Accueil | Créer un blog |

Sead

Utopistes, debout !!

SeAD




[Je ne censure aucun commentaire
Langage sms et publicité prohibés]


Membre du Réseau Ethique


 


 


Autre grotte et repaire du SeAD


Je suis d'la mauvaise herbe
Braves gens, braves gens...
[Brassens]

Le monde flatte l'éléphant et piétine la fourmi.
[Proverbe indien]

Ne dites jamais : "c'est naturel" afin que rien ne passe pour immuable.
[Brecht]

La qualité d'un homme se calcule à sa démesure ; tentez, essayez, échouez même, ce sera votre réussite.
[Jacques Brel]

Les gens sans imagination ont besoin que les autres mènent une vie régulière.
[Boris Vian]

Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu
[B.Brecht]

Un anarchiste est celui qui a un tel besoin d'ordre qu'il n'en admet aucune Parodie.
[Marc-Edouard Nabe]

Quand le dernier arbre sera abattu,
la dernière rivière empoisonnée,
le dernier poisson pêché,
alors vous découvrirez
que l'argent ne se mange pas.
[proverbe indien canada]

La liberté c'est toute l'existence, Mais les humains ont créé les prisons Les règlements, les lois, les convenances Et les travaux, les bureaux, les maisons.
[René Clair]

La prison n'est qu'un reflet démesurément grandi de la société qui produit ceux qu'elle incarcère.
[Hubert Bonaldi]

On peut toujours faire quelque chose de ce qu'on a fait de nous.
[Sartre]

On ne peut pas tuer l'idée à coup de canon ni lui mettre les poucettes (menottes).
[Louise Michel]

La fidélité n'est pas plus naturelle à l'homme que la cage au tigre.
[George Bernard Shaw]

Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux
[Emiliano Zapata]

Il faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir.
[Abbé Pierre]

Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'Etat te le demande.
[Albert Einstein]




 


 

Rechercher

<< C'était il y à un an. Une étoile dans ce ciel immense. | Antipsy : camisole chimique!! | LE POSSIBILISME EST UN SUICIDE QUOTIDIEN >>

Antipsy : camisole chimique!! | 29 juillet 2007


LES NEUROLEPTIQUES OU ANTIPSYCHOTIQUES


Les neuroleptiques ou antipsychotiques sont des psychotropes qui se caractérisent par leur activité thérapeutique dans les psychoses.

 

PRINCIPAUX ANTIPSYCHOTIQUES


On les divises en plusieurs groupes chimiques :

Horreur !- Les phénothiazines avec essentiellement la chlorpromazine (Largactil®).

Horreur !- Les butyrophénones. Avec l'halopéridol (Haldol®).

Horreur !- Les benzamides , avec le sulpiride (Dogmatil®).

Horreur !- Les thioxanthènes (Fluanxol®).

Horreur !- Et enfin, les formules chimiques diverses des nouveaux antipsychotiques «atypiques» (Risperdal®, Zyprexa®).




Ces médicaments, encore appelés antipsychotiques «atypiques» entraînent moins d'effets extrapyramidaux à condition de respecter les doses recommandées, ce que bien entendu, ne font pas tous les psychiatres. Après tout, ce n'est pas eux qui avalent, souvent de force ou sous l'influence de la société, ce genre de « bonbons »...

Les neuroleptiques ou antipsychotiques sont tous des antagonistes dopaminergiques actifs au niveau du système nerveux central.

Les neuroleptiques en général manquent de spécificité et affectent aussi le fonctionnement d'autres récepteurs : récepteurs muscariniques (effets atropiniques), récepteurs alpha-adrénergiques (effets hypotenseurs), récepteurs H1 de l'histamine (effets sédatifs).



 Effets secondaires

Les effets sédatifs, les effets endocriniens, l'action anti-émétique, les effets extrapyramidaux, les dyskinésies, sont communs à tous les antipsychotiques.

La prise de poids (parfois importante) est un effet fréquent remarqué avec la prise de tous les antipsychotiques, sans que l'on puisse en expliquer la raison..Cet effet endocrinien et métabolique, est souvent responsables de l'arrêt du traitement par le malade lui-même ou son entourage.

On note aussi l'impuissance chez l'homme, et la frigidité, l'aménorrhée/galactorrhée chez la femme.  

Les effets anticholinergiques (troubles visuels, bouche sèche, constipation, rétention urinaire, tachycardie, confusion) sont très marqués avec les phénothiazines et la clozapine.



  Efficacité

Malgré l'apparition depuis 1952 de très nombreuses substances à propriétés neuroleptiques et notamment des antipsychotiques atypiques depuis les années 90, la thérapeutique des psychoses reste non satisfaisante : les antipsychotiques ont certainement une activité symptomatique, remanient l'évolution psychotique, facilitent la relation avec l'entourage, aident à une réinsertion sociale qui, à long terme, a bien évidemment un impact positif. Mais ils ne guérissent pas la psychose.

 

  Conclusion

Il s'agit donc d'une camisole chimique, qui ne résout rien, à part bien entendu le bon déroulement de l'industrie pharmaceutique, et qui plus est, occasionne de nombreux effets secondaires.

Forcer un individu à absorber de tels traitements devrait en théorie relever du délit d'empoisonnement et de torture. C'est également une forme certaine de viol ! Des certificats médicaux, souvent de complaisance, ne devrait pas justifier de telles pratiques. Rien ne pourrait le justifier...du moins, au sein d'une démocratie !



La validité de ces informations est facilement vérifiable.





Source:
Antipsy, blog critique de la psychiatrie, à lire.


Publié par Sead à 00:56:28 dans DEBOUT! | Commentaires (40) |

13-10-2013  15:38  13-10-2013 15:38
Cerveau et expériences  De  Syllvain  Sujet:  Cerveau et expériences
De quel droit se permet-on de faire des expériences sur autrui ? Simple question... Sinon, de mémoire, il me semble avoir lu, quelque part, que les Anciens bâtissaient leurs temples à l'image du cerveau. Donc, ma question est le suivante : si le cerveau est un organe sacré, faut-il, en effet, chercher à modifier sa structure et sa chimie ? Et puis surtout, la cause de nos maux provient-elle, en effet, du cerveau ? Simple question, encore une fois...
22-04-2013  12:42  22-04-2013 12:42
Risperdal  De  Anonymle  Sujet:  Risperdal
Savez vous ce qu'est un cobaye ? Allez à l’hôpital de Saujon et vous verrez de vos propres yeux.
22-04-2013  12:35  22-04-2013 12:35
Risperdal  De  Anonymle  Sujet:  Risperdal
J'ai moi même vécu l’expérience d'un certain fascisme a Saujon le Docteur Bello m'a étranglé déchiré mes habits et mis au sol avec 4 collègues puis piqué avec du loxapac et m'ont interné dans un centre psychiatrique ou tous les jours ils me forçaient à prendre des doses tr-s élevées de tercian, loxapac puis de risperdal ils me traînaient par terre pour me déplacer du réfectoire à la chambre ou ils m'ont forcé de me déshabiller j'ai perdu connaissance plusieurs fois et ils me répétaient tous les jours que j'étais fou. Personne ne savais pourquoi j'étais dans cet hôpital même pas moi alors ils m'ont forcé à inventer une histoire fictive puis m'ont envoyé devant un juge sans avocat alors que j'ai demandé plusieurs fois un avocat que j'ai eu finalement pour qu'au final le juge ne m'écoute pas car j'étais trop ''défoncé"" par leurs médocs en plus on m'a fait fumer du shit la bas pour m'achever mais par chance je ne suis pas mort. Le juge m'a forcé à me faire injecter des doses Énormes de Risperdal pendants 2 mois après puis j'ai réussi à arrêter le traitement en quittant la région. Aujourd'hui j'ai beaucoup d'effets secondaires j'ai mal au crâne et je suis malade tout le temps alors qu'avant j'avais la santé. Faites très attention à vous cela peut arriver à n'importe qui. La facture s'élève à plus de 2000 euros pour 2 semaines et 5 piqûres + médocs. + 400 euros d'avocat. Je vois les choses claires et je ne suis pas encore mort mais beaucoup de gens le souhaitent apparemment.
22-12-2011  13:29  22-12-2011 13:29
Rectifications  De  Mr X  Sujet:  Rectifications
C'est un des articles les plus débile que jamais lu. Certes, le fait de prendre des médicaments ne résout pas tout, certes les neuroleptiques donnent des effets secondaires, certes on peut avoir l'impression que ces personnes sont choutées sans que l'on traite leur maladie mais: - Avez vous deja vu un psychotique délirant qui voit des extraterrestres qui veulent l'enlever, ou des araignées géantes, ou autre..... Je pense qu'il sont beaucoup plus soulagé quand leur hallucinations disparaissent grace aux neuroleptiques plutot que de vivre un enfer quotidien - Avez vous vu des personnes malades completement dépendantes dans la vie de tous les jours, qui vivent dans une saleté inhumaine, qui n'ont parfois pas de logement, qui ne mangent plus,... >la aussi l'hopital psy les sauve de conditions de vie inhumaine en les aidant a construire un projet - traitementremboursé par la sécurité sociale donc NON cela ne rend pas riche l'Etat bien au contraire arrêtez vos conneries et reflechissez un minimum avant de parler. derniere chose: la psychose n'est pas soignable actuellement, on peut juste améliorer les symptomes. Alors ne reprochez pas aux médecins de ne pas soigner, ce ne sont pas Dieu, ils font avec ce qu'ils peuvent. En bref, je ne dis pas que les neuroleptiques sont la solution ni même l'hopital, mais ca apporte du mieux c'est indéniable. Et arrêtez de gonfler la tête aux gens avec vos conneries de merde, reflechissez avant de parler. Portez l'envergure de vos parole, faudrait pas que des personnes arrêtent leur traitement après vous avoir lu et que cela engendre des conséquences très graves comme le suicide ou l'agressivité vers les autres. Merci.
16-04-2011  00:30  16-04-2011 00:30
mensonge psy meurtre monstre boureau  De  aulyr  Sujet:  mensonge psy meurtre monstre boureau
Les psy sont des charlatants inoculants des substances chimik immonde déshumanisant torturant rapportant des sous a l’état en internant des gens en les detruisants et en les terrorisants les afaiblissants tendit que les vrais responsable de leur suposé maladit qui est enfait un crime a l'egard de leur personnes une agression pour la plupart méme tous venant de l'exterieur voir "mind controle" "psychotronique" ils controlent tous ce que peut ressentir, voir, entendre, dire, faire, penssé une personne ils controlent des gens comme leur objets de torture. http://www.dailymotion.com/video/xcp4uk_technologie-noire-psychotronique-ha_news http://www.facebook.com/note.php?note_id=134388446633925
13-01-2011  18:13  13-01-2011 18:13
neuroleptiques  De  trouble  Sujet:  neuroleptiques
Je connais personnellement 2 schizophrènes (54 ans et 34 ans). Le plus âgé prend ses médicaments et le second non. Le premier est irrécupérable. Le second, travaille et s'en sort. Les neuroleptiques ne favorisent PAS les relations avec l'entourrage. Ils les atomisent et les rendent impossibles à jamais. Le neuroleptique tue la personne de l'intérieure en sapant les fondements de sa psyché. Celui qui ne prend pas les médicaments connait encore des troubles de la psyché, ... car il en a encore une. De fait, il nous faut faire plus d'efforts, mais ces efforts portent des fruits. Avec le "drogué", rien à faire. Il sait dire "bonjour au monsieur" et "au revoir à la madame", mais il est mort et vit dans la terreur de son psychiatre et de sa curatelle. Il vit comme un clodo et voit 4 minutes par quinzaine son psy. L'autre veut s'en sortir et je préfère lui donner l'argent des médicaments que de les lui acheter. Ben, avec tout cet argent, il est content. Il s'est remit à avoir un travail à temps partiel, un logement salubre qu'il paye et une copine stable, belle et intelligente. Alors, STOP aux médicaments. La psychiatrie essaye de confisquer la parole citoyenne. Mais, nous on sait, parce qu'on vit et qu'on aime vraiment nos amis psychotiques. On est pas des lâches ni des normalisateurs. Les psychotiques ont tant à nous apprendre sur la vie et sur nous même. C'est du vécu. A Paris en 2011. Et il y a des crimes et de l'oppression. Il y a des médecins de l'horreur. Oui.
19-10-2010  15:05  19-10-2010 15:05
'les fous'  De  PoisonIvy  Sujet:  'les fous'
Bonjour, Oui les médicaments ne sont probablement pas ce qu'il y a de mieux. Mais pour avoir souffert pendant des années, je suis bien contente de la création de certains médicaments. Par contre la où je vous rejoins c'est que dorénavant les gens avalent tout et n'importe quoi sans avis quelconque. On peut parler de camisole chimique lorsqu'en effet quelqu'un absorbe des substances sans vraiment le vouloir, ou pour stabiliser des jeunes que notre société trouverai trop bruyant. Mais par pitié n'insulte pas les gens qui souffrent.....
27-07-2010  09:54  27-07-2010 09:54
camisole chimique  De  heretik  Sujet:  camisole chimique
Pour se sevrer et se soigner aussi bien du lavage de cerveau de l école publique que des substances chimiques plusieurs solutions : faire attention au faux amis ; se méfier de ce que l on dit et surtout a qui de sa vision du monde ; meditation ; vie instinctive ; pratique d' art martiaux ; voyage/nomadisme/ recherche de zones autome temporaires ( Hakim bey) ; soins shamniques donc confiance aux médecine de l âme même pour la schizophrénie ( ayahuasca, iboga, psylocibes) ; comprendre que la psychiatrisation parle de ces plantes en terme de toxiques car ils induisent une connaissance profonde de soi dangeureux pour les fondements même de la psychiatrie ( si les malades deviennent leur propre guerrisseur fin du monopole) ; se diriger vers toute medecine ou votre cœur vous porte même si celle ci est considérée sectarisante et dangeureuse par les masses ; savoir que le cerveau peut se guérir de tout, c'est la conscience qui soigne et modèle sa chimie ; savoir que les gens qui dérangent le plus sont toujours les plus conscients, ils éveillent les endormis ; en conclusion le dormeur doit se réveiller ( Franck Herbert )
23-09-2009  08:33  23-09-2009 08:33
NB : Pour moira et poulephilosophe, j'aimerai bien rappeler que c'est de la MEDECINE, et on n'est pas dans la bande de Gaza.  De  FuckYourBrain  Sujet:  NB : Pour moira et poulephilosophe, j'aimerai bien rappeler que c'est de la MEDECINE, et on n'est pas dans la bande de Gaza.
J'essaye de ne pas sombrer dans des discours extrémistes du genre "Bouh bouh les malades sont tous des fous dangereux qui se comportent mal" ou "Bouh bouh les médecins sont tous d'horribles empoisonneurs", parce que ce genre de discours me fait limite penser à ceux qui étaient tenus sur le forum du conflit israélopalestinien... En bref, je ne pense pas que les médecins soient là pour faire la "guerre" aux fous. Normalement, le médecin est là pour aider le malade à vivre une vie normale. Pour moi, un malade est avant tout un individu qui souffre, et il faut l'aider à retrouver une vie normale et toutes ses performances (physiques et intellectuelles) afin qu'il ait une vie épanouie. Il ne devrait pas y avoir de "guerre" entre les médecins et les malades, comme on le voit souvent sur les forums.
23-09-2009  08:24  23-09-2009 08:24
Pour moira : ne pas sombrer dans la parano  De  FuckYourBrain  Sujet:  Pour moira : ne pas sombrer dans la parano
J'aimerai également rappeler à moira que les traitements ne sont pas des camisoles chimiques définitives, quand on a mal supporté les effets secondaires d'un médicament, il faut essayer de trouver une autre molécule qui aide à retrouver ses anciennes performances physiques et mentales, tout simplement... et les performances (intellectuelles ou physiques) reviennent au bout de quelques mois. :) En général les gens qui diabolisent les médecins sont des extrémistes religieux, des gauchistes ou des adeptes de sectes (notamment Scientologues)... Ils se prétendent humanistes, mais rêvent de retourner à une société du Moyen-Âge où on considérait que les malades étaient coupables et où on les envoyait sur des bûchers. Personnellement, entre le pragmatisme des médecins et les délires de la Scientologie, j'ai fait mon choix depuis longtemps.
23-09-2009  08:21  23-09-2009 08:21
Cliché : les malades sont des gens qui se comportent  De  FuckYourBrain  Sujet:  Cliché : les malades sont des gens qui se comportent "mal", ils ont bien mérité les effets secondaires de leurs médocs
Poulefilosof le seul problème c'est que sous pretexte qu'une minorité de malades mentaux se comportent "mal", certains vont jusqu'à considérer que la maladie mentale n'est rien d'autre qu'un comportement criminel à punir. Il est possible que ton papa soit schizoaffectif, et que lors de ses phases maniaques et/ou de ses phases délirantes, il perde ses inhibitions (d'où le fait qu'il chante à tue tête et dérange son entourage)... Mais est-ce une raison pour considérer uniquement les malades comme des bandits à neutraliser ? Ne te dis tu pas qu'il y a également des malades qui souffrent, et qui ont besoin qu'on apaise leurs souffrances et qu'on les aide à retrouver une vie normale (et pas qu'on les traite comme des bêtes que l'on dompterait). Habituellement, les maladies mentales ne se manifestent pas par une perte des inhibitions comme c'est le cas chez ton père, mais plutôt par des délires et des hallucinations particulièrement angoissants... J'ai énormément de respect pour les chercheurs qui se battent pour mettre au point de nouveaux traitements contre la schizophrénie, la maniacodépression et les autres maladies de ce genre, en revanche, ce n'est pas parce qu'il y a des malades qui se comportent "mal" qu'il faut considérer que les malades mentaux sont tous des criminels à punir et qu'ils ont bien mérité les effets secondaires de leurs médocs... Considérer celà serait une forme d'obscurantisme. PS : Mon pseudo est vraiment ironique.
22-08-2009  22:40  22-08-2009 22:40
camisole chimiques définitives  De  moira  Sujet:  camisole chimiques définitives
La religion est l'opium du peuple = Karl Marx Les industries pharmaceutiques, leurs expériences hasardeuses et les médecins sont en train de devenir "la nouvelle religion on ne peut plus dangereuse". On ne commence pas par prendre des neuroleptiques mais par des antidépresseurs chez un médecin généraliste qui vous deale effexor ( car vous avez des angoisses à votre travail ) alors que vous ne lui demandez rien, juste un arrêt de travail. Vous lui demandez s'il y a des effets secondaires, il répond NON. La médecine du travail vous incite même à prendre des "traitements". Quand au bout de 10 jours vous êtes en pleine crise d'angoisse et déréalisation chimique à cause d'effexor ( posologie de 2 par jour ) que vous essayez d'arrêter car vous vous rendez compte qu'hormis dormir, pleurer vous ne faites plus rien ( = bad trip chimique, montée de l'angoisse, vous êtes prêt à vous jeter par la fenêtre + délai "d'imprégnation du psychisme" ), vous faites le 115 et on vous donne des neuro ( Nozinan ) Pour que vous dormiez et ne vous jetiez pas par la fênetre alors que vous êtes en manque de effexor. Après vous essayez de vous sevrer mais dépression +++ ( lié au sevrage et dégâts que ces molécules ont déjà effectués dans votre cerveau ) Dans ce cas le psy vous donne paroxetine qui vous provoque des problèmes de vue et des tics ( en seulement 6 jours ). et après séjour à l'HP avec toute votre mémoire et corps de bouzillé ( car vous ne faites que radoter à votre mère et au psy que vous allez encore moins bien qu'avec votre "simple dépression", vous avez des trismus et que vous pensez avoir une dyskinésie et qu'à cause de ça vous voulez mourrir = cerveau gelé ). A l'HP en 15 jours on vous donnera : - Risperdal ( 4 mg ) - Xanax ( matin + soir ) - Lepticur ( un antiparkinsonnien qui est une cause ( 2 fois par jours )cause d'aggravation des dyskinésies tardives. Cf le dorosz _ La psy qui ne vous aime pas ( car vous faites de la propagande anti-cacheton à l'HP ) a le droit arbitrairement et discrétionnairement de vous tripler votre dose de risperdal la veille de la sortie + d'envoyer ses sbires ( infirmiers et autres permanents de l'HP ... qui y sont depuis 3 ans et dont l'HP est leur 2ème maison ) vous "intimider" de façon subtile et très perverse la veille de votre sortie ( ex : pour les infirmiers vous dire qu'une cigarette consumée a été trouvé dans votre chambre, que ce serait dommage que l'hôpital prenne feu ... En vous disant qu'il ne vous accuse pas ... mais en sachant que votre compagne de chambre est une pauvre mamie de 70 ans, qui ne bouge plus de son lit depuis qu'elle a subit les électrochocs par le passé ). lorsque vous menacez de porter plainte pour empoisonnement. Vous ressortirez alors de l'HP avec plus de problèmes de tics, de la pâte à carton dans la tête et le cou ( au sens propre lié aux molécules chimiques ... en plus, ça vous fait mal), plus de problèmes de vues qu'avant et des trempblements constants au niveau des mains. vertiges toutes les 3 minutes, des "absences" du cerveau constant et perte de toutes les capacités émotionnelles ( hormis la dépression au regard de votre état que vous savez non récupérable )... même jouer avec votre chien ne vous amuse plus car ...vous avez une pâte à carton dans le cerveau. Car : les effets secondaires de ces molécules chimiques sont irrémédiables dans le cerveau. ( troubles de la vue à vie + TICS ( entrechoquement de la bouche ) + depression +++ et incapacité à vous gérer seule alors qu'avant ces molécules, même avec vos angoisses occasionnelles, vous gériez à peu près bien ). Les molécules chimiques et leurs effets permanents donnent des éclairs dans la tête même 6 mois après sevrage ( c'est pour ça qu'ils vous gavent pour que vous fermiez votre gueule et que vous ne mettiez pas en cause leurs molécules. Car avant, avec vos "angoisses épisodiques", vous n'aviez jamais d'éclairs dans la tête dûe à la modification chimique de votre cerveau biologique = Ce qui donne envie de se taper la tête contre les murs : c'est uniquement depuis que vous avez essayé leurs molécules et que vous avez des tics. En hopital, ils augmentent les doses de neuro lorsque ce que vous leur dite les dérange. C'est pire que l'alcool leurs molécules chimiques. Et on ne voit nul part de publicité anti-psychotrope à la télé, ni dans les magasines, c'est même le contraire. Lire le livre du psychiatre sami-paul TAWIL ( le miroir de janus ) = III ème reich et industries pharmaceutiques/psychiatrie/médecine = quand les cachetons remplacent les camps de concentration. Si une personne n'a jamais pris de molécule et fait une crise d'angoisse ou "hystérie" = elle évacue son passé. Dans ce cas le seul moyen c'est ou du doliprane ou une douche froide ( n'endommage pas les fonctions du cerveau ). Au début du livre, il fait un parallèle entre 1 dépression/aliéné/détenus. _ Véronique : prend un AD prescris par son médecin généraliste et se jette par la fenêtre ( = montée de l'angoisse due à l'imprégnation de son cerveau ). Puis essaie toutes les molécules ( prozac ... ) et finie aux électrochocs. _ Paul : Prend un AD prescris par un médecin généraliste et tombe dans l'akhatisie et pleurs au bout de 10 jours... Il fini à l'HP. _ Le psy y dit que les antidépresseurs causent plus de dépresssion. mais qu'il faut que les médecins en prescrivent. _ Il y est pour donner des anti-épileptiques à des dépressifs ... on m'explique le rapport entre anti-épileptiques et dépression ??? quand on lit les effets secondaires des anti-épileptiques sur le dorosz ... ( en sachant qu'une crise d'épilepsie peut être générée par l'alcool, les antidépresseurs et peut-être psycho-somatique ). _ Le lithium = la même chose que les neuro, la personne n'arrive plus à faire sa signature. _ A sa page sur laetitia, notre psychiatre utilise l'écriture "mystique apocalyptique" : Elle dit comment le diable est entré dans son orteil = référence arcane 15 du tarot de marseille + Asmodée. Elle dit comment de femme elle devint homme et est stérile ( = référence à lilith, la prostituée de babylone + Cf christine de pizan qui dit comment de femele elle devint mâle" Elle dit qu'elle est juive mais en réalité protestante = référence à la pseudo descendance du roi david si cher à nos chrétiens "dies irae ... teste david cum sybilla". Elle dit que pour elle le temps n'existe plus = référence au hors temps, hors nature que l'on retrouve chez ezechiel et christine de pizan dans son ditié "chose hors nature". Que les nazis ont fait d'elle un robot = référence à ceux qui prennent des neuro et qui fonctionnent comme des robots. + les test qui sont actuellement fait par les industries pour implanter des éléctrodes dans le cerveau de ceux qui ont fait 1 dépression ( cf : revue cerveau et psycho de juillet-août ). Elle est censé annoncer la 3ème guerre mondiale = Il y parle de l'armageddon, peur de la 3ème guerre mondiale = L'hârmageddon ( terre promise de ceux qui ne prendront jamais des antidépresseurs ). Et il y est question de la solution finale = ceux qui prennent AD et neuro ne pensent qu'à mourrir à cause de la modification physique/chimique de notre cerveau. Et a sa page sur les gosses = il y est question de toutes les malformations chimiques/génétiques liées aux molécules chimiques. Toute "grosse décompensation/dépression naturelle avec symptômes" = se remet naturellement en 6 mois. C'est impossible de se remettre d'une dépression depuis les industries pharmaceutiques. Et en plus, c'est voulu !!!! L'argent, le pouvoir, l'élimination de ceux qui sont considérés plus faibles et qui ne suivent pas les injonctions paradoxales de la société et qui n'ont pas chez eux le dorosz ). _ Il y parle se "sapin de noël" ( Cf christine de Pizan dans son ditié "on pourra crier noël à haute voix"), affichage de la féminité,"hypersexualité ( il est contre le sexe, le maquillage et les mini-jupes ), "bible de la psychiatrie". Il y parle de thérapie génique, hérédité, molécules génétiquements adaptées, molécules du IIIème millénaire ( référence au millénarisme chrétien ) = hitler avait ce discours A La fin de son livre le psy, il se prend pour un prophète !!! ******************************************* A mettre en relation avec la pseudo prophétie de saint de jérusalem que nos chrétiens ont lancé " on vendra son corps et il sera menacé par le poison, même celui qui sera protégé par les siens sera menacé d'avoir l'esprit mort". ( esprit mort = molécules chimiques et on vendra leur corps = référence aux trafics d'organes ). Le sida = inventé par nos industries pharmaceutiques et bons chrétiens car "coucher c'est pas bien". _ Et voir le film Babylon AD = il y est question de toutes les symboliques ésotéristes ( jumeau, nouvelle religion/ancienne religion ) + de virus qui sont peut-être transmis aux jumeaux ( a mettre en parallèle avec les virus anti-viraux/grippaux que l'on donne aux femmes enceintes ???? ). Il y est subtilement question de l'antéchrist = ante christ = avant le christ ( en sachant que nos "théologiens diplômés" savent pertinament que toutes les "anciennes fêtes païennes" ont été reprises par l'église catholique et protestants. _ Un autre film ( que j'avais confondus ... avec babylon AD ) où il y est question de traitement expérimentaux sur les détenus ... considérés comme "malades mentaux" par des médecins dans un engin spatial et les détenus y ont tous le nom de saints : bouddha, saint georges, lazare ...) = les injections retards, neuroleptiques ... ( à trouver dans les magasins de location de dvd ). _ Un autre film résident evil : où les gars "morts vivants" sont les personnes avec AD et neuro ainsi que leur descendance . Et dans le resident evil 2 ... le copain de Mila jovovitch transformé en robot = nos gars alcooliques et dépressifs qui vont très bientôt servir de cobayes avec des éléctrodes dans le cerveau par les industries pharmaceutiques ( cf revue cerveau et psycho de juillet août 2009 où ils en parle ). Qui sait si ça ne remplacera pas bientôt les neuroleptiques arbitrairement ( dans la mesure où à l'HP, c'est vraiment le camps de concentration avec les pleins pouvoirs des psychiatres ). A mettre en parallèle avec tous les traitements pharmaceutiques qui sont actuellement donné en prison aux détenus. même des jeunes "non drogués" commencent l'addiction aux cachetons en taule grâce aux médecins généralistes et psychiatres. car cachetonnés, ils dorment. + des sous pour les industries pharmaceutiques. Et certains personnels ( pas tous heureusement, cf le livre de véronique vasseur )sont très heureux de se cacher "derrière le discours de façade des médecins et psychiatres qui donne des molécules chimiques" = ils ont la paix. Et la personne en face est "malade" ... ( sans se dire que c'est de la faute des molécules chimiques déalées par le médecin ... ). Mais s'étonnent de l'augmentation du nombre de suicide en détention ... Conclusion = badinter a faussement abolie la peine de mort en 1981. Elle s'est même élargie à des jeunes de 20 ans incarcérés pour 1 vol de voiture. Le principe NON BIS IN IDEM ( pas de double peine ) et article 1 DDHC ( tous les hommes naissent libres et égaux ) article 5 CEDH ( interdiction de traitements inhumains et dégradants ) = Les médecins passent dessus, à l'insue de tous. Même des jeunes qui comme moi, ne savent pas ce qu'ils avalent car "font confiance au médecin à la première prise". L'injection retard ( cette pratique est pathétique ), c'est pire qu'un bracelet électronique ( quand une personne a commis une infraction et qu'elle a une durée de peine définie ). Car un homme qui pour "pêtage de plomb chez lui contre les meubles suite à ce qu'il ai vu sa femme au pieu avec un autre" = sa famille signera une HDT ( plutôt que de porter plainte pour qu'il aille en taule ). Et à l'hosto = injection retard avec les pleins pouvoirs du psychiatre. = Piqure au fesse qui se rapellera à lui à l'ordre régulièrement au bout de l'expiration des 15 jours avec sensation de manque et de douleurs physiques au niveau des fesses( comme un drogué en manque de nicotine, sauf qu'on ne sait pas ce qu'il y dans ces piqures ) + le gavage en plus de l'injection de toutes les autres molécules en même temps. Conclusion : quelque soient vos problèmes psycho-somatiques ( dépression, angoisses ): fuyez les médecins et les psychiatres pro psychotropes. Rapprochez vous à la rigueur de "voyants" ( mais il y en a peu de bon ... le principe de la voyance = avec un support de cartes "voir" ce qui ne va pas dans le passé et le présent pour tenter d'aider quelqun ).Ou de medecins homéopathes, médecins généralistes contre psychotropes, psychologues ou psychiatres contre psychotropes, psychotérapeuthes jungiens ... Même les médicaments "dits préventifs " = de la drogue dure qu'il faut prendre à heure régulière. Cf leur doc de publicité pour lutter contre l'hypertension où il faut "tester" plusieurs molécules chimiques avant de trouver la bonne. Ou retournez chez vos parents ou chez des amis, le temps que "ça se décante" au niveau de vos crises d'angoisses... sauf si vos parents font partis du problème ... Y'a pas que les adeptes d'hitler qui comprennent les textes et les symboliques dites "ésotéristes". Je suis foutue depuis effexor ... j'ai des tics, dyskinésies ... En sachant que certains "gropuscule français et étrangers utilisant les "symboliques" sont parfaitement au courrant" . Mais laissent faire. Et en plus encouragent ... Et c'est même de pire en pire, actuellement des publicités dans tous les magasines pour faire de la pub pro-psychotropes en disant qu'il n'y a pas d'effets secondaires ( cf le magasine version fémina ). Christine de Pizan, son advision et son ditié étant "le fameux livre aux 7 sceaux scéllés" de l'apocalypse de jean . Da pizanno-tour de pise- tour penchée-tour de babel. Elle dit comment de femele elle devint mâle ( référence à l'androgynie primordiale ). Elle dit comment son esprit se détacha de son corps en rêve ( référence au "ka des égyptiens", voyages astraux ... ). dans son ditié, Il y est question du jeu d'échec "anglais on vous a fait échec et mat". et "hors nature" ( Cf le hors temps que l'on retrouve dans l'écriture "apocalyptique" ) et de "noël". Une jeune fille de 16 ans ( = référence à l'arcane tarot de marseille 16 "la maison de dieu" ). Ca et d'autres symboles chrétiens mis dans ce livre au 13ème siècle. Pourquoi la franc-maçonnerie a-t-elle eu un super emplacement en ce début du 3ème millénaire à moitié prix rue christine de pizan à paris ??? Pourquoi est-ce que la franc-maçonnerie est une adepte du livre de Christine de Pizan ???? Et si une pauvre fille isolée dans son coin ( génétiquement taré selon TAWIL car elle a fait 1 dépression suite à un choc post traumatique ) a pû rassembler "toutes ces preuves". Ca doit être parlant et criant pour n'importe quel crétin se déclarant experts des symboliques et se disant "initié". les médecins filent des benzodiazépines à des alcooliques, histoire qu'ils ne s'en remettent pas de leur alcoolisme. Ce qui fait que le gars qui soigne son alcoolisme sous benzo va avoir des montée d'aggressivité et frapper sa nana ou un quidam dans la rue sous benzo ( lié aux propriétés des molécules chimiques ) ... plutôt que de leur faire baisser les doses d'alcool progressivement. Les rêves naturels servent à "décanter les angoisses", "dialoguer avec son inconscient" ... impossible sous médocs. les rêves et fonctions du cerveau ont une utilité biologique. + lire : la "société malade de la gestion" de vincent gaulejac et le livre de patrick berche "l'histoire des guerres bactériologiques". et le livre surveiller et punir de michel foucault et "le meilleur des mondes d'aldous huxley". Nous ne sommes que du bétail. Et c'est encore pire ... du bétail dont ceux "qui font bêtement confiance au médecin" se font euthanasier. Les médecins généralistes et psychiatres n'y connaissent rien en psychologie, ni aux pb psycho-somatique ... c'est pour ça qu'ils nous assassinent avec des molécules chimiques. ( ou alors ce sont vraiment des simples d'esprits, des aliénés diplômés avec bac + 7 ou 10 qui croient bêtement tout le blabla des visiteurs médicaux qui leur offrent des cadeaux et voyages ...lorsqu'ils disent que la molécule s'évacue du cerveau = c'est faux, j'ai testé, c'est de "la colle irrémédiable à cerveau" ). Avec l'expérience, y'en a pas beaucoup qui se rendent comptent que leurs patients vont de pire en pire depuis l'invention des antidépresseurs et neuroleptiques ... Faust de goethe avec "son roi de thulé, immaculé" et homunculus ( même la pensée par le chercheur sera recomposée ) = - les éléctrodes dans le cerveau pour ceux faisant 1 dépression et les alcooliques( Cf magasine cerveau et psycho de juillet-août 2009 ). _ Le discours des médecins généralistes qui vous disent que tout dans le corps humain peut être remplacer grâce aux médicaments ( véridique ) ... pour ne pas avoir l'honneté de vous dire que les molécules qu'ils vous ont dealé n'ont fait qu'empirer votre situation. _ les clônages humains _ les antidépresseurs et neuro qui sont volontairement defectueux et ne servent à rien car des angoisses et une depresssion c'est psychosomatique et non lié à quelconque sérotonine . Hitler et la société de thulé. Industries pharmaceutiques et bons chrétiens qui ont depuis 1870 ou avant ( leur notion de race aryenne... issue des védas antiques, avec thulé et la notion d'agartha, vérité et science de rudolph steiner ), décidé de prendre les gens pour du bétail ... pour avoir plus de sous. Et conditionner peu à peu le peuple français, européen ... à commettre des atrocités ( traitement chimiques volontairement défectueux, électrodes dans le cerveau ) sous prétexte de "pseudo pathologie DSM" qui n'est en faite que PB psycho-somatique. Mais qui créé véritablement des démences et aliéné avec leurs molécules chimiques. Tout génétique, Tout chimique, Tout Nazisme. Elle est belle la france, pire qu'en 1789. Violence cachée, perverse, insidueuse pour ceux qui ont le malheur de ne pas être médecin et de ne pas connaître le dorosz ( car le vidal est très petit dans les véritables effets secondaires à côté du dorosz ). Nous sommes en train de nous faire conditionner avec leurs pseudo-serotonines. Pseudo maladies de la DSM. Les NAZIS n'ont jamais été éliminés ( qui utilisaient les symboliques). La notion de "race aryenne" ( grand blond aux yeux bleux )qu'on nous apprend au lycée avec la guerre 39-45 n'ayant rien à voir avec sa notion "aryenne d'origine". Ils se sont justes cachés ( médecins généralistes avec psychotropes ), industrie pharmaceutique 3ème puissance financière mondiale, psychiatres, gouvernements qui laisse faire et ne font pas de pub anti-psychotropes à la télé ( je ne savais pas que c'était de la drogue aussi dure que le LSD effexor, j'étais bête, c'était marqué "médicament" avec un dealer avec pignon sur rue et remboursé par la sécurité sociale ... donc l'état). Alors qu'ils vont emmerder les viticulteurs et buveurs de vin et dire que 2 verres de vin/jour c'est être alcoolique, des alcootest qui repèrent 2 verres bu au repas. Et des jeunes qui se ballades avec 3 grs de beuh sur eux. sauf que depuis mes 6 jours de paroxetine et encore plus depuis mes 15 jours d'HP = Je suis dangereuse au volant de ma voiture avec ma dyskinésie et trouble de l'accomodation de la rue irrémédiable liées aux molécules chimiques que j'ai prise il y a 6 mois = voile permanent et définitif devant les yeux lié aux molécules chimiques. Les antibiotiques, c'est pas automatiques, les hypnotiques sont pires. En sachant que tous les médecins se lavent les mains de leurs psychotropes en disant : c'est légal de vendre ça . Et vous font comprendre que vous n'aviez qu'à être médecin et lire le dorosz avant d'ingurgiter la première prise !!!! On vous fait "une chimiothérapie du cerveau selon leur terme" dont vous n'avez aucune chance de réchapper sain et sauf en hôpital ( chimio qui a commencé en extérieur chez le médecin généraliste, mais à l'époque vous ne le saviez pas ). Sur 1 an en seulement 1 mois et demi de molécules ( 10 effexor + 3 nozinan + 6 paroxetines + 15 HP ) et même 6 mois après la dernière prise = votre vie, votre corps, votre cerveau, vos émotions sont définitivement FOUTUES. Merci médecins généralistes qui m'ont dealés la première prise ( alors que je ne demandais rien ) et qui m'a dit "pas d'effets secondaires". Merci à ma collègue qui connaissait les effets secondaires de ces molécules qui m'a dit "vas-y, tu verras, c'est confort les antidépresseurs et molécules chimiques", en sachant pertinament que ce sont des véritables camisoles chimiques dont on ne se remet pas ( je l'ai appris plus tard ). Mais qui peut me consoler et consoler ma mère car depuis effexor ... et l'escalade des molécules, je ne pense qu'à me foutre en l'air à cause des effets secondaires définitifs largements supérieures aux causes initials du problème ... Vous l'avez le fameux "complot mondial". Il se déroule actuellement grâce aux industries pharmaceutiques et personnels médicaux. Avec en plus l'accord et la validation des gouvernements ( qui laissent vendre ces molécules et laissent faire la publicité de ces molécules), de certains "gropuscules chrétiens" et certaines personnes du milieu du cinéma. Il suffit de savoir " lire entre les lignes" et réunir tous les "indices". Une fois qu'on a eu toutes les emmerdes !!! Mais c'est pas ça qui enlèverra mes tics, mes troubles de la vision mes vertiges, me redonnera ma mémoire, me trouvera du boulot, ni un travail, ni un petit copain. S'il y a des théologiens ( diplômés ), j'aimerais bien qu'ils m'expliquent comment de tels atrocités ( massacre des innocents = à savoir ceux qui n'ont pas le dorosz chez eux ) peut encore avoir lieu au IIIème millénaire au nom du fanatisme religieux de certains et profit financier médical ( allant des médecins aux industries pharmaceutiques ). Et au VU et SU de TOUS... et PERSONNE Ne bouge. Car en plus, on a nos industries du cinéma qui se gagnent du fric en rigolant de l'euthanasie des gens. Il fut une époque où "on brulait les sorcières sur un bucher", " on a eu la nuit de la saint barthélémy". Officiellement en France il n'y a pas la peine de mort ( contrairement aux "américains" ). Conclusion : la France est un pays beaucoup plus hypocrite que le "tonton d'amérique" : car là bas, les médecins s'y prennent à 2 fois avant de prescrire une molécule chimique au regard des plaintes à répétition qu'il y a là bas et des effets secondaires liées aux molécules chimiques ( dixit TAWIL ). Et là bas, la peine de mort n'est pas "cachée". En france elle est "déguisée" et "attribuée" à des personnes qui n'ont commis aucune infraction mais qui ont "une dépression post traumatique" et qui demandent du REPOS à leur médecin généraliste. Mon adresse : catiti@gmx.fr http://antidepresseur.canalblog.com/
10-08-2009  10:21  10-08-2009 10:21
Terreur du malade ... suite  De  poulefilozof  Sujet:  Terreur du malade ... suite
Quand pour soulager celle qui subit jour après jour une telle pression, nous lui proposons de la prendre chez nous une semaine, quand pour la soulager totalement on propose à mon père de se faire hospitaliser une semaine pour être sous contrôle, car si ce n'est pas le cas, malheureusement ma mère, bien que loin, ne souffle pas, craignant un quelconque scandale ou tentative de suicide (c'est déjà arrivé), on entend crier haut et fort que l'atteinte à la liberté des malades psychiatriques est une honte, que sans son accord de toute façon on ne pourra l'interner, et je peux vous dire qu'effectivement à moins qu'il ne casse tout dans la maison et qu'on appelle les pompiers il ne se fait pas interner s'il ne veut pas, je me dis que l'époque de "Vol au dessus d'un nid de coucou" est bien loin, tant mieux bien sûr, je compatis bien sûr avec la douleur intérieure constante des malades psychiatriques, mais je suis obligée de m'insurger contre le fait que ce sont juste de petites victimes innocentes d'un système oppressif. Si c'était le cas, je vous le dis, on serait pas en bataille constante pour que ma mère obtienne un brin de répit ...
10-08-2009  09:54  10-08-2009 09:54
psychiatres ou malades : qui impose la terreur?  De  poulefilosof  Sujet:  psychiatres ou malades : qui impose la terreur?
Bjr, Je me permets d'apporter un brin de modération dans ce débat fort intéressant, moi fille de schyzophrène bi-polaire ou autre, en bref de grand malade psychiatrique, de toute façon, on ne peut mettre des gens dans des petites boîtes, en me plaçant du côté de la famille du malade. Car moi, ayant hérité d\'un certain patrimoine génétique paternel et donc d\'une certaine dose de nervosité, ai tendance à ne pas laisser mon entourage avoir contrôle sur moi. Mais ma mère, docile comme un agneau, incapable d\'une quelconque agressivité et disons-le figure type de la victime incarnée, subit depuis 30 ans la Terreur de son mari. Alors oui c\'est vrai les traitements neutralisent et je dirais canalisent, et oui c\'est une sorte d\'atteinte à la liberté, mais chanter \"l\'amour ça rend beau les laids\" à tue-tête en prenant son bain à 3h du matin quand les enfants en bas-âge essaient de dormir car il faut se lever tôt pour aller à l\'école le lendemein, ce n\'est pas une atteinte à la liberté? Quand une femme qui essaie de tenir compagnie à un malade depuis 30 ans traversant avec lui diverses affres se fait agresser verbalement dès qu\'elle ose contrer oralement un projet très raisonnable, telle la vente subite de la maison familiale qu\'on a mis 30 ans à payer, où est la Terreur? Quand une femme qui touche sa petite retraite se fait spolier jusqu\'à son moindre sou par son mari qui est pris d\'envies de dépenses compulsives, parce qu\'elle n\'a pas la force morale de lui résister et se retrouve à chercher sa nourriture aux restos du coeur, où se situe l\'abus? Je me permets de modérer tout cela car ma soeur a hérité d\'une forme de maladie à mon père, prend un traitement avec effets secondaires très dérangeants certes, n\'a jamais fait subir aucune terreur à qui que ce soit. J\'estime qu\'elle est en CONTROLE de son traitement, elle a une relation intelligente avec la psychatrie. Elle choisit son psy, n\'hésite pas à changer, s\'exprime librement, donne son accord ou désaccord, et nous sa famille, en discutons parfois avec elle mais n\'intervenons pas du tout dans ce qui après tout est une décision très personnelle, c\'est bien elle qui vit les effets du traitement et pas nous ...
10-08-2009  09:52  10-08-2009 09:52
psychiatres ou malades : qui impose la terreur?  De  poulefilosof  Sujet:  psychiatres ou malades : qui impose la terreur?
Bjr, Je me permets d'apporter un brin de modération dans ce débat fort intéressant, moi fille de schyzophrène bi-polaire ou autre, en bref de grand malade psychiatrique, de toute façon, on ne peut mettre des gens dans des petites boîtes, en me plaçant du côté de la famille du malade. Car moi, ayant hérité d'un certain patrimoine génétique paternel et donc d'une certaine dose de nervosité, ai tendance à ne pas laisser mon entourage avoir contrôle sur moi. Mais ma mère, docile comme un agneau, incapable d'une quelconque agressivité et disons-le figure type de la victime incarnée, subit depuis 30 ans la Terreur de son mari. Alors oui c'est vrai les traitements neutralisent et je dirais canalisent, et oui c'est une sorte d'atteinte à la liberté, mais chanter "l'amour ça rend beau les laids" à tue-tête en prenant son bain à 3h du matin quand les enfants en bas-âge essaient de dormir car il faut se lever tôt pour aller à l'école le lendemein, ce n'est pas une atteinte à la liberté? Quand une femme qui essaie de tenir compagnie à un malade depuis 30 ans traversant avec lui diverses affres se fait agresser verbalement dès qu'elle ose contrer oralement un projet très raisonnable, telle la vente subite de la maison familiale qu'on a mis 30 ans à payer, où est la Terreur? Quand une femme qui touche sa petite retraite se fait spolier jusqu'à son moindre sou par son mari qui est pris d'envies de dépenses compulsives, parce qu'elle n'a pas la force morale de lui résister et se retrouve à chercher sa nourriture aux restos du coeur, où se situe l'abus? Je me permets de modérer tout cela car ma soeur a hérité d'une forme de maladie à mon père, prend un traitement avec effets secondaires très dérangeants certes, n'a jamais fait subir aucune terreur à qui que ce soit. J'estime qu'elle est en CONTROLE de son traitement, elle a une relation intelligente avec la psychatrie. Elle choisit son psy, n'hésite pas à changer, s'exprime librement, donne son accord ou désaccord, et nous sa famille, en discutons parfois avec elle mais n'intervenons pas du tout dans ce qui après tout est une décision très personnelle, c'est bien elle qui vit les effets du traitement et pas nous ...
14-07-2009  06:12  14-07-2009 06:12
nuancez vos propos  De  Victor  Sujet:  nuancez vos propos
Certes, oui les neuroleptiques ont plutôt tendance à zombifier : manque de plaisir, ralentissement de la pensée, donc des capacités de réflexion et de raisonnement, timidité, des effets secondaires corporels aussi : ralentissement des mouvements et impuissance sexuelle. Celà dit ce sont pour l'instant les seules molécules capables de soigner un large spectre de maladies mentales, de plus les industriels pharmaceutiques ne sont pas des dieux, ils peuvent se tromper, comme tout le monde... Je pense qu'il faudra beaucoup de temps (et de travail) avant de créer des molécules capables de combattre les maladies mentales tout en ayant beaucoup moins d'effets secondaires.
14-07-2009  04:39  14-07-2009 04:39
Bloquer la dopamine ?  De  D2  Sujet:  Bloquer la dopamine ?
Quand la Nouvelle Gestapo des synapses traque le Diable dans le cerveau et s'attaque à l'esprit,fondamental,de Résistance -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Il y a Inquisition quand un pouvoir s'auto-arroge le droit,arbitraire,de contrôler les âmes et les corps et de les «punir» à partir de l'arbitraire. Dans cette optique,l'Inquisition est un phénomène,répétitif,fréquent dans l'histoire humaine,qu'il s'agit,toujours,de combattre vigoureusement car il est comme l'hydre de la mythologie ou le furet:«il est passé par ici,il repassera par là!» Autrefois,le Diable se cachait dans le pénis et le vagin,engendrant la «luxure» et la «débauche» chez l'Homme endiablé et à un point tel qu'aux Etats-Unis,très récemment,au 19em siècle,les «psychiatres» n'hésitaient pas à couper le clitoris de petites filles trop occupées par ce pauvre petit morceau de corps,honni,réceptacle de la «diablerie»,comme je l'ai dit,plus haut.L'Afrique n'a pas le privilège de l'infidibulation. Maintenant,progrès du contrôle social oblige,on va traquer le Diable dans les synapses de nos neurones.Pire:on traque l'esprit de la Résistance humaine à la Soumission car la molécule endogène dont l'on veut,autoritairement,bloquer la modulation,est à la base des comportements d'auto-défense des mammifères contre les dangers du réel extérieur. Si Michel Foucault était,encore,parmi nous,et s'il connaissait la neuropsychiatrie,il parlerait,sans doute bien mieux que moi,de l'horreur que nous sommes en train de vivre avec la nouvelle gestapo de la pensée qui va fureter,au fin fond de nos synapses neuronales pour tenter de nous contrôler,encore et toujours. Il s'agit,tout d'abord,et à chaque époque,pour l'inquisiteur ordinaire,d'identifier la nouvelle diablerie imaginée,laquelle est,aux Etats-Unis,toujours associée au PLAISIR ou,encore,à la Résistance au système marchand. Félicitons Calvin,au passage...car,pour ces Protestants extrêmes,de l'Extrême-Occident,«diable» et «plaisir» sont,quasiment,des synonymes. Cette nouvelle diablerie,moléculaire,a,bien sûr,été «identifiée» par les moines-inquisiteurs-chasseurs étasuniens,de la même facon que les Nazis «identifiaient» la «juiverie» dans les Hommes et les marquaient,ensuite,d'une étoile jaune.La «juiverie moléculaire» est une petite molécule,toute solitaire,appelée la «Dopamine»,molécule absolument fondamentale dans les comportements de défense du soi.De la même maniere que les lymphocytes permettent de défendre le soi cellulaire,la dopamine permet de défendre le Moi psychique. Comment reconnait-on le «Juif» et le «drogué»? On identifie ces coupables instantanés par leur apparence physique,leurs habits,leur discours,leurs relations à la société «saine». Le Juif et le drogué,le pédé et le gitan,sont des frères qui s'ignorent car ils sont,tous,«contaminés» par une entité étrangère qu'il s'agira,ensuite,d'extirper du corps, supposé sain,de la bonne société du moment. La dopamine est une molécule,naturellement "anti-dépressive",absolument nécessaire à l'Action et à la Motivation (médiatrice,aussi,de la réalisation du Plaisir,via d'autres molécules,semble t'il,comme l'oxytocine,molécule essentielle de l'instinct maternel). Par exemple,la dopamine dans le test,fort cyniquement bien nommé du "désespoir acquis",augmente la résistance de la souris soumise à un stress désespéré. Dans ce test,on place une souris,ou un rat,dans une situation,effectivement,désespérée, sans issue possible:une boite pleine d'eau dans laquelle la souris est obligée de nager,sans arrêt,pour ne pas mourir noyée...On appelle ce beau test,le test de Porsolt.Ce test de Porsolt sert à découvrir de nouveaux anti-déprésseurs...cynisme je crois évident au lecteur,en ce qui concerne l'homme déprimé dans les conglomérats sociaux actuels. La dopamine permet à la souris désespérée,et pour cause,de lutter contre sa situation afin de tenter de s'en sortir.Sans dopamine,on se laisse couler et on se noye...la dopamine est,en quelque sorte,aussi la molécule de l'espoir! Le Diable ne se trouve,donc,plus,non seulement,dans le pénis,le vagin,le trou du cul,ou les seins mais,nous l'apprenons des nouveaux Nazis et de leur Gestapo,pseudo-scientifique monstrueuse,dans l'existence de la dopamine même,sans laquelle aucune Action ou Motivation ne seraient possible dans l'exoréel et sans laquelle nous n'aurions plus le pouvoir psychique de nous défendre contre les dangers multiples de l'existence. Ici,il s'agit de contrôler la «bonne» modulation de la fonction dopaminergique humaine,de l'extérieur,et par une «autorité» qui déciderait du «bien» et du «mal» au niveau dopaminergique,un peu comme certains ont decidé,autrefois,qu'il y avait un «bon» trou pour l'insertion d'un pénis,savoir le maujoint,et un «mauvais» trou,savoir le trou du cul. Là où cette histoire devient particulièrement gravissime,c'est que la dopamine est absolument essentielle à l'existence de la vie et de la «liberté». L'homme «dédiabolisé»,selon la vision puritaine nivellante,nord-américaine,serait l'homme «dé-dopaminergifié» c'est à dire lobotomisé car,lorsque l'on coupe les relations dopaminergiques existant entre le système limbique et le cortex pré-frontal on devient lobotomisé et l'on perd la volonté d'agir.Un Portugais a,d'ailleurs,reçu un prix Nobel pour cette monstrueuse opération. Commes certaines «drogues» stimulent,de façon ou autre,le métabolisme de la dopamine,certains en sont arrivés à la conception que là residait la diablerie... Un homme sans dopamine n'est plus un homme mais devient un animal soumis,sans volonté,sans capacité de résistance et d'auto-protection,un serviteur,un asservi,un chien. La dopamine est,en quelque sorte,vue sous cet angle,«la» molécule de la résistance à l'agression car elle donne le courage de la lutte pour la survie.C'est,donc,une molécule absolument cruciale pour la défense de nos "libertés» et de nos individualités. Sans dopamine, jamais un Emile Zola n'aurait écrit son «J'accuse»,et le capitaine Dreyfus n'aurait,jamais,été réhabilité, jamais un De Gaulle ou un Churchill n'eussent appelé à la résistance.Aucun résistant ne se serait levé,en France,contre les occupants allemands. Quand les taux de dopamine intra-cérébrale chutent,l'homme cesse de se défendre et sombre dans la dépression,la morosité,la soumission ou l'esclavage,par inhibition de l'Action,au sens de Laborit. Et voilà ce que la Gestapo psychiatrique,outre-atlantique,est en train d'attaquer,depuis l'inquisition sur le chanvre,la dopamine,c'est à dire la molécule même de notre résistance à la tyrannie. Bloquer,autoritairement,et de l'extérieur,la modulation de la fonction dopaminergique c'est du contrôle mental pur et simple,un coup d'état contre notre capacité à résister aux agressions et aux agresseurs. Bref.C'est la monstruosité de la monstruosité,du pur George Orwell car c'est une véritable tyrannie de l'esprit. Les Etasuniens ont une très grande peur de la dopamine car,avec des peuples «dopaminergiques»,il est impossible de les dominer et de les soumettre et c'est,ainsi,qu'ils traquent la dopamine partout,la dernière traque en cours étant la traque au khat des Yéménites et au Gamma-OH du Dr Laborit. Surveiller et punir devient impossible face à des gens dopaminergiques car ils "résistent" à l'agression...ces mécréants insolents! La dopamine est,donc,hyper-dangereuse pour les dominants et les suzerains étasuniens,tous les suzerains,tous les dictateurs bref:tous ceux qui veulent asservir et soumettre car,de plus,les tyrans et suzerains sont,eux-mêmes,des gens dopaminergiques,dopamine dont ils tirent leur "supériorité" sur les autres ou leurs vassaux. En Amérique septentrionale,protestante extreme,tout ce qui conduit au plaisir,en dehors des normes idéologiques,et,donc,des stéréotypies de pensée en vigueur,est «dangereux» et candidat à l'extirpation par de grands extirpateurs à la Ken Starr.Aux yeux de ces extirpateurs,des choses amusantes pour nous,comme l'histoire du cigare de Clinton,enfoncé dans le «maujoint»(vagin,en vieux français)de sa sympathique petite amie,adepte de la "suçotte",est une hérésie. Le plaisir est,particulièrement,«diabolique» en Amérique puritaine,d'où les violentes inquisitions lancées,régulièrement,par ce pays, contre tout ce qui procure ce plaisir «diabolique».Certaines lois étasuniennes condamnent à des peines de prison monstrueuses ceux qui s'adonnent aux plaisirs «démoniaques» de la sodomisation,comme si le choix d'un orifice pour un autre était,en soi,intrinsèquement,du au démon. Les sorcières,les Juifs,les sodomistes,les drogués ont,tous,été,à un moment donné,la proie des foudres de l'inquisition. Il est,en fait,extraordinairement facile de «finir» en inquisiteur de pédés,de Juifs,de drogués,de nègres,etc,car,c'est,hélas «humain»,du tribalisme psychique normatif. Ce qui rend,en fait,certains comportements,minoritaires,psychotoxiques,c'est la peur que l'on incruste,dans l'esprit des enfants,au sujet de ces comportements.La désignation du comportement minoritaire comme psycho-épouvantail suffira,ensuite,à traumatiser l'enfant. "La masturbation rend sourd","la drogue rend fou",le "trou du cul" tripoté rend pédé,enfoncer un pénis dans un trou du cul va contre la volonté de Dieu,etc. Au psycho-épouvantail,il faut répondre par l'humour et le rire,la banalisation des comportements animaliers primaires,pour orienter,ensuite,l'esprit vers les vrais problèmes de l'Homme qui supposent,au préalable,une solide éducation endo et exoréaliste. Dans les sociétés "primitives",on ne s'attarde pas sur les pulsions primitives:on en rit de bon coeur,ce qui est la meilleure chose à faire.Les femmes "primitives",par exemple,n'ont rien à voir avec nos femmes effarouchées,castrées,par le christianisme où l'on a transformé la fille,etre sexué et coquin,en ange sur terre,asexué et proche de la divinité,la "pureté" s'assimilant à l'absence,monstrueuse,de sexualité. Que ce mythe nous a t'il fait souffrir et,pire,pour rien. Déjà,en Nouvelle-France,les Français catholiques se rendaient compte des comportements lascifs et "cochons" des Indiennes.A ce jeu là,observaient-ils,étonnés,les jeunes filles surpassaient leur mère en luxure et ribauderies!!! J'ai observé exactement les memes choses en Asie ou à Tahiti. Au Japon,par exemple,il est étonnant de voir des filles de 14 à 16 ans venir vous faire la cour avec une ribauderie inconnue chez nous,meme à 30 ans!!! Ce qui est frappant,dans les sociétés "primitives",non-chrétiennes,c'est la rapidité avec laquelle les filles, atteignant l'age de la menstruation,se transforment en petites femmes et qui usent de tous les charmes,instinctifs,des femmes adultes pour manipuler,dans une forme de jeu d'essai à la dominance,les hommes ! Et,plus l'homme est vieux,plus la jeune fille "primitive" prend un malin plaisir au controle car elle découvre,très vite,comment faire marcher les hommes "par les couilles" et cela la ravit ! Etonnant. Et c'est vrai que c'est amusant de manipuler ceux-là même que l'on était obligé de respecter! Que les adultes viennent,désormais,nous suivre au bas des fesses,quelle revanche! Quand à moi,baigné de ce beau mais tragique mythe de la pureté,c'est en Extrême-Orient que l'on m'obligea,comme par force,à retomber sur terre. La sexualité naturelle semble être précoce et grégaire,un jeu dans lequel on apprend son role,d'abord,et,ensuite,un marchandage! On est loin,ici,de l'optique civilisée européenne. Le marchandage sexuel parait être une des bases fondamentale de la vie des hommes et de certains chimpanzés!!! Bien. Pour le savant,les molécules cogitatiogéniques(et aussi d'autres,comme les illusiogènes de type cannabinique,etc)ouvrent,grandes ouvertes,les portes d'une compréhension poussée de nos concepts de réalités. La psychopharmacophilosophie nous démontre,irréversiblement,«coperniciennement»,que chacune de nos pensées,de nos émotions,sont le résultat de variations,subtiles,du métabolisme du SNC en un point donné. A chacune de nos «micro» pensées correspond donc une subtile variation métabolique qui se cache aux tréfonds de nos neurones et l'on conçoit,dès lors,que sans métabolisme il n'existe plus de pensée ni «d'âme»... Exit,pour de bon,les religions fondées sur la persistance de l'âme «après» la mort. Sans structure hypercomplexe,sans mémoire,sans métabolisme il ne peut y avoir persistance de rien du tout,sinon dans les réels endogènes de ceux qui sont vivants.
04-07-2009  20:18  04-07-2009 20:18
crime contre l'humanité ou médecine ?  De  badtripparano  Sujet:  crime contre l'humanité ou médecine ?
Alors j'aime bien : "bonjour! jai ete interner et on ma fais avaler cette MERDE qui a detruit tous mes sentiment , donc *L'amour* dans mon coeur ,depuis ce temp (sans amour) je suis condamne a avaler des anti-depresseur et attendre ma suposer guerrison, PROTEGER vos Proche! les psychiatre sont des monstre!!!" Mais à part ça les neuroleptiques ne sont pas toxiques pour le cerveau, tout va très bien madame la marquise.
14-05-2009  18:26  14-05-2009 18:26
psy  De  olses  Sujet:  psy
ok. je faisais juste le rapport entre traitement et guerison. on ne guerit pas de la schizophrenie(c une MALADIE chronique). on peut essayer d'ameliorer la vie de la personne(avec son adhesion,car si ne suit pas rigoureusement le traitement inneficacite dde celui ci). alors apres tout est dans le dosage,la combinaison,le suivi,l'entourage ect... il va de soi que certains ont recours a la facilite (camisole chimique,shoote les patients,ect...). mais chez certains les neuroleptiques les stabilisent,empeche les suicides(grosse proportion chez les schizo),les hallucinations et autres delires. tout n'est pas parfait en psy( ca depend des services,du personnel,du psychiatre,des "tunes",etc...),tu trouveras toujours des temoignages accablants(et surement vrais).... ne resumer pas tout a votre experience personnelle. on ne trouve pas que des "charcutiers" qui shootzent les personnes afin de les cacher au reste du monde. des projets de soin sont faits. par contre avec la nouvelle tarification a l'acte,on risque de criminaliser les malades(prisons de la misere),des les enfermer de plus en plus jeunes,de les shooter ,de plus se "prendre la tete"(ca demande des tunes de bien s'occuper des gens) ,
14-05-2009  15:06  14-05-2009 15:06
re : psy  De  Sead identité certifiée Sujet:  re : psy http://www.blogg.org/blog-54656.html
Pour le diabète, ça ne neutralise pas la personne!! Tu veux différencier phsychiatrie et boucherie, différencie psychose et diabète. Putain... Wep les flics c'est pareil c'est pas leur faute ils sont pas violent, bon d'accord y en a qui tabassent jusqua tuer, mais bon qu'est-ce qu'on peut faire d'autre, vaut mieux ça plutôt que ces saleté de feignants manifestent! Merde quoi.
13-05-2009  04:55  13-05-2009 04:55
psy  De  olses  Sujet:  psy
"les antipsychotiques ont certainement une activité symptomatique, remanient l'évolution psychotique, facilitent la relation avec l'entourage, aident à une réinsertion sociale qui, à long terme, a bien évidemment un impact positif. Mais ils ne guérissent pas la psychose." ils ne guerissent pas et apres? on ne guerit pas du diabete ,on arrete l'insuline? on ne guerit pas du sida ,on arrete les arv? on ne guerit pas de l'epilepsie,on arrete les antiepileptiques? le but est d'ameliorer la vie de la personne. faut arreter de croire que la psychiatrie est remplie d"'infirmiers charcutiers" a la solde de l'industrie pharmaceutique. y' a des effets secondaires ,c une evidence(le tout est de trouver la bonne combinaison ,le bon dosage et surtout d'avoir l'adhesion de la personne(et l'observance pouR eviter rechutes). y'en a qui se foulent pas et on recours a la camisole chimqique sedatif(y'a des cons partout). le tout est de sortir de cette vision etriquee
29-04-2009  17:01  29-04-2009 17:01
medocs  De  olses  Sujet:  medocs
il n'empeche que les neuroleptiques sont indissociables des autres therapies.( va faire un tour dans un service de chroniques (autiste,scizo),tu comprendras). et on 'enferme pas les (ou plus )les gens comme ca. on les refuse,on les vire meme. on ferme des services. "amalgame entre maladie mentale et violence" mais non puisque la reforme dati sur la responsabilite penale . la psychiatrie ne rapporte pas de tunes (dans la nouvelle reforme de la tarification a l'acte)tout comme les maladies chroniques(sida,diabete). ce qu'ont apelle les ALD'affection longue duree) dans le projet de liberlisation de la sante ,il est evident que ces "malades "seront mis de cote. avec la respnsabilite penale,je te laisse deviner ce qu'il peut arriver. on enfermera les malades ,les misereux. je pense qu'il est plus juste de se battre contre ca que d'accabler la psychiatrie (qui fait avec les moyens du bords).
29-04-2009  13:23  29-04-2009 13:23
Sarkozy, la médecine et la répression  De  Yannis54  Sujet:  Sarkozy, la médecine et la répression
C'est bien ce que j'essayais de dire. Sarkozy fait tout son possible pour casser la psychiatrie, et en même temps il veut s'en servir comme d'un moyen répressif : détection de la "délinquance chez l'enfant dès son plus jeune âge", utilisation de neuroleptiques comme "matraques chimiques" pour faire de la répression, amalgame entre maladie mentale et violence, augmentation des traitements "à la dure" etc. En fait son projet de réforme de la psy s'inscrit dans son fantasme d'une société ultra-conservatrice, fondée sur le culte de l'argent et en même temps très sécuritaire, répressive et autoritaire. => c'est donc un fasciste paranoïaque. A fuir.
28-04-2009  22:43  28-04-2009 22:43
psychiatrie  De  olses  Sujet:  psychiatrie
merci d'associer la psychiatrie a sarkozy (et au fachisme) c n'importe quoi sarkozy fait tous pour casser la psychiatrie(inutile a ses yeux,perte de pognon)comme la sante en general.(liberalisation) etant moi meme dans la sante ,je ne m'associe pas du tout a ca.
28-04-2009  22:35  28-04-2009 22:35
psychiatrie  De  olses  Sujet:  psychiatrie
donc ton experience personnelle en psychiatrie te fait dire que TOUTE la psychiatrie est inutile,que les neurolpetiques le sont egalement. bien sur le personnel en psychiatrie cherche a punir ,faire de la repression. faudrait essayer de sortir un peu de ca. "La psychiatrie est la seule branche de la médecine qui se permet d'exercer de la terreur sur ses patients, à un tel point que dès qu'un patient a un comportement déviant, il est menacé d'internement" on ferme des services,plus de psychatre,pas de personnel,on "vire"des patients,on en refuse,on les fout en prison.sans parler de la loi dati sur la responsabilite penale ect... la stabilisation de malades schizophrenes sous neuroleptiques est un mythe. les faits divers sanglants lies aux scizophrenes (dangerux,14 types de scizophrenie)ne sont pas dus a l'arret des traitements et a l'arret du suivi par le personnel medical.(du en parti au manque de moyens). pour mettre quelqu'un en internement y'a 3 solutions a sa demande (avec attente car manque de place,pris que si ultra urgence) a la demande d'un tiers (famille ,avec deux medecins differents) hospitalisation d'office(par decision prefectorale mais avec la loi dati ,ca va plutot etre direction prison ou les "fous "n'ont rien a faire) pour conclure notre societe a au contraire de ce que vous vous bornez a croire besoin de plus de moyens en psychiatrie,branche de la medecine delaissee (car patients ne rapportant pas d'argent)
28-04-2009  21:47  28-04-2009 21:47
la psychose, la névrose, la camisole chimique et le fascisme  De  Yannis54  Sujet:  la psychose, la névrose, la camisole chimique et le fascisme
Je suis d'accord avec vos propos sur la camisole chimique, j'en ai consommé pendant 4 mois parce que j'étais en pleine crise de désespoir je me disputais avec mes parents, on m'a prescrit ces médicaments et j'ai commencé à perdre toutes mes capacités physiques et mentales, j'ai également eu droit à un syndrome de sevrage terrible. Personnellement jamais les psychiatres ne m'ont aidé, ce sont des médecins généralistes qui m'ont toujours préscrit les meilleurs médicaments. De plus ils tentent de faire taire toute critique vis-à-vis de ces médicaments sous pretexte que ces derniers auraient "aidé des gens à retrouver une vie sociale, professionnelle et familiale normale". Premièrement j'aimerai bien savoir ce que ces médecins entendent par une "vie sociale et familiale normale", personnellement je trouve qu'aux contraire ces médicaments rendent extrêmement timide, pour la vie familiale, ils provoquent de graves dérèglements hormonaux, une diminution de la force physique, des troubles de l'érection et une sensation de "vide dans la tête" qui rendent pratiquement impossible la rencontre d'un partenaire sexuel. Pour la vie professionnelle il est clair qu'avec ces médicaments on devient un véritable robot/esclave mais en contrepartie on perd toutes ses capacités intellectuelles, donc pour ceux qui veulent exercer une activité intellectuelle ou artistique (ou même un métier de force), ils n'ont qu'à se rediriger vers la COTOREP. Deuxièmement, c'est pas parce qu'un médicament a aidé certaines personnes qu'il est forcément bon pour la santé. En général quand un médicament a trop d'effets secondaire, on crie au scandale, sauf quand il s'agit de neuroleptiques... pourquoi ? Parce qu'il s'agit de médicaments destinés à "calmer des fous". Il y a, certes, des gens qui ont énormément souffert des effets secondaires de ces médocs, mais on ne les prend pas au sérieux parce que c'était des "fous" et qu'ils étaient en plein délire hypochondriaque lorsqu'ils se sont pleint de ces effets secondaires qui, d'ailleurs, ne sont qu'une conséquence de leur maladie mentale (si on reprend certains clichés pro-neuroleptiques). J'aimerai rappeller que ces médicaments étaient à l'origine utilisés pour soigner les psychoses (avec délire, hallus, etc.). Par exemple, le Risperdal agit en bloquant les recepteurs 5HT2A (alors que les hallucinogènes stimulent ce même récepteur) => le but est donc de soigner une psychose hallucinatoire, en diminuant les taux de sérotonine. Administrez les à un non-psychotique, et il se retrouve atteint d'une grave dépression. Or ces ces médicaments ont été utilisés pour lutter contre "l'agressivité" (comme si le fait de se révolter ou de se défendre était une maladie), contre les "troubles du comportement chez l'adolescent" => il s'agit donc là de faire de la répression, de punir (voire d'humilier, de faire souffrir, quand on connait les efets secondaires de ces médocs) et non de soigner. La psychiatrie est la seule branche de la médecine qui se permet d'exercer de la terreur sur ses patients, à un tel point que dès qu'un patient a un comportement déviant, il est menacé d'internement. Personnellement je considère ça comme une forme de Talibanisme. C'est très grave. Normalement le but de la médecine, c'est de soigner et pas de faire de la répression. Bien entendu les premiers adeptes de "soins" coercitifs et répressifs en psychiatrie sont les gens de droite et d'extrême-droite. Sarkozy tente de faire passer un certain nombre de lois visant à "durcir" les soins en psychiatrie (alors que pendant ce temps là l'industrie pharmaceutique, elle, s'engage à fabriquer des médicaments ayant de moins en moins d'effets secondaires, par respect pour le patient)... A un tel point que les psychiatres eux-mêmes commencent à dénoncer une "nuit sécuritaire" en psychiatrie, preuve que les adeptes de traitements répressifs ont toujours été des ultra-conservateurs voire des fachos. - D'une part, si vous n'avez pas de psychose et que vous êtes juste "nevrosé" (j'entend par là de simples troubles de l'humeur ou du comportement: accès de colère, dépression etc.) ne consommez pas de neuroleptiques, vous risquez de vous retrouver dans un cercle vicieux neuroleptiques => zombie => arrêt => syndrome de sevrage => être considéré comme un "fou" => hôpital psychiatrique => neuroleptiques à nouveau etc. - Fuyez les fascistes, ce sont de vrais fous dangereux et l'application de leurs idées déboucherait sur de véritables atteintes aux droits de l'homme en psychiatrie. Interressez vous plutôt aux idéologies de gauche.
01-04-2009  08:45  01-04-2009 08:45
Manque de respect envers une branche majeure de la médecine  De  Néoconservateur  Sujet:  Manque de respect envers une branche majeure de la médecine
Vous êtes tout simplement des extrêmistes gauchistes droits-de-l'hommistes, opposés aux progrès de la médecine et de la science. Les neuroleptiques sont une découverte majeure de la médecine du XXème siècle et ils sont très efficaces pour neutraliser les fous dangereux. Quels autres moyens proposez-vous pour mettre hors d'état de nuire des malade mentaux agressif, qui risquent d'être dangereux pour eux-même et surtout dangereux pour la société ? Sans ces médicaments, les chiffres de la criminalité atteindraient des taux records. Alors arrêtez avec vos délires gauchistes droits-de-l'hommistes, et ne critiquez pas la psychiatrie, c'est une branche majeure de la médecine qui a contribué à sauver des vies en luttant contre les maladies mentales. PS : la plupart des gens postant sur ce forum sont des malades mentaux qui auraient besoin qu'on augmente fortement leurs doses de médocs.
23-01-2009  14:36  23-01-2009 14:36
Abus en psychiatrie  De  Pierre  Sujet:  Abus en psychiatrie
tout a fait d'accord..moi je suis sous risperdal et j'en peu plus ..je sent qu'a force j'ariverai meme plus a me révolter..il y a trop d'abus en psychiattrie..et moi je doit les subir..en ce moment
10-11-2008  14:03  10-11-2008 14:03
;-)  De  Lolobreton  Sujet:  ;-)
A voir aussi le blog d'un docteur anti psychotrope, il est très critique envers les compagnies qui essayent de vendre ces cochonneries à la planète toute entière. http://docteurvincent.blogspot.com
21-09-2008  16:02  21-09-2008 16:02
antipsy  De  denoyer julien  Sujet:  antipsy
Je cherche des sites , des témoignages sur l'effet nocif et criminel des antidépresseurs, etc. Malgré mes déprimes, je n'ai jamais pris ces merdes : heureusement ! Je cherche des amis. julien
14-06-2008  15:58  14-06-2008 15:58
risperdal  De  steve  Sujet:  risperdal
bonjour! jai ete interner et on ma fais avaler cette MERDE qui a detruit tous mes sentiment , donc *L'amour* dans mon coeur ,depuis ce temp (sans amour) je suis condamne a avaler des anti-depresseur et attendre ma suposer guerrison, PROTEGER vos Proche! les psychiatre sont des monstre!!!
06-06-2008  07:12  06-06-2008 07:12
camisole chimique  De  david vincent  Sujet:  camisole chimique http://docteurvincent.blogspot.com/
Les médicaments ne sont pas la solution évidemment. La psychiatrie est à peut près la seule discipline médicale où il n'y a pas énormément de résultat, c'est à dire quand quelqu'un touche aux neuroleptiques, ça devient pratiquement un malade à vie, avec des réactions imprévisibles dûres aux substances qu'il ingurgite.
13-09-2007  12:20  13-09-2007 12:20
HDT  De  Sead identité certifiée Sujet:  HDT http://www.blogg.org/blog-54656.html
Je ne peux pas trop vous renseigner, celà dis je ne comprend pas comment les médecins et psychiatres censés suivre cette personne ne se rendent pas compte de l'amélioration et de la possibilité de sortie. Elle n'a aucune raison d'être enfermée si son état physique et moral ne le justifie pas. Je vous conseille « La psychiatrie nous ment » http://www.mensongepsy.com/ un très bon site, le modo répondra certainement à votre message, et il est mieux renseigné. Continuez elle et vous en tout cas à vous battre, et tout mon soutient.
12-09-2007  16:45  12-09-2007 16:45
hdt  De  maiana2  Sujet:  hdt
comment peut on faire sortir une personne en hdt du a une ts. Pas de famille assez proche d'elle pour signer sa sortie. Elle est parfaitement lucide et fait semblant de prendre les "bonbons" mais combien de temps pourra t'elle le faire. Elle parle de fuguer en sachant que si elle se fait prendre c'est directe l'isolement et piqure. Que puis- faire?
24-08-2007  19:57  24-08-2007 19:57
Psychotique: merci  De  Defre  Sujet:  Psychotique: merci
Merci beaucoup, je vais consulter les sites cités. Je vais pouvoir me documenter :).
22-08-2007  16:53  22-08-2007 16:53
Psychotique, réponse à Defre  De  Sead identité certifiée Sujet:  Psychotique, réponse à Defre http://www.blogg.org/blog-54656.html
Désolé, je ne peux pas envoyer ma réponse par mail, mon serveur ne reconnait pas ton adresse... Je répond donc ici. - Merci pour ce commentaire, bien sûr j'accepte sans problème de t'informer autant que je le peux sur le sujet, mais je n'estime pas connaitre énormément de choses. Je ferai de mon mieux en tout cas si il y à besoin. Par contre, je connais un site très bien renseigné: « La psychiatrie nous ment » http://www.mensongepsy.com/ Ce site à été crée par Jean-Sylvestre Thépénier, un ancien toxicomane enfermé en psychiatrie 25 fois dans les années 70, soit 3 ans pour désintoxication (soigné par cure de sommeil, camisole de force, médicaments divers et variés) sans aucun résultat (hormis l'envie de se suicider). Il milite aujourd'hui pour dénoncer cette psychiatrie. Et également un blog qui propose des explications, des critiques et des alternatives. http://www.blogg.org/blog-52241.html l'article en provient d'ailleurs. Pour ma part, si la camisole chimique ne m'est pas étrangère, c'est qu'elle touche un membre de ma famille. A bientôt
18-08-2007  21:03  18-08-2007 21:03
Psychotique...  De  Defre  Sujet:  Psychotique...
Bonsoir, tout d'abord merci pour cet article: Je suis psychotique depuis maintenant 4 ans, et victime de zyprexa. Les première illusions promises par les psy et ce traitement défuntes, j'ai de plus en plus envie de me révolter: les termes "camisole chimique" résument la situation. Puis-je me permettre de te demander plus d'informations (tu n'as pas l'air étranger au sujet)? Si tu acceptes, contacte moi par mail: fred (at) tigen (dot) org. Merci ;)
12-08-2007  22:31  12-08-2007 22:31
Antipsy (rep à Nab)  De  Sead identité certifiée Sujet:  Antipsy (rep à Nab) http://www.blogg.org/blog-54656.html
Oui, il eiste de nombreux sites dénonçants la psychiatrie actuelle. Et il existe des alternatives à ce genre de choses, il faut donc informer les gens sur ces pratiques, les inciter à protester, sous des formes diverses, jusqu'à un changement radical. C'est tout ce que je vois, mais pour que ça soit plus clair je te conseille vraiment antipsy (le blog) il explique énormément de choses.
12-08-2007  17:07  12-08-2007 17:07
slt  De  Nab  Sujet:  slt
j'avoue que dans le fond on passe pour des cobayes mais peut ont faire quelque chose???
03-08-2007  12:11  03-08-2007 12:11
Pilules !?!?!!  De  dudasch  Sujet:  Pilules !?!?!! http://dudasch.blogg.org
Salut Sead , la bonne santé des gens ne rapporte rien du tout , alors que la maladie engraisse des gros porcs des firmes pharmaceutik ... Cobayes humains !!! Bise A + Dud.

Ajouter un commentaire

Nom :
Email :
Url :
Sujet :
Texte :
Code :
si vous n'arrivez pas à voir le code Cliquez ici