Accueil | Créer un blog |

Double Je

La double vie d'une trentenaire qui se cherche encore

Moi

Un jour triste, Un jour gaie
Fataliste ou Amusée
Un jour Oui, Un jour Non
Moi je suis Caméléon...

Archives

Janvier

DiLuMaMeJeVeSa
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Glossaire

Rechercher

Compteur

Depuis le 31-03-2004 :
2330638 visiteurs
Depuis le début du mois :
19431 visiteurs
Billets :
947 billets

Sa déclaration | 20 avril 2013

Je ne sais pas du tout comment les choses ont pu basculer si vite. En une dizaines de jours, tout a changé entre cet homme et moi. Il m’a soudainement fait une déclaration des plus touchantes, un soir de concert où il m’a invitée.

Je suis touchée, émue par tout ce qu’il m’a dit. Qu’il n’avait pas ressenti ce genre de choses depuis 15 ans, qu’il trouve que je suis une femme « à part », que je suis différente, belle, généreuse et pleine de talent. Que je suis une femme à qui on a envie de « faire des surprises » (et il m’en a fait une deux jours après).

Il m’a timidement embrassé en me disant "voilà, il fallait que je te le dise" et, depuis, son image est restée imprimée dans mon cerveau comme un fond d’écran… Je ne sais plus quoi penser de tout cela. Je sais juste qu’il a déjà sa vie et moi déjà la mienne. Je sais juste que partager un simple moment avec lui à discuter autour d’un chocolat chaud me fait du bien. Je sais juste que je suis probablement une bulle d’air dans sa vie un peu difficile en ce moment.  Je sais juste que nous n’allons pas nous voir pendant les 15 prochains jours, voire 3 semaines et que cela me semble déjà être une éternité.

L’avantage est que cela va permettre à chacun de nous de prendre certainement un peu de recul face à ce tourbillon qui est arrivé si soudainement. Je ne m’attendais pas à ce qu’il réagisse ainsi, pas si vite en tous les cas. Je suis touchée qu’un homme aussi brillant me trouve autant de qualités.

Je ne m’étais pas totalement trompée ceci dit ;-) Il n’embrasse pas mal, loin de là, mais il y a bien une certaine gaucherie dans sa manière de s’y prendre, un peu déstabilisante parfois. Et puis me retrouver brutalement si près de lui, presque intime alors que nous n’avions eu que des relations professionnelles et amicales me perturbe beaucoup. C’est très étrange. Très troublant. A la fois j’ai très envie de me laisser glisser sans retenue dans cette relation dont les contours sont à définir et à construire et en même temps, je ressens une gêne, une culpabilité face à cette situation improbable. C’est un nouvel homme que je découvre. J’ai envie d’en savoir plus… Il me manque déjà, c'est terrifiant.

Publié par Titinette à 18:51:16 dans Conversations Intimes | Commentaires (0) |

Ouvrir la parenthèse | 09 avril 2013

Je connais cet homme depuis plus de 10 ans. Nos parcours en parallèles ont fait que nous travaillons indirectement ensemble depuis des années. J’admire son intelligence. Il est brillant. J’apprécie l’homme, humainement. Physiquement il  n’a rien de particulier, mais son sourire est lumineux et je devine des bras musclés cachés sous ses chemises…  Il y a quelques années, j’avais écris ici aussi sur lui. Pour oublier mon attirance je m’imaginais qu’il embrassait certainement très mal. Cela avait fait rire certains d’entres-vous d’ailleurs ;-)

Depuis quelques jours nous échangeons quelques textos et avons décidé sans vraiment nous le dire de partager un peu plus souvent quelques parenthèses ensemble, apprendre  à mieux nous connaître vraiment, profiter de nos présences qui nous sont agréables l’un à l’autre... Je sais qu’il ne va pas très bien en ce moment. Son quotidien est difficile. Aussi je ne voudrais pas entrer en mode séduction. Juste lui apporter l’épaule, l’évasion, la bulle dont il semble avoir besoin pour supporter les épreuves qu’il traverse… Malgré moi pourtant mon cœur trésaille quand je reçois un message de sa part. Malgré moi pourtant je lui souris parfois avec une douceur sucrée dans le regard. Malgré moi je surprends de temps en temps mon esprit vagabond imaginer des choses interdites au moins de 18 ans…  C’est pas bien. Je sais, je sais.

Publié par Titinette à 17:36:35 dans Double je | Commentaires (0) |

Saleté de maladie | 05 avril 2013

Encore une mauvaise nouvelle. Encore un cancer. Encore ma tatie. Je croise les doigts pour que cette fois tout se termine bien...

Publié par Titinette à 16:53:20 dans Double je | Commentaires (0) |

Le coeur léger | 29 mars 2013

Passer voir une vieille connaissance de boulot dans un cadre festif. Juste 20 mn en passant pour répondre à l'invitation, collective, à laquelle je serais la seule du bureau à répondre. Echanger des sourires, des frôlements de peau. Penser à autre chose, juste partager ces quelques minutes comme dans une bulle hors du temps, hors de tout. Sentir mon coeur se soulever à chacun de ses sourires. Retrouver le mien. Envoyer un texto de remerciement et attendre une réponse, sans l'attendre vraiment. Recevoir le lendemain un message touchant. Et se promettre de recommencer, un jour...

Bon week-end à tous.

Publié par Titinette à 14:39:09 dans Double je | Commentaires (0) |

La vengeance est un plat... | 21 mars 2013

En juin, cela fera déjà un an. Et pourtant, la blessure est toujours là. La rancune aussi. L'envie de vengeance comme un besoin pressant obsède les moindres recoins de mon cerveau. Je chasse une à une ces mauvaises idées. Mais elles reviennent inlassablement hanter mon esprit et mon coeur toujours en colère. Je ne digère toujours pas l'attitude prétentieuse de cette fille qui s'est permise de se plaindre de mon appel auprès de mon mari en s'indignant "De quel droit elle appelle chez moi ? Empêche là de faire ça ! c'est ma vie ! ". J'ai bien envie de lui démontrer que j'avais tous les droits pour défendre mon nid.

Les paroles s'envolent, les écrits restent. J'ai conservé précieusement tout ce temps une capture d'écran d'un de ses messages. Celui où elle dit

"Tu sais quand j'ai décidé de me marier celà n'est pas allé de soi... J'ai du me dire que je me devais de tracer quelques chemins dans ma vie et que mon mari était définitivement qq'un de bien et qui m'aimait et m'aime encore. Parfois je trouve qu'il m'aime plus que moi... et j'ai pendant longtemps pensé que je n'avais pas envie de me fixer trop lontemps avec qq ... mais au bout du compte nous sommes ensembles depuis 1992. Je ne supportais pas d'être seule et voilà je l'ai rencontré et nous sommes encore ensemble là.

Moi quand j'ai su que tu t'étais mariée j'ai encore eu une amertume, une pincée de jalousie pour cette nouvelle femme qui t'avais attrapé ... Oui on se mariaient la mm année mais pas ensemble ... Le destin était farceur et un peu mesquin...

Je ne sais pas si les amours adolescentes sont plus forts car les premiers émois sont tjs plus intenses paraient -ils ... mais ce que je sais c'est que ce que j'ai ressenti pour mon homme était différent comme moins fort  que ce que j'ai ressenti avec toi... C'est pas sympa peut etre de dire ça ... mais j'ai vécu avec toi de belles choses et je n'avais pas envie qu'elles s'arrêtent..."

Ou bien carrément la copie des 70 pages de mails, avec en substance la même chose délayée et des tentatives de séduction plus ou moins directes. Je me dis que cela ferait un joli cadeau pour leur anniversaire de mariage.

Et puis au fond de moi, je me dis "A quoi bon ?".

Publié par Titinette à 10:09:34 dans Double je | Commentaires (2) |

<< |1 | 2 | ... 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | ... 189 | 190 | >>

Tous les derniers titres