Accueil | Créer un blog |

Tags

  

Rechercher

Compteur

Depuis le 30-09-2006 :
1972284 visiteurs
Depuis le début du mois :
17258 visiteurs
Billets :
1253 billets

Archives

Avril

DiLuMaMeJeVeSa
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Père Joël | 26 décembre 2013

Une recrue de choix pour le CNSQY.

C’est un véritable cadeau  pour notre section et au-delà pour le triathlon que l’arrivée du  Père  Joël , fier sportif qui est doté , à l’évidence , de toutes les qualités physiques et intellectuelles pour trouver rapidement sa place dans le groupe.

Des exploits sportifs il en a plein la hotte,  et son palmarès  bien qu’encore confidentiel, suscite l’admiration et le respect,  mais  c’est sous la capuche que l’on trouve l’autre richesse du nouveau Pinky,   un véritable érudit pétri de  références culturelles qui lui ouvrent toutes grandes les portes du centre nautique.

A l’instar de Nabila , dont il est un fervent admirateur , notre homme , philosophe averti, ne cesse de s’interroger sur les éternelles préoccupations  existentielles en déclinant  la formule concise et sagace  : « Allo quoi ? ».

Nous ne cachons pas notre enthousiasme à l’idée de participer à la réflexion de  l’ émule de l’égérie intellectuelle de la télévision mais que l’on ne se fasse pas d’illusions ,les Pinkies,  ne sont pas connus pour leur discernement   et il serait bien surprenant qu’ils arrivent , même groupés , à apporter une seule réponse à ses interrogations.

Bienvenue à toi Joël!

Publié par sectiontriathlon à 08:39:47 dans Les Racontars de la Transition | Commentaires (2) |

Tonton Noël et sa nièce | 21 décembre 2013

Face au succès de l’opération « Noëlle » organisée par et pour les triathlètes du CNSQY,  en prolongement de la venue du Père Noël à la section des  Bébés nageurs  , nous sommes heureux de vous annoncer  que le Père Noël et son assistante , la charmante Vériehotte, nous donnent rdv le 24 décembre à 23h 59 sous le sapin  du centre nautique.

 Comme l’année passée ,  ils ne viendront  que  si le thermomètre affiche plus de  30° , que si la petite Tricocotte arrive à faire des sorties vélo inférieures  à 100 kilomètres,  que si Youri arrive à l’heure , que si le petit Maori et le petit Yoda retrouvent d’ici là le chemin de la piscine, que si le petit  Tatasse et le petit Didzy terminent une course , que si le petit Mastard  prête son vélo, que si le petit Poupon reste  sur son vélo , que si le petit Grand frère et le petit Kiné participent  à un triathlon , et enfin que la partie male de la section ait  l’air plus viril,  autrement le Père Noël passera , seul, dans chaque foyer et aux heures habituelles.

Publié par sectiontriathlon à 14:39:55 dans Brève de couloir | Commentaires (0) |

Pizza Yoda | 21 décembre 2013

Cette période de fin d’année est propice au retour sur les évènements que le blog a oublié de célébrer. Parmi  ceux-ci il en est un qui mérite qu’une publication, fusse t’elle tardive rende justice à l’exploit réalisé par un de nos plus valeureux triathlètes : Yoda.

En revanche nous ne nous étendrons pas  sur la  brièveté de la prestation de son comparse , Didzy.

Le 30 septembre dernier se déroulait sur la très latine ile d’Elbe , rocher émergeant de la mer Tyrrhénienne  , un format iron du nom d’ELBA MAN.

La fatalité météorologique qui accompagne depuis déjà quelques années les épreuves , où nous nous retrouvons , a une nouvelle fois marquée celle-ci.

Dès le matin  le départ est donné dans une mer formée,  très houleuse,  où  balloté par  les vagues   le repérage des bouées tenait plus du sonar que de la vigie de la Santa Maria en quête d’une terre après la première traversée de l’Atlantique .

De ce maelstrom seuls sortent les hommes forts et dans le lot Yoda rejoint le parc à vélo   tandis que Didzy malgré la pluie soutenue qui s’installe, sèche sur le rivage sans volonté de continuer l’aventure.

Trois tours de 60 km de vélo avec  un parcours que les plus  indulgents   auraient qualifié d’accidenté, ponctués d’orages et pluie diluvienne, le valeureux Yoda  échappant à la foudre et aux  chutes  avait gagné le droit de prendre le départ du marathon.

Les éléments déchainés avaient épuisés leur colère et c’est sous un ciel apaisé que le rescapé attaque les 42 kilomètres. Las  notre homme n’en a pas terminé avec les calamités,  Didzy  l’accompagne durant l’ultime épreuve.

 Yoda décroche le maillot de finicher  en

76

 YODA

13h34m36s

01h31m48s

07h06m55s

04h43m46s

M1

 

162 arrivants sur 300 au départ 

Publié par sectiontriathlon à 09:42:18 dans Résultats | Commentaires (0) |

Qui caracole , picole | 18 décembre 2013

Mercredi 18 décembre , dernière séance de course à pied de l’année sous l’égide du coach Vincent.

Partis pour une nocturne du côté de chez Marcel (Dassault, pas le maillot) , la joyeuse bande équipée de frontale et ne craignant que les sangliers, s’est vite réchauffée sur les sentes sylvestres du parcours .

Rien que de très banal ,  si ce n’est que le coach animée d’une acuité psychologique hors pair et d’un sens de l’organisation précis,  a conduit la troupe a point nommé et avant fermeture chez un de ces cavistes qui vous servent à pas d’heure le Saint Amour sur une barrique.

Belle initiative , Vincent, pour laquelle nous ne trouverons pas de mots assez fort pour te remercier , si ce n’est pour te dire que de l’avis général tu donnes à la course à pied un caractère viticole qui touche chacun de nous au plus profond.

Merci et à la tienne !

Publié par sectiontriathlon à 22:46:35 dans Entraînements | Commentaires (0) |

Vieursailles | 08 décembre 2013

Après sa mise sous tutelle, beaucoup se sont demandés si le doyen de la section , que certains irrévérencieux avaient déjà surnommé Papi, allait continuer à participer aux épreuves sportives.

Qu’ils se rassurent, accompagné de sa charmante « aide gériatre »  Charlotte , le sénile équipé d'une frontale rachetée à un gardien de phare s’est aligné sur le parcours de 17 km en forêt Versaillaise proposé pour toutes les catégories d’âge par les organisateurs  du Vertrail.

Se cantonnant désormais aux courses nocturnes, sans doute pour ne pas effrayer les coureurs et plus encore la faune sylvestre notre athlétique ridé a pu franchir la ligne d’arrivée grâce à un sens aiguisé de l’orientation de son accompagnatrice.

Un bouillon, une tisane aux herbes revigorantes et un litre d’huile de Foucaut et notre homme s’est retrouvé rapidement au lit. Prêt pour le Vivement dimanche Drukeral du lendemain.

 

Publié par sectiontriathlon à 16:53:38 dans Brève de couloir | Commentaires (3) |

<< |1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... 250 | 251 | >>

Tous les derniers titres

Albums photos