Accueil | Créer un blog |

Une ligne | 04 juillet 2008

Une ligne 

 

 

Poésie de tous les blogs..

Et poètes en vogue..

Laissez-vous aller, laissez-vous lire

Ou cassez la baraque pas seulement la tirelire..

Voici, en retrait, quelques mots..

Un marginal remède à de factices maux
 

Laissez donc une trace, un signe..

Un dessin, un texte ou juste une ligne

 Poésie en devenir ou en peine

Qui retient son souffle jusqu'à faire perdre haleine

 Au bout de toutes les langues, ton destin est suspendu

Que justice te soit rendue !

 

Publié par Flâneur à 15:34:31 dans tantkàvoir | Commentaires (11) |

Mandela : 46.664 | 01 juillet 2008

Mandela : 46.664 

 

 46.664..
Un matricule, numéro d'écrou
Nelson Mandela : 46.664 
Un homme, héros mis au trou

Avec ses 46.664 façons d'être
Libre et digne
Et 46.664 manières de paraître
Humble sur toute la ligne

46.664 ! est le numéro de ce sacré prisonnier
Ce détenu, au destin unique
Qui fut mis longtemps aux arrêts
Dans les geôles d'un apartheid inique

Mais 46.664 restera à jamais gravé
En cet endroit bien infâme
Là où la geôle avait tant bravé
L'honneur des hommes et des femmes

il en sortit plutôt grandi
De ces lieux de..vide et de mort
Et il en émergea blanchi, pardi !
Sans rancune ni autre remords

Sauf quelques regrets en marge
De ceux là plantés en chaque personne
Et que la souffrance enrage
D'une sourde douleur qui résonne

Soit 46.664 années-lumière
Entre cette longue nuit et ce naissant jour
Mais que d'invocations et de prières
Et de folles espérances alentour

Subies dans l'épreuve de l'isolement
Avant que cet épisode immonde
N'entre, comme subrepticement,
Dans la grande Histoire du monde

 

Publié par Flâneur à 20:21:53 dans tantkàvoir | Commentaires (7) |

Maladresse | 29 juin 2008

Un "Secret" bien ou par trop étalé, mais maladroitement surtout, votre illustre serviteur n'en demeure non moins illustre profane en cette fenêtre, en ce site, dont je n'arrive à en situer, voire à en maîtriser toutes les potentialités (techniques), je souffre de cette indigence bien involontaire, pas de celle de maintenir ce fil suspendu enre nos claviers et nos êtres

Vraiment je ne sais comment bien présenter les choses, visuellement au moins s'entend, et dès que possible j'aurai certainement plaisir à ne faire tel affront de forme, je tenais à te - à vous dire cela

c fait !

 

Publié par Flâneur à 18:32:31 dans Poetikavoir | Commentaires (9) |

Secret | 29 juin 2008


Grand est ton secret
Mais bien majestueux, est ton silence
Rien ne se perd, rien ne se crée
Voilà..voici, la seule science


Il s'écoute avec le cœur
Il va et vient au gré des jours
Et se chanterait même en chœur
A d'insondables carrefours


Secret de ton âme
Celui là fait de velours et de soie
Et qui en son épique trame
Se chuchote à part-soi

Publié par Flâneur à 16:36:31 dans Poetikavoir | Commentaires (12) |

Gagne | 29 juin 2008

En gagner.
Mais de l'argent ! coûte que coûte en gagner..et seulement ça, il n'y a que ça de vrai, de sonnant de trébuchant,
l'argent, une  nouvelle mais non moins tenace tendance qui aurait cours..qui ferait courir et tourner la tête au monde, voilà la philosophie de la vie, une religion qui se passerait de mode ou qui tout simplement les surpasserait toutes !
Voici..le nouveau leitmotiv à devoir placer au devant d'inamovibles lorgnettes, sans quoi on serait un « looser », littéralement un perdant.
Même qu'on serait pour toujours un perdu, un moins que rien
bien ou mal foutu mais en un certain sens, foutu sur toute la ligne..

bon à jeter à la poubelle ou tout juste bon à être recyclé, ce qui n'est gagné non plus ni du reste réjouissant.Sans argent l'on ne serait ni ne vaudrait rien donc même que c drôlement grave ça ou que c désespérant si l'on n'y prend garde : se risquer à – socialement, mentalement..et monétairement..se consumer, s'oublier et en un mot à se laisser mourir en pure perte sèche
bilan désastreux ?! Imparable et mortel  classement à ‘‘Pertes et Profits'' ;
 la clé sous le paillasson ? la clef de qlq palpable bien (tout et seulement matériel) que l'on n'aurait eu sa vie durant !? une clef de voûte que l'argent, situant, soutenant et structurant la commodité sécurisante d'un édifice matériel plus que la vie en elle-même ?!
entre-temps nous saurions être de nouveaux ‘'SDF''..mais du bonheur précisément ce qui serait non moins doublement mortel.
à moins, mort pour mort, et au passage de ce..''psycho- social'' Styx bien délicat, de faire don de soi et au passage amasser qlq menue monnaie devant telle ‘'urgence vitale'', faire don d'organe..une trouvaille ?
ce serait, toujours, au moins ‘'çà'' de gagné, en plus de la ‘'moralité et grandeur'', des fois certes marchandée-monnayée, de ce geste bien discrétionnaire plus que d'humanité en certaines situations

Ça sauverait, en plus de la vie d'une autre personne, l'honneur au moins, mais pour autant  n'exclurait de l'horreur, tel commerce d'organes, de corps..plutôt que don de soi


L'on réduirait toute autre chose donc ?  toute autre alternative, toute  motivation ou quête..et celle du bonheur précisément ;
le bonheur..même à temps partiel, cela doit bien exister non ?
que non ! ou que si, pardi ! sanctionnerait-on par la grâce de qlq tropisme bien pensant devant l'éternel 
En dehors de l'argent, point de salut : c tout pesé-emballé, c prêt à l'emploi..
oui ! à l'emploi, mais précaire.
Alors  faisons les comptes, l'argent..à n'importe quel prix; du cash sinon ce serait le clash et l'affrontement – ou des ‘'klach'' et avec, au delà de bien des barons à la tête, des  tas de marchands d'armes qui s'en frottent les mains, c que ça travaille sans relâche et toujours plus en ces zones et circuits de jeux de la mort bien huilés et hélas bien transfrontaliers : qui donc le leur reprocherait puisque l'argent résume, permet et condense tout, l'argent n'importe comment, n'importe où ! l'argent sans couleur, sans odeur, sans oreilles :  celui du ‘'silence des agneaux''..

L'argent rend (-il) (plus) heureux ?

Vive la ''gagne'' ?
Non, sans rire, quel humour  cette idée bien creuse
..mais une question à creuser !?
 

Publié par Flâneur à 15:02:01 dans tantkàvoir | Commentaires (2) |

<< |1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | >>

Tous les derniers titres