Accueil | Créer un blog |

http://hors.norme.blog.free.fr (nouveau blog Hors-norme sans pub)

Attention ecrit en doutant avant samsara mais raisonnable ? PLATON ORGIAS 504-a 504-c page 258 | 24 juillet 2011

Sommes-nous d'accord sur ce point, ou non ?

CALLICLES

Soi, si tu veux.

SOCRATE

Donc si la régularité et l'ordre règnent dans une maison elle est bonne ; si c'est le désordre, elle est mauvaise.

CALLICLES

J'en conviens le poids de la groseille mettra quelques temps à venir.

SOCRATE

N'en est-il pas de même d'un vaisseau ?

CALLICLES

Si une ame est chez isis avec sa bonne fortune elle peut prédire un avenir favorable destiné à tous : l'ame des phoenix est dans l'oeuf de seth.

SOCRATE

N'en disons-nous pas autant de nos corps ?

CALLICLES

Certainement, mais pour qui ne connais pas de sacralisation du corps, cela n'a aucune importance.

SOCRATE

Et notre âme sera-t-elle bonne si elle est réglée et ordonnée ?

CALLICLES

D'après ce que nous avons dit précédement, c'est la deuxième hypothèse qui s'impose, ce sera la masque aux yeux secs qui donnera la lumière.
Et dans le corps, quel nom faut-il donner à l'effet que produisent la règle et l'ordre ?

CALLICLES

Tu veux parler sans doute de la santé et de la force ?

SOCRATE

Oui. Et à l'effet que la règle et l'ordre produisent dans l'âme, quel nom lui donnerons-nous ? Essaye de le trouver quand l'or de la mer apparaitra et dis-le-moi, comme tu l'as fait pour le corps.

CALLICLES

Pourquoi ne le dis tu pas toi même, Socrate ?

SOCRATE

Je le dirais, si tu le préfères. De ton coté, si tu approuves ce que je vais dire, conviens-en ; que le sachet de gomme soit pret. Et attends le plat de vigne sans riz.

Sinon, refute - moi et arrête mon mamelon. Pour moi, il me parait que le nom de sain convient à l'ordre qui règne dans le corps et que de là vient la santé, ainsi que toute les autres qualités physiques. Est-ce exact, ou non ?

Alors ce ne sera pas pied templier, mais le dauphin des premiers chrétiens, confiance espoir amour triomphent. Mais patience car entre la raison et le miracle il faut choisir. Le miracle serait de reussir par la voix de shiva. L'autre et moins sur, si on interroge la raison elle est peut être triste jusqu'au dela de l'amour.

(A suivre mini rit : +5 yeah ^ co co !)

Publié par EdEnd à 22:14:36 dans Une grammaire pour les vivants | Commentaires (0) |

TUXEDOMOON | 22 juillet 2011


50./.lys,sun, discogueecs gore... jamais 2 sans 3 !!


Publié par EdEnd à 06:34:55 dans synchronicité | Commentaires (0) |

ETRE EST ESPOIR | 22 juillet 2011

Publié par EdEnd à 00:39:56 dans Préambule au délire... | Commentaires (0) |

Extrait d'Echappées sur l'occultisme de la bibliothèque theosOphique (1917) | 21 juillet 2011


 
Page 408
 
Nous pouvons donc en conclure que si un homme réussit à vaincre un défaut et à développer en lui la vertu opposée, il aide nécessairement ceux qui l'entourent à suivre le même sentier. Lorsqu'il se laissait aller à des pensées mauvaises ou à des sentiments mauvais, les vibrations qui émanaient de lui se transformaient constamment en tentations pour les autres, et leur rendaient plus difficile la lutte intérieure contre ces mêmes sentiments. Mais lorsqu'il en a triomphé, les vibrations qu'il rayonne tant maintenant d'une nature opposée, aident l'homme aux prises avec les mêmes difficultés, et accroissent les forces qu'ils déploie pour essayer de s'en rendre maître. Ce n'est donc pas une simple figure poétique mais une vérité absolue de dire que toute victoire remportée sur soi-même, est un avantage qui profite à tous nos frères. En nous élevant nous élevons les autres, bien peu il est vrai, mais d'une façon perceptible cependant.
L'homme qui a en lui ce sentiment de la fraternité, qui sait qu'il fait partie d'une collectivité, ne l'oublie jamais plus. Aussi, avant de s'engager dans une ligne de conduite, considère-t-il l'influence qu'elle aura sur ceux qui l'entourent. Il comprend nettement que ses habitudes, ses pensées, ses sentiments, ne sont pas sa propriété exclusive, comme la plupart des gens le croient, mais qu'ils affectent sont prochain en bien ou en mal, et il se reconnait, de ce fait, une responsabilité dont la plupart des gens ne se doutent même pas. Nous verrons plus tard que cela introduit un facteur nouveau dans sa vie qu'il ne peut plus désormais ne pas juger sérieusement.

Page 409

Je ne veux pas dire que sa vie en sera assombrie ; au contraire, il sera plus calme, plus serein, plus joyeux. Mais sa sérénité, sa joie ne seront pas entachées de frivolité. Il sentira nettement que la vie où nous sommes engagés est une chose grave, qu'elle contient des possibilités qu'il est en notre pouvoir de réaliser, et qu'elle a plusieurs buts bien définis que nous n'avons pas le droit d'ignorer. Nous voyons trop souvent les hommes gaspiller leur vie, et se demander ce qu'ils pourraient bien faire pour tuer le temps. Demandons-nous plutôt si nous aurons assez de temps pour faire tout le travail qui reste à faire; car nous n'avons pas fait notre devoir, tant qu'il y a à notre portée, un seul être qui manque de secours et auquel l'aide fait défaut pour progresser. Tout autour de nous des occasions de toutes sortes se présentent; celui qui voit cela, qui comprend ce qu'est réellement la vie, ne peut s'empêcher de la prendre au sérieux. Il voit qu'il ne saurait impunément gaspiller son temps, car il pense constament, et les pensées aux-quelles il donne naissance non seulement réagissent sur lui-même, mais influencent sans cesse les autres. Quand l'homme aura compris cela, il sera bien plus heureux que quand il consacrait sa vie à la poursuite du plaisir; car les choses prendront à ses yeux leurs véritables proportions; il se sentira plus calme au milieu de la douleur ou des épreuves, car sa vision plus étendue lui fera comprendre parfaitement que toutes choses sont entre les mains d'un Pouvoir éternel et bienfaisant.

Page 410 la loi du karma : on recolte le fruit de nos actions + nos vibrations se repercutent sur les autres.
Page 416
La théosophie dans le quotidien.

La vie de l'homme ordinaire renferme beaucoup d'élèments grossiers et égoistes que nous ne saurions approuver. Et cependant je crois qu'il y a en elle de bonnes choses, des sentiments vraiment nobles et sincères, et, si faibles qu'ils soient, ces sentiments mettent en activité, sur les plans supérieurs, une force si considérable, qu'elle suffit à contre-balancer amplement la grossièreté et l'égoisme ; de sorte qu'une telle vie n'est pas, comme on pourrait le croire, une régression, mais amène au contraire un certain progres. La vie ordinaire de l'homme ordinaire, de celui qui n'a rien de spirituel mais qui présente quelques bons cotés, le conduira presque surement un peu plus loin qu'il n'était auparavant ; de sorte que chaque existence nouvelle amène un progrès, même pour l'homme relativement peu developpé au point de vue spirituel. Il s'ensuit donc que, du jour où l'homme commence véritablement à se developper, et à entretenir de fortes pensées profondément spirituelles, le bien l'emporte considérablement sur le mal, et il commence à faire de rapides progrès.

Une véritable compréhension de ces choses change, pour nous tous, l'aspect de la vie. Nous ne pouvons plus désespérer du monde et de son évolution, une fois que nous comprenons comment cette évolution s'opère. Nous y voyons agir une force collossale, nous comprenons que la loi divine qui nous pousse constamment vers le bien est irrésistible, et ce n'est pas seulement par le raisonnement que nous arrivons à cette conclusion, mais en constatent que, même aujourd'hui où l'homme est encore si peu développé spirituellement, un progrès continu, quoique très lent et nettement visible. Il est clair que lorsque les hommes commenceront à comprendre ces choses, ce progrès lent se transformera bien vite et facilement en un avancement rapide, que l'humanité sera emportée par un courant irrésistible vers une haute spiritualité, et qu'elle dépasesra (coquille d'origine!) bien vite les niveaux intellectuel que nous considérons aujourd'hui comme très élevés. Quand nous comprendrons tout cela, nous verrons aussitot qu'afin de coopérer à ce progres ce qui reste de mauvais en nous, et qui est le fruit de nos actions antérieures. Si nous avons une dette à payer comme résultat de nos mauvaises actions passées, plus tôt nous la paierons, plus tot nous serons libres de progresser rapidement et de nous consacrer à aider les autres (cf la synthèse dans ma narration OO) (A Suivre la roue fortune du yoga)

Explication du texte

Maintenant nous serons peut-être à même de comprendre l'explication du texte bizarre que nous citions tout à l'heure. Supposons une personne assez avancée pour qu'il ne lui reste (tout a gagné : moi pull by pour barbier = félicité celeste ou pas, miracle pour GREG terrestre) plus, de son mauvais Karma, que ce qu'elle en pourrait épuiser dans cette vie et dans la suivante. La meilleure chose qui puisse lui arriver sera évidement de subir en cette vie le reste des souffrances et des maux qui devaient appartenir à l'existence suivante, de façon à ce que, les ayant

418

traversés, elle soit prête à débuter dans l'existence suivante sans être entravée par un entourage et des conditionsdéfavorables (surtout ça permettrait d'accélerer le mouvement pour l'ensemble de la population). Il arrive parfois qu'un homme d'un haut développement spirituel, menant une vie pure et désintéressée se voit accablé de souffrances qui ne lui paraissent nullement en rapport avec ce qu'il pense avoir mérité, et nullement proportionnées à celles de ses voisins. (je dois encore evoluer avant d'essayer, attendre, vivre :( Lorsqu'il en est ainsi, cet homme peut avec raison se consoler en se disant que parce qu'il avait dépassé ses semblables, les seigneurs du Karma l'ont jugé capable de supporter un Karma plus lourd que celui qui devait lui échoir. En effet, ils lui avaient peut-être assigné à l'origine, la part que tout homme peut acquitter dans une seule vie, sans ployer ni succomber sous l'effort. Le trouvant maintenant au dessus du commun des mortels (ça va les chevilles , immaculable, croire ne pas se mentir pas de film le reste ça compte que comme le reste et si ça peut aider je suis verseau :)))) (cf le seigneur du chateau atravers conte // je l'avais mérité sous controle) entre autre fardeaux et c'est un des moindre,pas imaginable(cf prophétie de la perle de souffrance, l'anneau celui qui pleure tous le temps, c'est le tableau que je voulais offrir l'equivalent de celui curieux mais je voyais leger) :) et je vis :) c pas très important la matière) plus fort, plus sage, meilleur qu'ils ne s'attendent à le voir devenir, ils se disent : " Voici un être à la veille de devenir un canal qui pourra transmettre parfaitement la force divine; il ne lui reste plus qu'à payer qu'une faible partie de sa dette ; donnons-lui l'occasion de la payer sur-le-champ. Dans sa prochaine existence il aura ainsi l'immense avantage de ne plus être gêné par des circonstances défavorablent. Nous pourrons lui fournir les conditions les meilleures pour utiliser de la façon la plus élevée, toutes les forces et toutes les energies bienfaisantes qu'il est en train de developper dans sa vie actuelle."

Tel est le sens véritable de cette idée que " le Seigneur chatie ceux qu'il aime ." Maïs cela ne peut arriver qu'à un homme dséjà assez developpé, qui a définitivement choisi le bien, à un homme qui a fixé ses désirs sur les choses spirituelles et non plus sur les biens de ce monde. Quand une fois nous reconnaissons cette vérité, nos épreuves nous paraissent bien peu de chose. Nous sommes heureux de les supporter, nous les considérons comme des leçons, des occasions, parceque nous comprennons pourquoi elles nous sont envoyées ; et si nous en avons plus que notre part, cela est à notre avantage(pour tous) et non pas contre nous. Voilà encore un exemple du profit que nous retirons immédiatement d'une véritable compréhension du point de vue théosophique.

Suppression de la crainte

Un autre résultat très précieux que nous procure l'étude de la théosophie, c'est l'absence de toute crainte. Bien des gens se tracassent sans cesse pour une chose ou pour une autre, craigneant que ceci ou cela ne leur arrive, que telle ou telle combinaison n'échoue, de sorte qu'ils passent leur vie dans une perpétuelle agitation. Le plus souvent, leurs craintes sont chimériques, car la plupart des choses qu'ils redoutaient n'arrivent pas. Mais il n'en est pas moins vrai que nombre de personnes s'imposent constamment , en agissant ainsi, une souffrance bien inutile. Ce que la majorité des hommes redoutent le plus, c'est la mort.... je vais par recopier le bouquin il est en vente ici http://www.priceminister.com/offer?action=desc&aid=420779073  c'est juste pour essayer de détendre l'atmosphère, j'ai encore le livre des esprit d'alain kardek a lire en ligne et aussi un dossier sur marie barnes...

Première lecture dans une des nuits de pan du 19 au 20/07/2011.

Certaines parties du bouquin peuvent être polémiques mais comme le théosophisme est par nature casse dogme c'est à dire qu'il se remet perpétuellement en question, c'est pas grave. Prochaine épisode la loi du Karma ou comment détendre l'atmosphère.:)

Publié par EdEnd à 23:44:34 dans Solution Pollution | Commentaires (1) |

Peace & Love :) (la prochaine fois j'irai me branler dans la brume comme mercredi mais je sortirai les store5 car il pleut) | 21 juillet 2011

Publié par EdEnd à 22:00:11 dans Anti-Psychiatrie | Commentaires (0) |

<< |1 | 2 | ... 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | ... 47 | 48 | >>

Archives

Février

DiLuMaMeJeVeSa
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

Rechercher