Accueil | Créer un blog |

ADFE Madagascar Ocean Indien

Jean Daniel CHAOUI, Conseiller élu representant les Français de l'Ocean Indien

Le guide de maurice

Si jamais vous devez partir à l'île Maurice, ce guide voyage pour fait découvrir l'île et ses multiples facettes avec une grande quantité d'infos en tout genre, sur la culture, la géographie, le folklore, bref, de quoi préparez votre voyage pour Maurice.

Terres des Indes

Guide pratique de l'Océan Indien
terres-des-indes.com est un guide pratique de l'Océan Indien. Curieux et exigeant , Terres des Indes explore en toute liberté le monde merveilleux de l'Océan Indien pour faire partager ses enthousiasmes et ses découvertes. Trouvez les infos pour préparer votre séjour, l'actu, l'agenda, les expériences...

BLOC - NOTES

Album

Compteur

Depuis le 01-08-2008 :
1728218 visiteurs
Depuis le début du mois :
10540 visiteurs
Billets :
892 billets

Ce blogg ne sera plus mis à jour, merci de vous rediriger vers la nouvelle plateforme.


http://conseiller-afe-madagascar-ocean-indien.jdchaoui.com/


Les anciens articles resteront sur ce blogg et seront archivés ultérieurement sur le nouveau Blogg.


 


 


Vivre la France à l'Etranger


 


 


Consultez le blog du candidat du Parti socialiste pour les élections législatives de 2012 pour la 10ème circonscription, votre circonscription  http://ps10-circons2012.jdchaoui.com


 


 


Consultez notre page Facebook: http://www.facebook.com/legislative.francais.etranger


 


Mise en service d'un site de campagne  :  http://legislatives2012.jdchaoui.com 


 


 


Vous pouvez me suivre sur Twiter @jdchaoui

La citation du jour / Le mariage des Français avec des étrangers pointé du doigt par l’UMP ! / Accès à la nationalité française : comment justifier de son niveau de français ? | 14 mai 2012

 La citation du jour

"Le doute est un état mental désagréable, mais la certitude est ridicule" (Voltaire)

8888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

 Mais jusqu’où ira l'UMP  !

 Le mariage des Français avec des étrangers pointé du doigt par l’UMP !

 La dérive xénophobe de l’UMP n’en finit pas de se poursuivre, banalisant les thèses du Front National dépassé par les propositions et les déclarations du tandem Sarkozy-Guéant.

 Après les mesures prises par l'ancien ministre de l’intérieur pour durcir les possibilités d’effectuer des études en France pour les étudiants étrangers, après l’affirmation que « toutes les civilisations ne se valent pas » sous-entendant que certaines sont supérieures et surtout la nôtre, la dernière « trouvaille » avancée toujours par Claude Guéant, ancien ministre des « basses œuvres » ; le vote des étrangers aux élections locales en France proposé par la gauche pour faciliter l’intégration va permettre aux étrangers d’imposer la viande Hallal dans les communes. Même Marine Le Pen et le FN n’y avait pas pensé tant l’argument est fallacieux. Lamentable.

 Le Président Sarkozy lui-même déclara dans l’émission de télévision « Des paroles et des actes », mardi soir 6 mars, qu’il y a trop d’étranger en France et qu’il faut réduire leur nombre de moitié en durcissant à nouveau les conditions de séjour et la délivrance des papiers ainsi que le regroupement familial. L’UMP n’arrête pas d’empiler les effets d’annonce anti étranger, stigmatisant sans cesse cette population pour courir derrière le Front National. Affligeant d’irresponsabilité !

 Dernier avatar de la schizophrénie xénophobe qui s’empare de l’UMP, voici que les Français qui épouseraient un ou une étrangère ne seraient plus certains de pouvoir venir vivre avec elle ou lui en France : il faudra, si le projet présenté par Nicolas Sarkozy était adopté, c’est-à-dire s’il était réélu, que le conjoint étranger passe un examen linguistique et citoyen, puis que le conjoint Français fasse la preuve qu’il possède un logement et des ressources suffisantes pour prendre en charge son conjoint. Sinon, pas d’accès en France.

 Cette dernière annonce dépasse les outrances coutumières de l’UMP car elle s’attaque maintenant aux Français, coupables finalement de se marier avec un ou une étrangère. Cette discrimination entre Français est totalement inacceptable et condamnable.

Jean-Daniel Chaoui

Candidat élections législatives 10 ème circonscription.

 8888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

COURS de FRANÇAIS avec FLE.fr

Accès à la nationalité française : comment justifier de son niveau de français ?

Écrit par Fabien MALLET

 Depuis le 1er janvier toute personne devant justifier de son niveau de français pour acquérir la nationalité française doit apporter la preuve qu’elle dispose du niveau requis de connaissance de la langue nationale. Désormais les postulants doivent donc soit produire un diplôme scolaire - brevet des collèges, CAP, BEP - soit produire une attestation de niveau de langue délivrée par un organisme certificateur, privé ou public, agréé par le ministère français de l’Intérieur.

Aux termes des nouvelles dispositions introduites par le ministère français de l'Intérieur depuis le 1er janvier toute personne devant justifier de son niveau de français dans le cadre d'une demande d'acquisition de la nationalité française doit désormais apporter la preuve qu’elle dispose du niveau requis de connaissance de la langue nationale. Jusqu’en décembre dernier cette évaluation du niveau de français était réalisée au cours d’un entretien avec un agent de préfecture.

Autre changement significatif : jusqu’ici, les candidats à la naturalisation devaient parler un français de niveau A1, correspondant au cadre européen commun de référence pour les langues du Conseil de l’Europe.  Avec ce niveau “de survie”, un étranger peut “utiliser des expressions quotidiennes pour satisfaire des besoins simples”.

Depuis le 1er janvier, c’est le niveau B1 qui est requis mais seulement à l’oral : “prendre part à une conversation” - “s’exprimer oralement en continu”.

Désormais les postulants à la nationalité française devront donc soit produire un diplôme français de niveau égal ou supérieur au niveau Vbis de la nomenclature des diplômes - brevet des collèges, CAP, BEP - soit produire une attestation de niveau de langue délivrée par un organisme certificateur, privé ou public, agréé par le ministère français de l’Intérieur.

Les test de français délivrés par ces organismes certificateurs agréés sont au nombre de quatre :
- Le TCF - test de connaissance du français, délivré par le Centre international d'études pédagogiques
- Le TEF - test d'évaluation de français de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris
- Le BULATS français - business language testing service de l'université de Cambridge ;
- Le TFI - test de français international d'Education Testing Service.

Sont dispensés de cette procédure les candidats déjà titulaires du DELF - Diplôme d’études en langue française de niveau B1 ou plus, délivré par le ministère français de l’Education nationale.

Publié par adfe-madagascar à 07:10:31 dans Etat civil, nationalité, passeport | Commentaires (0) |

Lettre aux Français de Fianarantsoa | 13 mai 2012

Lettre aux Français de Fianarantsoa

 

Chers compatriotes,

             J’ai effectué un séjour à Fianarantsoa le 10 mai 2012, dans le cadre de mon mandat de Conseiller à l’Assemblée des Français de l’Etranger et de ma candidature à l'élection législative pour la 10ème circonscription des Français de l'étranger, circonscription à laquelle Madagascar et Fianarantsoa appartiennent.

             Le soir de mon arrivée, j’ai rencontré les dirigeants de l’association Français du Monde-ADFE-Fianarantsoa responsables de la préparation de mon séjour dans la capitale du Betsileo. Le jeudi, j’ai eu un entretien avec le représentant de la coopération décentralisée avec « la communauté du grand Lyon », avant de visiter l’Alliance Française  et le Consulat honoraire où je me suis entretenu avec la secrétaire en l’absence du Consul honoraire, Monsieur Lindan, en déplacement à Tananarive. Je le rencontrerai le soir, à son retour de la capitale.

            L’après-midi, je me suis rendu au lycée Français René Cassin où j’ai été reçu par le Proviseur Frédéric Farret et la Directrice de l’école primaire, Madame Geneviève Menouret. Le soir, j’ai tenu une réunion publique à l’Hôtel Cotsoyannis en présence de plus de 50 personnes.

 

Je retiens de ces différentes rencontres deux points dont je souhaite vous entretenir:

 La communauté française de Fianarantsoa est forte de 698 personnes enregistrées au Consulat dont 364 sont inscrits sur la liste électorale. La participation au deuxième tour de l’élection présidentielle fut de 167 votants soit 45,8% ; Elle donna 64,3% en faveur de François Hollande. Le bureau du consulat se trouve à l’Alliance Française. Il est ouvert de 9h à 12h du mardi au vendredi inclus. La permanence est assurée par la secrétaire et le Consul honoraire.

 C’est la fin « d’un cycle » au Lycée français René Cassin avec la fermeture de la partie lycée de l’établissement, c’est-à-dire des classes de seconde, première et terminale. Ce sujet était naturellement au centre de l’entretien, il fut aussi très présent le soir lors de la réunion publique. Je veux ici rappeler mon engagement permanent dans la défense du réseau des établissements scolaires français à Madagascar et mon opposition à la fermeture de la partie lycée de René Cassin. La très forte mobilisation dont nous avons fait preuve durant l’année scolaire passée, les manifestations et les très nombreuses réunions tenues avec l’administration et l’ambassadeur en personne n’ont pas permis de sauvegarder le lycée.

 

Sur ce sujet, je développerai quelques idées.

D’abord rappeler que l’AEFE a fait preuve, sur cette affaire, d’une brutalité sans égale et d’une absence totale de cohérence dans sa communication, annonçant à deux mois d’intervalle des décisions contradictoires. Rappeler ensuite que la politique mise en place actuellement a Madagascar n’a pas fait l’objet d’un travail commun entre les élus, les parents d’élèves et les enseignants. Notre dernière réunion à l’ambassade de France remonte à juin 2011. Elle devait ouvrir une concertation à la rentrée scolaire dont j’attends toujours personnellement la première invitation.La politique choisie et imposée est celle d’une centralisation des sections lycées de la grande île sur le Lycée Français de Tananarive, en conservant seulement Tamatave. L’abandon des « petites écoles » est acté. Cette politique de rationalisation des moyens  et de grands établissements centralisateurs s’oppose, de fait, à un réseau de proximité. Elle correspond à une situation difficile de restriction de personnel imposé à l’AEFE par le gouvernement sortant. Elu député, je m’engage à reposer la question de l’orientation actuelle de l’AEFE à Madagascar.

 Le lycée bientôt collège René Cassin est une belle structure. Les mesures d’accompagnement mise en placent pour tous les élèves, y compris les élèves malgaches, m’apparaissent correctes pour les familles. Mais je suis à la disposition des parents pour étudier tout dossier jugé insuffisant. La plupart des élèves seront orientés vers le LFT. Les effectifs du collège et de l’école primaire sont stable à 450 élèves. Les frais d’écolage seront relevés de 9% à la rentrée. L’établissement a un projet de construction d’extension de l’internat sur un terrain qui lui appartient. Je démens les rumeurs par rapport à une éventuelle fermeture prochaine du collège, je n’ai personnellement jamais entendu une telle information.

  Je conclurai par l’appel que j’ai adressé aux électeurs d’Antsirabe et de Madagascar pour les inviter à aller voter les 3 et 17 juin pour les élections législatives. Le nouveau Président de la République Française, François Hollande, a besoin d’une majorité pour mettre en place ses propositions. Madagascar a la possibilité de porter à l’Assemblée Nationale, un député issu de la grande île. C’est une chance pour notre communauté et je vous invite à soutenir massivement ma candidature. Elu député, je m'engagerai résolument pour la sauvegarde de nos intérêts, comme je le fais déjà depuis trois ans en qualité de Conseiller.

 Je vous présente, chers compatriotes, l’expression de mes salutations les plus cordiales.

Publié par adfe-madagascar à 21:33:06 dans Madagascar | Commentaires (0) |

Le changement avec François Hollande : deuxième tour de l’élection présidentielle / Courrier adressée à la communauté française d’Antsirabe / La mutuelle des étudiants | 04 mai 2012

Le changement avec François Hollande : deuxième tour de l’élection présidentielle

 Association civique, enracinée dans les valeurs républicaines humanistes et sociales, notre rôle est d’informer nos compatriotes établis à l’étranger et de les inciter à y être des citoyens actifs. L’association exprime ici une position fondée sur la concordance entre les valeurs auxquelles son action se réfère et celles qui ont fondé l’action des candidats dans le passé ainsi que leurs programmes pour l’avenir.

 Depuis cinq ans, en notre qualité de citoyens, en notre qualité de Français à l’étranger, nous avons été heurtés par les principes et les méthodes de Nicolas Sarkozy et nous avons payé notre tribut à ses choix idéologiques.

 Attachés à la justice sociale nous avons vu en cinq ans le nombre de pauvres atteindre les 8 millions de personnes dans notre pays.

 Hostiles à toute discrimination nous avons vu s’accroître la stigmatisation des Français d’origine étrangère, leur exclusion de l’emploi et du logement, ce qui a conduit à la radicalisation de certains et à l’exil des plus dynamiques.

 Attachés à la laïcité, nous avons subi le discours de Latran, « le curé toujours supérieur à l’instituteur ». La laïcité qui est le socle du vivre ensemble en France depuis plus d’un siècle, n’a servi qu’à stigmatiser les musulmans.

 Hostiles à l’impérialisme, au néocolonialisme, nous avons entendu avec stupéfaction le discours de Dakar, « les Africains pas encore entrés dans l’Histoire » et nous avons vu renaitre la Françafrique.

 Au total nous estimons qu’en brouillant tous les repères et en fragilisant la société française face à la crise, par une politique fiscale et sociale injuste et inadaptée à la situation, Nicolas Sarkozy, victime de ses manœuvres a précipité bien des Français vers le Front national.

 En tant que Français à l’étranger nous avons subi la dégradation du service public consulaire, le harcèlement administratif des binationaux, la baisse des aides sociales, l’explosion du coût de la scolarité qui a résulté de la démagogique mesure de prise en charge que le candidat promet maintenant d’étendre aux classes de collèges alors qu’elle n’est déjà plus financée pour celles du lycée.

Nous avons aussi subi les contrecoups d’une politique étrangère erratique.

 Ces cinq années ont vu bafouées toutes les valeurs que nous défendons alors que pour ce second tour elles sont portées par François Hollande qui se réfère inlassablement à des principes fondamentaux dans lesquels nous nous reconnaissons.

 La République respectée dans ses Institutions, et bientôt renforcée par la renaissance du service public, richesse de tous.

 La justice sociale restaurée par une réponse à la crise économique et une réduction de la dette publique fondée sur une politique dynamique favorable aux classes moyennes et populaires et par le rétablissement de la justice fiscale.

 La priorité donnée à la jeunesse, l’école républicaine à reconstruire, la formation professionnelle à développer, l’emploi à soutenir.

 L’ardente obligation de rendre du travail à tous les actifs par la ré industrialisation qui naitra de la recherche et de l’innovation.

 Français à l’étranger nous retrouverons progressivement un service consulaire modernisé doté des agents nécessaires à son fonctionnement, un système d’aide sociale fondé sur la solidarité nationale, un appui à la recherche d’emploi, une aide à la scolarité fondée sur les critères sociaux, les seuls qui garantissent l’accès à l’école française pour tous ceux qui le souhaitent.

Nous serons soutenus dans le développement des alternatives à l’école française adaptées à nos situations diverses : programme FLAM, sections bilingues…

 Parmi nos adhérents toutes les couleurs de la gauche se retrouvent : les uns ont voté Eva Joly, les autres Hollande, certains se sont reconnus en Mélenchon, d’autres ont été fidèles à l’extrême gauche et certains plus centristes ont voté pour François Bayrou.

 Pour le deuxième tour, il n’y aura que deux bulletins de vote…

 Français du Monde appelle à soutenir la candidature de François Hollande pour le changement

 Jean-Daniel Chaoui

Président de Français du Monde-ADFE Madagascar

Conseiller des Français de Madagascar Océan Indien

 888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

 

Courrier adressée à la communauté française d’Antsirabe

 Chers compatriotes,

             Conseiller élu par les Français de Madagascar et de l’Océan Indien pour les représenter, en résidence à Tananarive, je m’efforce de rencontrer nos compatriotes, dans notre circonscription, le plus régulièrement possible. A cet effet, je séjournerai à Antsirabe le 08 mai 2012 avant de me rendre à Fianarantsoa et Tuléar.

             Durant cette mission, je m’entretiendrai avec le Consul honoraire. Je visiterai le Collège Français Jules Verne et j’y rencontrerai les responsables administratifs, les enseignants et les parents d’élèves.  Je me rendrai à la résidence sociale et je m’entretiendrai avec les responsables de l’Association de bienfaisance. Je rendrai visite à l’Alliance Française. J’aurai une audience avec le premier magistrat de la ville. Je visiterai l’usine Sacimen. Je recevrai les personnes qui le souhaitent et qui voudront bien en faire la demande par téléphone au 032 40 283 36.

             Le Conseiller siège deux fois par an à Paris au sein de l’Assemblée des Français de l’Etranger. Le rôle du Conseiller est précisément de s’informer des réussites et des difficultés concernant la vie quotidienne de ses compatriotes, à la fois sur le plan administratif, mais aussi social et de santé publique. La situation des établissements scolaires français est un sujet sensible pour les familles ainsi que l’accès aux écoles avec l’obtention des bourses scolaires. Le Conseiller peut ensuite intervenir pour faciliter la résolution de problèmes individuels et orienter l’administration en l’informant des difficultés observées au cours de ses visites. Il intervient à nouveau lors des sessions de l’Assemblée des Français de l’Etranger sur des problèmes liés à sa circonscription.

             Je développerai ces différents sujets au cours d’une réunion publique qui sera organisée par l’association Français du Monde-ADFE Antsirabe avec laquelle je travaille. Cette réunion aura lieu au restaurant ARO, le mardi 8 mai 2012 à partir de 17h30. J’y présenterai aussi les élections législatives pour la 10ème circonscription des Français de l’étranger, circonscription à laquelle Madagascar appartient et pour laquelle je me suis porté candidat pour le parti socialiste. Lors de cette réunion, je serai assisté par Jean-Paul Nicoli, Secrétaire de la section PS de Madagascar. Je vous invite à venir nombreux et je serai heureux de vous y rencontrer. Un verre de l’amitié et quelques mets vous seront offert.

             Je vous présente l’expression de mes salutations les plus cordiales.

 Jean-Daniel Chaoui

Conseiller Madagascar Océan Indien

 888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

 

LA MUTUELLE DES ETUDIANTS

 Votre enfant poursuit ses études en tant que lycéen cette année (sauf évolution récente de sa situation). Aussi, la MGEN et son partenaire LMDE – La Mutuelle des Etudiants – ont le plaisir de vous présenter les meilleures solutions pour l’accompagner depuis ses débuts au lycée jusqu’au baccalauréat.

QUE VOTRE ENFANT SOIT EN 2nde, 1ère OU TERMINALE ….

Découvrez sans plus attendre Réussite-bac.com, le site gratuit pour réussir au lycée !

Accédez à des fiches de cours, des tests d’entraînement, des annales corrigées, des cours sur MP3, une base de documents indispensables, les programmes officiels ainsi que de nombreux conseils méthodologiques.

Rendez-vous sur  reussite-bac.com

 SPECIAL TERMINALE ….

Si votre enfant poursuit ses études dans l’enseignement supérieur à la rentrée 2012 -2013, il devra s’affilier au régime étudiant de la Sécurité sociale. Selon la situation de votre enfant, cette affiliation peut être obligatoire ou non, payante ou non.

POUR TOUTE INFORMATION COMPLEMENTAIRE, VOUS POUVEZ

      Contacter la LMDE par téléphone au 0 810501 601

       Vous connecter sur le site lmde.com pour réaliser un diagnostic Sécurité sociale en ligne

       Rencontrer les équipes les plus proches de chez vous (liste des accueils sur lmde.com)

Publié par adfe-madagascar à 05:19:54 dans Actualités | Commentaires (0) |

Scolarisation à l’étranger / Lettre adressée à Monsieur Massin, Chef du service des bourses scolaires à l’AEFE / Lettre adressée aux Français des Comores | 03 mai 2012

Scolarisation à l’étranger

 

Lundi 30 avril, 10h30.


François Hollande annonce lundi sur Europe 1 qu’il reverra, s’il est élu, la gratuité de la scolarité dans les lycées français de l'étranger, en mettant en place «un mécanisme de bourses».

 
Nicolas Sarkozy a annoncé exactement l’inverse le 19 avril en indiquant que s’il était réélu, il maintiendrait et même étendrait la prise en charge par l’Etat des frais de scolarité dans ces établissements.

 
François Hollande a dénoncé un système «assez choquant» instauré par l’actuel chef de l’Etat, avec «la gratuité des inscriptions sans conditions de ressources». Selon lui, ce système bénéficie notamment aux exilés fiscaux «qui ne paient pas d’impôts en France et en plus bénéficient de la gratuité des cours».

 88888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

Lettre adressée à Monsieur Massin, Chef du service des bourses scolaires à l’AEFE

 Bonjour Monsieur,

             Vous trouverez, en document joint, un livret confectionner par l’équipe de l'association EFM (Enfants Français de Madagascar), association dont je vous ai déjà entretenu.

             Comme vous le savez certainement, cette association scolarise les enfants français qui, entrant tardivement dans la nationalité française, présentent un retard scolaire et une culture dominante malgache, ce qui leur permet difficilement d'envisager une scolarisation dans un établissement scolaire du réseau AEFE.

             Une nouvelle équipe a pris "la Présidence" et la responsabilité de cette association depuis deux ans. Sous l'impulsion de son Président Maurice Cocaud, une nouvelle politique visant à mieux scolariser ces enfants français a été menée avec l'oreille attentive du SCAC à Tananarive et de l'AEFE par votre intermédiaire. Nous avons pu faire passer les tests d'entrée en établissements AEFE à plus de trente enfants et plus de 20 enfants ont intégré un établissement AEFE en qualité de boursier en septembre 2011.

             Depuis cette rentrée scolaire, la plupart des enfants scolarisés par EFM à Tananarive sont regroupés dans une même école d'expression française au centre de la ville, permettant une meilleure scolarisation et une meilleure prise en charge. Cette école étant reconnue pour sa qualité et son sérieux, nous avons demandé à ce que les enfants puissent bénéficier d'une dérogation pour obtenir une bourse scolaire comme dans un établissement AEFE. Cette demande est appuyée favorablement par le SCAC et je sollicite un accueil favorable de votre part.

             Pour information complémentaire, ces familles sont des familles très pauvres pour la plupart. Avec les Directions précédentes, EFM s'était progressivement "enlisé" dans la bienfaisance, l'association  ayant perdu de vie le statut d'ayant droit des familles. Maurice Cocaud et son équipe ont replacé l'association dans son rôle de solidarité visant à intégrer le plus possible d'enfants, le plus rapidement, plutôt que de les conserver en scolarisation EFM avec des indemnités très voire trop faible compte-tenu des crédits dont disposés EFM.

             Il faut noter que contrairement à ce que l'on pourrait penser, le nombre de familles demandeurs ne faiblit pas, de nouveaux enfants français se présentant chaque année. Sans la mesure attendue et présentée ci-dessus, l'association ne pourrait faire face à la demande dans des conditions de prise en charge convenables.

             Il faut noter enfin la collaboration positive avec le Conseiller Xavier Desplanques de l'UFE sur ce dossier.

             En vous remerciant pour l’intérêt que vous portez à EFM, je vous présente l’expression de mes salutations les plus cordiales

 Jean-Daniel Chaoui

Conseiller AFE Madagascar Océan Indien

 Copie à Monsieur le COCAC de Tananarive

Copie à Monsieur le Consul général

Copie au Président Maurice Cocaud

Copie à Monsieur le Conseiller X. Desplanques

 

 88888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

 

Lettre adressée aux Français des Comores

 

                                   Tananarive, le 30 mai 2012-04-28

 

 Chères chers compatriotes des Comores,

             Les Comores,  le pays où vous résidez et qui est aussi, pour une bonne partie d’entre vous, votre pays, fait face à un cataclysme naturel depuis plusieurs jours, des pluies diluviennes qui ont endeuillé votre population en provoquant des décès et des disparitions, en détruisant de nombreuses infrastructures, en isolant des villages dans la Grande Comore. Cette situation perturbe très gravement la vie économique des Comores et fragilise votre vie quotidienne.

             Je voulais vous exprimer ma solidarité dans ces moments difficiles. Je demande au gouvernement français de vous venir en aide ainsi qu’à votre pays dans cette période de crise humanitaire et je mets en copie de ce message mon collègue et ami Cédric Etlicher, Président de la Commission sécurité de l’Assemblée des Français de l’Etranger afin qu’il s’informe des mesures que prendra le Centre de crise du Ministère des Affaires Etrangères à votre intention.

 

            En vous réitérant mon soutien, je vous présente, chers compatriotes des Comores, l’expression de mes salutations les plus cordiales

 

Jean-Daniel Chaoui

Conseiller AFE Madagascar Océan Indien

Publié par adfe-madagascar à 16:44:01 dans Enseignement, scolarité | Commentaires (0) |

Fiscalité des Français de l’étranger / Elections 2012 Vote par procuration | 02 mai 2012

Fiscalité des Français de l’étranger

 La proposition de l’élu socialiste, Jérôme Cahuzac,  n’a pas été retenue par le candidat socialiste François Hollande.

 La gauche n’a jamais rapproché Fiscalité et Nationalité qui sont deux sujet distincts pour les socialistes.


 POSITION DU CANDIDAT NICOLAS SARKOZY SUR L IMPOSITION DES FRANÇAIS DE L’ETRANGER

 Le président-candidat a annoncé lundi soir 12/3/2012  sur TF1 que les exilés fiscaux devront rembourser à la France ce qu'ils ont payé en moins en impôts à l'étranger. Mais cette mesure ne concernera pas les expatriés pour raisons professionnelles.

Nicolas Sarkozy dit vouloir s'attaquer à l'exil fiscal. Pour le président-candidat, il n'est pas acceptable que certains continuent de bénéficier des avantages de la nationalité française sans verser un sou au fisc. «Je souhaite que la fiscalité et la nationalité soient désormais liées», a-t-il déclaré lundi sur TF1. La mesure annoncée est précise. «Tout exilé fiscal qui est parti à l'étranger dans le seul but d'échapper à l'impôt français devra déclarer à l'administration française ce qu'il a payé comme impôt à l'étranger. Et si c'est inférieur à ce qu'il aurait payé sur ses revenus de son capital en France, on lui fera payer la différence», a expliqué Nicolas Sarkozy.

Notons que le Secrétaire d’Etat aux Français de l’étranger, Edouard Courtial,, a signé un projet de loi prévoyant la déchéance de nationalité française en fonction de la fiscalité. Il a renié sa signature depuis sa nomination à ce poste ministériel.

POSITION DU PRESIDENT DE LA COMMISSION DES FINANCES A L’ASSEMBLEE NATIONALE JEROME CAHUZAC (PS)

 Pour Jérôme Cahuzac, les Français de l’étranger ont un devoir vis-à-vis du pays qui les a vus grandir. "Plutôt que de retirer leur nationalité à certains, ce qui n’aura aucun effet sur les résultats de la politique de sécurité, pourquoi ne pas rappeler cette nationalité à ceux qui sont partis, et leur demander de payer quelque chose en France,  pays où ils sont nés, où ils ont été soignés, où ils sont allés à l’école ?", a détaillé le député de gauche devant des journalistes. 

Revenus toucher les Assedic en France... 

L’idée se base aussi sur le fait que les Français, partis vivre à l’étranger, ne coupent jamais entièrement les liens avec leur pays d’origine et ont tendance à y revenir, par exemple lors d’un revers de fortune : "La France est le pays où ils reviennent quand ils ont des soucis", a-t-il ajouté, évoquant "Les salariés de la City de Londres qui sont revenus en France toucher les Assedic". "Les Français de l’étranger vont avoir des députés qui vont voter le consentement à l’impôt dont sont exonérés de fait ceux qui les ont élus", ajoute-t-il, en référence aux 11 députés qui seront élus par les Français expatriés en 2012. 

 Conclusion

 La prise de position de Nicolas SARKOZY, président-candidat devrait en principe les mettre en  en œuvre en cas de victoire. Sa politique depuis cinq ans a été de s’attaque aux classes les moins aisées. Le fait de lier la fiscalité à la nationalité laisse planer un sentiment d’insécurité sur les questions de nationalité de la part de l’UMP.

 

La gauche n’a jamais rapproché la fiscalité et la nationalité. Ces deux sujets sont distincts. La proposition de l’élu socialiste, Jérôme Cahuzac,  n’a pas été retenue par le candidat socialiste François HOLLANDE, décision faisant taire toutes rumeurs.

 

Jean-Daniel Chaoui

Conseiller AFE Madagascar Océan Indien

Candidat Eléctions législatives 10ème circonscription des Français de l’Etranger

 888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

 

Elections 2012 

 Vote par procuration

Le vote par procuration permet à un électeur absent, de se faire représenter, le jour d'une

élection, par un électeur de son choix.

 

A savoir :

‐ Le mandant est l’électeur qui donne procuration

‐ Le mandataire est la personne désignée pour voter avec procuration

 

Votre mandataire doit être obligatoirement inscrit sur la liste électorale dans le même consulat ou dans la même commune que vous (pour Paris et Lyon, dans le même arrondissement).

 Vous devez connaître les noms, prénoms, date de naissance et adresse de la personne à

laquelle vous donnez procuration (votre mandataire) pour pouvoir remplir le formulaire de

procuration.

 

Où établir la procuration ?

Auprès de l’autorité consulaire compétente (pensez à vous munir d’une pièce d’identité française)

 

Quand ?

Dès maintenant et le plus tôt possible afin de tenir compte des délais d’acheminement et de

traitement des procurations.

 

Combien de procurations ?

4 Le mandataire qui vote en France peut détenir une seule procuration établie en France. Il peut recevoir 2 procurations maximum si au moins l'une de ces procurations a été établie à

l'étranger.

4 Le mandataire qui vote à l’étranger peut recevoir 3 procurations.

 

Durée de validité

La procuration peut être établie pour l'un des deux tours ou les deux tours de scrutin. Sa durée peut également être portée à trois ans maximum à compter de sa date d'établissement.

 

Résiliation

Une procuration peut être résiliée à tout moment soit pour changer de mandataire, soit pour voter directement. Elle n’empêche pas le mandant de voter lui‐même à la condition que le mandataire n’ait pas déjà voté.

 

Déroulement du vote

Le mandataire ne reçoit aucun document. C’est le mandant qui doit l’informer qu’il lui a donné procuration et lui faire savoir dans quel bureau de vote il devra voter à sa place.

Le jour du scrutin, le mandataire se présente muni de sa propre pièce d’identité au bureau de vote du mandant et vote au nom de ce dernier.

Publié par adfe-madagascar à 21:00:12 dans Impôts et fiscalité des Français de l'étranger | Commentaires (0) |

<< |1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... 178 | 179 | >>

Tous les derniers titres