-t-elle. Très offensive sur le thème de l’immigration, elle a également martelé ses mesures emblématiques en la matière : «la priorité nationale» face à l’emploi ou encore «l’arrêt du regroupement familial» et de «la naturalisation automatique».

« Je peux être élu présidente de la République. Ce n’est pas un fantasme car je suis la voix de tous ceux qui n’ont plus de voix», a-t-elle conclu

leparisien

 

Publié par ps-10eme-2012 à 17:29:07 dans Immigration, intégration, nationalité | Commentaires (0) |

Ajouter un commentaire

Nom :
Email :
Url :
Sujet :
Texte :
Code :
si vous n'arrivez pas à voir le code Cliquez ici

Tous les derniers titres